Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2011

Au fil des jours ...

L'expérience aidant, je crois pouvoir affirmer que le commun des mortels se fait une idée fausse des gens qui écrivent ... Ce sont parfois de pauvres hères qui mettent ainsi au point une psychothérapie destinée à les maintenir à peu près à flot. L'extériorisation d'une névrose en quelque sorte. Oh ! certes, tous ne sont pas du même bois mais force est de reconnaître que cette espèce n'est pas rarissime.

N'est pas Zweig qui veut ! ... Une forme de nombrilisme gangrène notre actuelle littérature. Le théâtre contemporain se vautre trop souvent dans les états d'âme au mépris de l'action. Nos antiques feuilletonistes avaient pour but de distraire tout en instruisant. Alexandre Dumas et Michel Zévaco ne firent rien d'autre et ont comblé l'adolescence studieuse de beaucoup d'entre nous. Or aucune époque n'a peut-être eu autant besoin d'évasion que la nôtre. Une actualité apocalyptique nous traumatise au fil des jours par le biais de commentaires et d'images que nous aimerions fuir ... Certains (un tout petit nombre) se réfugient dans l'humour, cette politesse des désespérés comme on dit, traquant le détail croustillant, le ridicule que certains affichent mais les héritiers d'Alphonse Allais se font rares ... 

N'importe ! On ne perçoit bien l'air du temps que lorsque ce dernier s'est évaporé et qu'avec le recul nous commençons à y voir plus clair un peu à la façon de ces amateurs de tableaux qui reculent de cinq pas et se situent un peu en biais pour éviter les conséquences du vernis luttant avec la lumière.

Choc des civilisations, carambolage des individus contraints de cohabiter alors que tout les sépare, conséquence de cette explosion démographique et de la course en avant d'un pseudo progrès qui vient nous dit-on de trouver le début du comment empêcher nos cellules de mourir alors que notre manque d'organisation compromet déjà la bonne existence de 7 milliards d'individus. Voilà que nos plus éminents chercheurs sont en quête de la fontaine de Jouvence et pourquoi pas fabriquer l'or à partir du plomb, ce serait bien utile actuellement ?... 

Tiens la Bourse est de nouveau à la baisse, l'euphorie n'aura pas duré longtemps mais ce n'était que trop prévisible ... Voilà où mène le profit imbécile car à force de se remplir les poches on les crève surtout si on a oublié la date de fabrication du vêtement et celui là a quelques millénaires pourtant ! 

 

misericorde.jpg

11:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

30/08/2011

+ qu'hier et - que demain.

J'irai voir le film annoncé dans le courant de l'après-midi afin d'être en mesure de le commenter. Hier était une journée à contretemps, je les aient tous collectionnés.
Il y a des jours comme ça en illustration de la fameuse loi des séries. Ne pas s'affoler, il suffit d'attendre et ça passe ... Heureusement, aujourd'hui : SOLEIL ! Avec la lumière, le moral est au beau fixe et je viens de tomber amoureuse ... (attendez la suite !) de mon nouveau dictionnaire placé sous l'égide d'Alain Rey. Oui, je me fais des petits cadeaux comme ça, de temps en temps ! ...

40 000 mots m'attendent et 9 000 noms propres. Il ne me manque plus qu'un dictionnaire de langue verte pour que mon bonheur soit complet. Collectionner ce genre d'ouvrage n'est pas une activité répréhensible que je sache ? " J'aime " .. comme on dit là où je me refuse d'aller. A +

14:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

20/08/2011

Eternel débat ! ...

 

Fontaine-SM2.jpg

Ne faisons pas preuve d'ingratitude et pour saluer le grand retour de Michel, je vais essayer de lui répondre autrement que par le biais de boutades.  

Equitable eh ! oui, j'ai dit équitable or en la circonstance, cela ne me fait nullement penser à l'équitation mais plutôt au commerce. Or que penseriez vous d'un marchand qui proposerait une marchandise dont il ne serait pas absolument certain de l'existence ? ...En d'autres lieux, on nommerait cela de l'escroquerie pure et simple. Pensez-vous sérieusement que les opposants au pape soient seulement quelques milliers ? ... N'auriez vous pas examiné le problème par le mauvais bout de la lorgnette ? Ne vous seriez vous pas trompé quant à la répartition de ces milliers et de ces millions (de participants ou d'opposants) que vous semblez allègrement inverser ?  Et oui, les austérités budgétaires nous guettent à la rentrée (et même avant) or faire cet étalage de frais dont les espagnols auraient pu se passer est pour l'heure, assez mal venu. 

Maintenant pour répondre à votre question concernant " le moment bien choisi " je vous répondrai tout de go qu'il n'y en a pas en ce qui concerne les débordements dans la ville. N'y a t-il pas suffisamment de lieux dits sacrés pour cela ? ... Nous sommes bien venus ensuite de fustiger ces musulmans qui encombrent les rues le vendredi. Vous m'objecterez sans doute que l'Occident est chrétien et non terre d'Islam. En ce cas, pourquoi les avoir fait venir ? ... Bien sûr que l'église est toujours prête à intervenir (en paroles) lorsque tout va mal. C'est même dans ces moments là qu'elle remplit les travées ou remplissait du moins car que propose t-elle au juste ? ... " Les premiers seront les derniers " et " lycée de Versailles " ... seulement quand ses représentants s'affichent c'est toujours en compagnie des puissants ou supposés tels car à mes yeux ... " ainsi font, font font, les petites marionnettes ... " vous connaissez aussi bien que moi la suite. Et que vient faire mon épicier chinois là-dedans ? Je ne prise pas plus le Dalaï Lama que Herr Ratzinger mais vu la frilosité avec laquelle on lui entrouvre les portes, le tibétain en question ne devait pas coûter bien cher quand il passait ... Souffrez donc mon cher, que je m'associe solidairement à cette " poignée de grognons gesticulants "  afin de dénoncer la mascarade.  La question n'est pas de savoir ce qui aurait été fait de ces 100 millions d'euros puisqu'en fait ils correspondent à 100 millions de dette supplémentaire et c'est là que le bât blesse ! Ou alors il conviendrait de créer un impôt spécifique et n'en faire supporter la charge qu'aux croyants qui n'en doutons pas (on parie ?) verraient leur nombre se réduire à l'état de peau de chagrin si ce n'était déjà fait. J'ai bien failli pleurer en apprenant que le Vatican n'avait pas de cassette personnelle ... Est-ce que " la crise " serait passée par là ? 

Mais vous avez choisi un exemple scabreux en ressuscitant la mémoire d'un certain Adolf qui jadis électrisa les foules au point de compter le premier représentant du dieu catholique parmi ses jeunesses hitlérisantes ! Péché de jeunesse, sans nul doute, compteriez vous sur moi pour lui donner l'absolution ? Avouez que ce serait cocasse ! ...

Après ce petit duel épistolaire que nous affectionnons depuis des années l'un et l'autre, qu'allons nous conclure ? ... Un point partout ? Comme nous ne pouvons être juge et partie, laissons en le soin aux lecteurs. Du reste, tant que le monde se fera la guerre comme nous, la paix ne sera pas comprise. Bisous, Michel et je ne me nomme pas Judas.

Et puis en ces temps difficiles, que faire avec 30 deniers ? !!! ...

 

17:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le cerveau, cette énigme ...

tseu-tranquille.jpg

 

Elle a l'air calme comme ça, ma bourrique (?) mais si vous saviez le nombre de nuits blanches que je lui dois ! Pire qu'un amant impétueux … 

Cette affectueuse petite chatte a pris l'habitude de me piquer des crises d'épilepsie en pleine nuit. C'est aussitôt le branle-bas de combat ! Faire attention qu'elle ne se cogne pas la tête dans un meuble (tout dépend de l'endroit où elle se trouve, bien sûr) attendre qu'elle se soit un peu calmée pour la nettoyer et faire de même autour d'elle.  En ce qui la concerne, un gant de toilette imbibé de vinaigre d'alcool fait l'affaire puis lui donner rapidement à manger car j'ai constaté que ce genre de séisme traversant le cerveau, ça creuse ! 

Je me console chaque fois de la mésaventure en me disant qu'il vaut mieux que cela lui arrive à elle, plutôt qu'à moi car les rôles inversés, elle ne pourrait me rendre même service. 

Ce mal existe depuis l'Antiquité (Jules César en était atteint nous dit-on) mais alors, comment se fait-il que l'on n'ait encore rien trouvé pour l'éradiquer ? 

Depuis le temps ! ...  En réalité, tout ce qui touche au cerveau reste en grande partie une énigme pour nous. C'est même à se demander si une sorte de superstition ne freine pas les recherches car enfin, nous n'avons pas beaucoup progressé en ce domaine ! Il faut croire que ça ne rapporte pas assez en un siècle où tout doit être rentable pour être jugé digne d'intérêt. C'est même ce qui permet aux apprentis-sorcier d'exercer leur coupable industrie. Vous voyez à qui je fais allusion ? …

Ces gens qui veulent nous expliquer nos motivations secrètes, nos agissements et autres " actes manqués. " Toutes les duperies sont envisageables en la circonstance et je me garderai bien d'entrer dans les détails … Comment se protéger de cela sinon en adoptant un amour immodéré pour le concret ? Car il y a ce qui existe et puis ce qui n'existe pas. Ce que l'on a décidé et ce que l'on a refusé : les élucubrations en quelque sorte, agissements de cerveau malade. On rencontre parfois des mégalomaniaques dont l'ambition fut plus grande que leurs possibilités. Combien dérisoires paraissent certains projets en regard de la durée de notre existence, de la faculté d'oubli de nos semblables ! Ce que ceux-là, précisément ne veulent pas admettre car il faut qu'on les distingue. 

Laissez moi rire ! … Ne se rendent-ils pas compte qu'avec ces projets fous ils passent à côté de la vraie vie, celle qui ne se nourrit pas d'esbroufes ? 

Les rêves de gloire, c'est bon quand on a 15 ans. Ensuite, l'obstination devient rapidement ridicule et rend irraisonnable. 

Cela dit, étant debout depuis 3 heures 30 (il en est deux de plus au moment où j'écris) moi aussi, j'ai une petite faim aussi vais-je me préparer un p'tit déj' à s'en lécher les babines car j'ai l'amour des réalités. Il sera toujours temps de repiquer un petit roupillon ensuite … 

Ce que je fis …

 

 

10:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)