Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2014

Ce qu'il en pense ...

J’ai reçu beaucoup de messages avec cette même question : « Est-il islamique de manifester dans les rues? » Je croyais qu’une telle question était dépassée mais ce ne semble pas être le cas, tant de personnes s’improvisent savants et désorientent les esprits.

Certains demandent des versets et des traditions prophétiques (ahadith) qui autoriseraient les manifestations. Or la vraie preuve incombe à ceux qui l’interdisent. Le principe premier, dans les affaires sociales, est la permission et c’est à ceux qui l’interdisent de fournir un verset ou une tradition claire (hadith) interdisant les manifestations. Il n’en existe pas !

Certains « savants de pouvoir », de l’Arabie Saoudite à l’Égypte (et d’ailleurs chez tous les despotes historiquement), produisent des fatwas qui sont des interprétations discutables, et partisanes, du fait qu’il faut obéir aux dirigeants (quels qu’ils soient) et donc ne pas manifester. A la botte des pouvoirs despotiques, installés et payés par eux, ces « savants » produisent des avis juridiques formatés pour et par le pouvoir. Ce ne sont pas des fatwas islamiques de savants, mais des fatwas de courtisans politiques.

Ce que dit le Prophète (PBSL) est clair : » Le meilleur des jihad est une parole de vérité devant un tyran, un despote ». Et c’est bien ce que font ceux qui manifestent dans les rues… ils font entendre une parole de vérité là où ils vivent, là où ils le peuvent. C’est une action noble, parfois très courageuse à cause des risques encourus, et c’est une action qui est parfois plus un devoir que seulement un droit.

Un point encore. Souvenons-nous encore de Moïse et de Aaron (PSE) devant Pharaon : « Dites-lui des paroles douces, peut-être se souviendra-t-il ou sera-t-il ému, ébranlé ». Il est une façon de dire, de s’exprimer : avec fermeté et douceur, avec courage et sans violence. Cette douceur et cette non-violence sont d’ailleurs le vrai courage : pas d’insultes, pas de casses, pas de racisme. La parole digne et forte de femmes et d’hommes qui se respectent et respectent leur cause. Quant à ceux qui vandalisent ou crient des slogans racistes, soit ils expriment leurs frustrations personnelles plus qu’ils ne défendent une cause, soit ils sont manipulés, soit ce sont des éléments étrangers infiltrés voulant ruiner la cause.

 

Il ne faut pas être naïfs et, en organisant des manifestations, se donner tous les moyens d’être à la fois entendus et jamais récupérés ou instrumentalisés. C’est une exigence, et une responsabilité mais il ne faut jamais se taire. Et, en toutes circonstances, demeurer sage et courageux. Simplement… sage, et courageux.

 

Tariq Ramadan

 

Les paroles de cet homme sont souvent décriées. Ses détracteurs l'accusent le plus souvent de pratiquer le double langage, ultime argument quand précisément on est à court d'arguments.

Pourtant comment ne pas être d'accord avec ce qui précède ? Certes (en règle générale et non en ce cas particulier) je ne partage pas tous ses points de vue puisque je reste résolument agnostique. Le malheur vient de la pseudo cohabitation de plusieurs dieux uniques. Chacun pense détenir la Vérité et quand il ne cherche pas à convertir l'autre, il le rejette. Le jour où nous cesserons de raisonner de la sorte, l'Espoir sera permis. Hélas, nous en sommes loin.

05:24 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

27/07/2014

Mêmes causes mêmes effets.

Gaza-en-ruines_modifié-1.jpg

 

Et voilà ! La manif ' d'hier en faveur de Gaza était interdite et bien entendu a dégénéré mais pas dans les villes qui ne furent confrontées à aucune interdiction : bis repetita placent.

 

La foule est infantile, si on lui interdit quelque chose, comme un gosse elle en a envie et manifeste bruyamment son désaccord. Nos politiciens n'ont décidément aucune psychologie ! 

 

Que penser de la catastrophe aérienne au dessus du Mali ? Cela pue à plein nez l'attentat que l'on veut nous cacher. Impossible de ne pas y penser après les interventions du Pingouin qui pour une fois fait du zèle. 

 

Évidemment la trêve à GAZA n'a pas duré. Il fallait s'y attendre … Avec insistance, les médias précisent que le Hamas en serait seul responsable seulement on oublie de rappeler qu'Israël  a refusé de lever le blocus, condition sine qua non.

 

Tant qu'un État palestinien ne sera pas reconnu par tous, le conflit perdurera et pour ne pas l'exiger, nous sommes tous complices. Israël continuera à vouloir agrandir son territoire et ce que l'on nomme le terrorisme à s'exercer.

 

Mais bon sang, ce n'est pourtant pas difficile à comprendre !

 

 Au lieu de cela, on brandit le spectre de l'anti-sémitisme en oubliant que les arabes eux aussi sont sémites mais il est vrai que les " races " n'existent pas.  Toutes les confusions sont donc permises et nos journalistes ne s'en privent pas à croire qu'ils viennent tous du même endroit.

 

C'est LA-MEN-TA-BLE ! 

Pire : MONSTRUEUX ! 

 

A ce jour, plus de 1000 morts et si je n'indique pas le nombre de soldats (et non de civils ... ) israéliens, victimes du conflit, c'est que la comparaison est par trop cruelle.

 

- Dans le même temps d'autres profitent des vacances dans l'indifférence la plus complète. Ainsi va le monde  ...

 

S. @

 

plage-cannes-2.jpg

25/07/2014

L'enfer de Gaza

 

800 Morts  ...

 

Écoles et hôpitaux ne sont pas épargnés, c'est inacceptable.

La théorie des " boucliers humains " a bon dos !  

 

Assez !

07:20 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

24/07/2014

Et maintenant ? ... (une fois de plus)

Gaza.jpg

… que va t-il se passer ? La rue s'est exprimée (une fois de plus) or si les gouvernants tenaient compte de son opinion, ça se saurait depuis longtemps.

Ne pas oublier les manifestations concernant les retraites … Tout ce que l'on a récolté s'est soldé par quelques kilomètres dans les jambes. Excellent pour la ligne, il est vrai, ce qui devrait leur permettre de payer plus longtemps. Laisser quelques manifestants s'exprimer, c'est pratiquer la politique de la cocotte-minute,  quand la vapeur s'échappe, l'explosion s'éloigne. Ce n'est qu'un vulgaire exutoire.

Ensuite … c'est exactement " comme avant, mieux qu'avant "

Nous en serions à 692 morts du côté palestiniens et les frappes s'intensifient précisent les journalistes. En revanche de l'autre côté, UN soldat israélien a disparu. Il faut combien de palestiniens pour faire un israélien ? …

Cruelle ironie du sort ! Sur les ondes, l'information générale commence à reprendre place. Toujours la même technique, on donne la priorité à un fait qui parfois le mérite (ici, c'est le cas) et puis la mayonnaise retombe et on passe à autre chose pour brusquement ne plus en parler. Ainsi va l'info' ( désinformation disent les mauvaises langues …)

Déjà on annonce que la manifestation prévue samedi prochain sera interdite " si elle ne présente pas les mêmes conditions de sécurité." Mais comment peut-on le savoir d'avance ? Cela signifie tout simplement que l'on n'aurait pas l'intention de déployer un encadrement identique à celui d'hier, lequel était impressionnant et que ce ne fut en fait qu'un os à ronger.

Je compte en qualité d'observatrice bon nombre de manifestations à mon actif et n'en avais jamais vu autant. La température était élevée et les fonctionnaires de police devaient crever de chaud sous tout cet harnachement mais devoir oblige ...

On vient d'apprendre qu'Israël utiliserait des bombes truffées de fléchettes histoire de faire encore plus de victimes. Aucun état d'âme de ce côté là. L'objection aurait été écartée " d'un revers de main " (je cite)

Quand la bande de Gaza aura été " nettoyée " devenue territoire exclusivement israélien, nos financiers véreux pourront peut-être y exporter Notre Dame des Landes ? Quelle belle piste d'atterrissage !

L'ironie est la politesse des désespérés, c'est même ce qui caractérisait l'humour juif, jadis. Les conquérants eux n'ont aucun humour, c'est bien connu.

Quant à moi, je désespère (une fois de plus) de l'espèce dite humaine.

S.@

  

Manif-hier.jpg

N.B. Dans le métro, quelques jeunes, très jeunes manifestantes assises à côté de moi s'étaient peint sur la joue le drapeau palestinien. Elles pensaient peut-être se rendre à un match de foot ? ... C'est cela, la " culture " du XXIème siècle.