Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2011

un dimanche matin de bonne heure ...

Dimanche matin, tombée du lit, comme d'habitude et ce, sans explication réelle quoiqu'aujourd'hui il y ait du brunch dans l'air ... il faut donc que je sois prête en temps utile. En outre, si en semaine les douches sont spartiates, j'aime en ce 7ème jour me prélasser dans la baignoire, c'est presque un rite. Voilà, vous savez tout ou presque. Quelqu'un m'a reproché il n'y a pas très longtemps de ne pas assez en dire ... de laisser le lecteur sur sa faim. C'est mieux que le contraire, non ? Je n'aime pas les blogs indiscrets d'autant que c'est une aire d'envol pour les mythomanes, jamais personne ne saura si ce qui est dit est vrai et j'ai un amour immodéré pour la non tricherie. Je puis même sans me vanter affirmer que je n'ai jamais mené quelqu'un en bateau. Qualité peu féminine, il est vrai ... et comme on n'imagine jamais que ce dont on est capable, sans doute puis-je passer pour une innocente aux yeux de certains mais je préfère.
Ce matin, à presque 5 heures, j'ignore l'heure qu'il était là-bas, un mail chaleureux est arrivé d'Indonésie me permettant de voyager dans ma tête sans quitter mes chats. Rencontre-photos en prévision, incessamment sous peu ... Le passage au numérique nous frustre un peu de ces soirées diapos où dans une atmosphère quelque peu enfumée certes, nous échangions autour d'un verre des impressions de voyage entre copains, ceux qui étaient partis partageant leurs souvenirs avec ceux qui étaient restés. Maintenant nous aurions plutôt tendance à exprimer cela en solo sur la Toile et je ne suis pas certaine que nous y ayons gagné ... Heureusement, je ne serai pas frustrée puisqu'une rencontre est programmée, certaines bonnes habitudes ne se perdant pas comme ça.

aff.playasong.jpg

 

Mais ce film vu et annoncé allez-vous dire ? ...
En fait, force est de reconnaître que je n'ai pas trop envie d'en parler, les fans de Bob Dylan pourront y aller pour les larges extraits sonores diffusés mais cette atmosphère cafardeuse de l'adolescence que nous connaissons tous pour l'avoir traversée encourage peu les commentaires.
Nos jeunes actuels ont bien plus de problèmes que cela et auraient plutôt tendance à traduire par de la violence ce qui hier n'était que vacuité.
Allez-y cependant mais si je puis me permettre de vous donner un conseil, n'y allez pas seul, vous pourrez ainsi désamorcer l'impact à la sortie comme je le fis du reste.

Ah ! au fait ... j'espère que vous avez tout comme moi apprécié la dernière critique littéraire de Frédéric Arnoux, vous savez désormais ce qu'il convient de (ne pas) lire mais vous restez libres, bien sûr. Moi, je me fie assez à ses avis (pas toujours dans la vie, hélas pour moi) mais son jugement est sûr et vous pouvez lui faire confiance.
J'attends par ailleurs avec impatience la sortie du dernier livre écrit par Ophélie Grevet-Soutra (dans l'intervalle vous pouvez allez la lire sur son blog intitulé " Espace et Lumière " situé dans les liens à droite)
Dans l'immédiat : bon dimanche à tous !

S.@

07:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

28/05/2011

ça, va, t'es content ? ...

- " Tu pourrais parler de moi quand même ... " m'a reproché F. l'autre jour.

" N'ai-je aucune importance dans ta vie ? " - Ah ! ben, il ne manquait plus que ça, me suis-je dit. Bon ! on va lui faire plaisir ...
F. est un ami qui habite le même quartier que moi, que je connais depuis des années ? ... (quand on aime, on ne compte pas) et qui vient régulièrement le samedi matin en faisant son jogging. Il a la recommandation expresse de ne pas se pointer avant 9 heures car plus tôt ... rien ne serait possible surtout si je me suis couchée la veille à une heure indue.

Après avoir annoncé sur le portable : " je suis là dans 5 mn " il arrive effectivement, silhouette athlétique, cuisses à l'air éternellement bronzées, les bras chargés de viennoiseries qui me feront sauter le repas de midi. La veille j'ai fait une razzia chez le marchand de fruits histoire de compenser et tandis qu'il passe dans la salle de bains prendre sa douche, je prépare le café après avoir lancé son CD préféré qui, du coup est devenu le nôtre, le temps d'un matin.


Quand il réapparaît dûment douché, ayant extirpé une seconde tenue sport de son sac à dos et largement utilisé l'eau de toilette qu'il laisse toujours ici, nous pouvons bavarder et nous raconter notre semaine en ironisant sur les petits inconvénients de la vie. Nous nous sommes juré un jour de tout nous dire et ne nous cachons rien. Il a parfois des questions très indiscrètes ... mais bon ! le pacte doit être respecté et ça fait 5 ans que ça dure. Je n'aime pas donner ce genre de détail sur ma vie privée car on a ses petits jardins secrets, n'est-ce pas ? Mais puisque F. l'a demandé, c'est fait. 

Sur ce - je vous laisse, car il ne va pas tarder à arriver. Je commenterai le film annoncé (que nous avions vu ensemble du reste), aujourd'hui ou demain, bref, un peu plus tard ...

S.@

08:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

22/05/2011

dimanche ...

Ouais ! ... j'ai perdu 5 kgs. Encore 3 ou 4 et je vais pouvoir faire la nique aux trentenaires sur la plage, au mois de juillet. Youpee ! Qu'est-ce que j'ai fait pour ça ? (I don't know) à part " vivre d'amour et d'eau fraîche " ... Ma fois, je n'en sais strictement rien. Mangé un peu moins et bougé un peu plus sans doute ? ... J'ai surtout cessé de prendre des compléments alimentaires destinés à reconstituer le cartilage de mes genoux, preuve que c'est bien de la saloperie ces machins là. Moi qui fuis les médicaments, je ne sais pas pourquoi j'ai accepté d'avaler ces cochonneries ? Depuis, je passe devant la pharmacie sans m'arrêter, because, y'en a marre de se faire rouler dans la farine ... Et ce n'est pas Teddy qui me contredira. Ah ! mais ... Il fait toujours un temps superbe. Je m'amuse à collectionner les mails et SMS venus de Chine ... (coucou, Geojo !) C'est dans de tels instants que l'on se dit qu'internet ne présente pas que des inconvénients. Well ! j'hésite encore entre deux films, soit le dernier Woody Allen, bof ! ou bien une production franco-hispano-argentine visible au MK2-Beaubourg ... ce qui me permettrait en sortant de prendre quelques photos de la manif' organisée par quelques féministes outrées par les déclarations machos qui ont suivi l'affaire Strauss-Kahn. Comme s'il fallait constituer une meute (les chiennes de garde) pour se défendre ! Mon abonnement à Hautetfort vient d'être renouvelé, par conséquent " ça baigne " - A +

S.@

11:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

21/05/2011

come back

" Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de soi." - C'est ben vrrrrai, ça ! mais il faudrait peut-être que je m'y remette ? 

Frédéric quant à lui a pris quelques jours de vacances, histoire de jouer les gentilhomme-farmer, ce qui lui va très bien.


Tout d'abord, je suis ravie d'apprendre que le gros libidineux est sorti de prison et qu'il crache au bassinet. Pas toujours les mêmes ! ... Cela dit, je n'approuve pas la façon dont il fut traité par ces barbares de yankees. Bien que de gauche, je n'aurais certes pas voté pour lui car s'il avait été élu il risquait fort d'être le fossoyeur du socialisme, à supposer que ce mouvement existe encore ? ... Les médias nous rebattent les oreilles avec cette lamentable affaire depuis une semaine et il serait temps de dire : basta !

Finalement, je vois d'un oeil assez favorable la remontée de " Nounours " ex-Mr Ségolène, lequel a une revanche à prendre et puis, lui ou un autre au point aù nous en sommes ... Bref ! comme disait ma grand-mère,
" - qui vivra verra " à ce sujet, ça fait longtemps qu'elle ne voit plus rien la brave femme et ça vaut sans doute mieux pour elle car nos ancètres seraient sidérés s'ils constataient ce qui se passe actuellement. Sidérés, le terme est faible, consternés devrais-je dire.

 
A part ça ? Il fait un temps splendide mais je ne suis pas encore sortie " biscotte " je faisais du ménage ... Oui, ça arrive de temps en temps, quand la somme de poils de chats planquée sous les meubles me fait éternuer à tout va !

Hier soir, j'ai vu une pièce dont il n'y a pas grand chose à dire sinon que j'ai beaucoup souffert pour les comédiens qui s'étaient attelés à un texte pareil ... lequel au sens théâtral du terme, brillait par son inconsistance et qui a déclenché la somnolence de la personne qui m'accompagnait.

Vais-je ressortir mon vélo demain ? C'est pourtant maintenant ou jamais. Le parrain de mes minettes vient de s'envoler pour l'Indonésie et m'a envoyé un mail depuis l'aéroport. J'attends qu'il me fasse signe à la prochaine escale car je n'aime pas trop le savoir en l'air ... Peut-être parviendrai-je à programmer un film aujourd'hui ou demain auquel cas, vous ne tarderez pas à en récupérer le compte-rendu. Hasta la vista !

S.@



13:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)