Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2011

Ceux qui ont fait la France et celui qui la défait.

clovis-A.jpg

carolus-magnus.jpg

Roi-Soliel.jpg

Rikiki-1er.jpg

11:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

19/11/2011

Violence



"Le primat de l'économie nous a conduits à effacer toute autre valeur et justifie, 'in fine', le recours à la violence..."

" La violence, c'est effacer l'autre. " 

feu-nucleaire.jpg

La constatation est partielle car l'intention première est non seulement d'effacer cet autre mais de prendre sa place. On s'attaque à quelqu'un qui dérange parce qu'il y a comparaison entre soi et l'autre qui par sa seule présence, nous met en accusation. Or, si - soumise au test de la raison - la violence est inadmissible, force est de reconnaître qu'elle est omniprésente tout au long de la vie et même avant puisque l'acte sexuel en lui-même comporte un potentiel de violence que la tendresse ne peut complètement effacer. Imaginez ce qu'il en est quand ce dernier sentiment n'est pas au rendez-vous ! Du reste, ne parle t-on pas de " petite mort " ?

Passé cette phase préparatoire, l'être humain naît dans la violence, sang, larmes et pire encore ... Je vous passe les détails car ça, on en mangera une tartine chaque jour. De même qu'une pierre brute se polit, la civilisation tentera de gommer cette violence qui existe en chacun de nous. Car on ne peut nier que cohabitent deux formes de violence, la première est d'attaque, la seconde de réaction, l'une engendrant l'autre. La première est une lance, la seconde un bouclier dont le centre est pointu et qui peut lui aussi lors du choc causer bon nombre de dégâts ! 

Il existe il est vrai, une échappatoire à cette situation, laquelle se nomme " confiance " et là, il faut bien reconnaître qu'elle est plus spontanée chez les ignorants que chez ceux qui au fil des ans ont acquis quelque expérience. 

Je ne parle pas de ceux qui restent des confiants impénitents puisqu' ils ont choisi de l'être envers et contre tout. ( " aux innocents les mains pleines " ! ) ...

Chaque époque comporte son potentiel de violence tout simplement parce que cette dernière est inhérente à l'espèce humaine sinon, la raison nous commanderait de toujours éviter les guerres ce qui n'est malheureusement pas le cas. 

Pour vivre en société il convient d'établir un minimum de confiance dans les rapports avec l'autre, même si l'on n'est pas complètement dupe de l'échange.

(Intelligence et lucidité constituent bien évidemment le handicap à surmonter.) 

Bref, par convenance personnelle ou choix délibéré, on s'applique parfois des oeillères ce qui permet de tomber de moins haut. Nous jouons toujours un peu au poker menteur en société ! 

Comment et avec quoi compenser tout cela allez vous dire ? ... Par le rêve, la croyance et l'utopie. Voilà trois atouts qui ont souvent fait leurs preuves. 

La violence naît le plus souvent de la constatation de l'inéquité : certains ont tout (et même plus) et d'autres rien. C'est ce qui vient de créer le mouvement des Indignés : 1% de la population possède plus que les 99 autres ... Cette disproportion est tout à la fois anormale, monstrueuse et inacceptable. 

Des enfants crèvent de faim tandis que des adultes repus développent des maladies dites de civilisation pour ne pas avoir compris qu'ils creusaient leur tombe avec leurs dents.

Des sociétés riches et avares ont vu le jour face à des populations privées de tout.

Comment voulez-vous que la violence ne naisse pas de situations telles que celles-là ? Mais il est des violences dissimulées. Qui se veulent " dissimulées " devrais-je dire car à mes yeux, elles sont flagrantes. Ainsi la reconduction des Roms et autres migrants auxquels on offre un voyage gratuit par avion. (Notez qu'il ne manquerait plus qu'on le leur fasse payer ! )

" Effacer l'autre " n'est-ce pas ce que font les forces de police (que je ne mets pas en cause directement car elles sont en service commandé) lorsqu'elles éliminent les campements de gens qui n'ont que cet abri tout simplement parce qu'il ne faut pas qu'on les voient. Cela équivaut à dire " qu'ils aillent se faire pendre ailleurs ! " 

En fait et pendant un fort long temps, nous n'avons pas voulu voir ce qui se tramait tout en niant l'évidence. Or la situation actuelle plonge ses racines bien au delà des deux dernières décennies. En fabriquant en dehors de toute logique d'obligatoires bacheliers alors que bon nombre d'entre eux auraient fait d'excellents manuels, nous avons privé notre économie de sa base. Le diplôme a été bradé, dévalorisé et a débouché sur le chômage ce qui faisait partie j'en suis maintenant persuadée, d'un plan précis consistant à remplacer la main d'oeuvre nationale par une autre, venue de l'extérieur à laquelle on proposait des salaires de misère avec pour objectif de baisser le niveau général du coût du travail. 

Du reste, dans le même temps les salaires de ceux qui étaient en place stagnaient visiblement. C'est ainsi que la mondialisation a commencé à se construire et la xénophobie a se nourrir de la situation imposée, d'où l'agressivité et les sentiments de rejet et d'injustice flagrante. 

L'affaire DSK " montée en épingles " est l'arbre qui cache la forêt car il y a plus grave que cela ! La une de l'actualité (rubrique faits divers) est actuellement occupée par ce meurtre d'une fillette perpétré (?) par un garçon de 17 ans lequel aurait ensuite brûlé le corps de sa victime. (Je laisse cet exemple au conditionnel puisqu'il s'agit encore d'un supposé coupable donc présumé innocent sauf preuve du contraire) Mais c'est quand même lui qui a indiqué l'emplacement du corps ...

Faut-il en conclure que la pulsion de mort existe en chacun de nous ? Je me refuse à l'admettre considérant que la vie d'un être humain (même celle d'un criminel) reste sacrée ou devrait l'être. A signaler que je n'ai toujours pas " digéré " la pendaison de Saddam Hussein pas plus que les exécutions réelles ou fictives de Ben Laden et autres Kadhafi. La liste n'est pas exhaustive ...

  Halo Effect - Days of Violence .mp3  
   
Found at bee mp3 search engine
 
Merci à MDT pour cet ajout sonore qui cadre parfaitement bien. (Rendons à César ...) 

17:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

14/11/2011

problèmes de connexion ...

Ce commentaire en guise de test (on ne sait jamais) car depuis hier j'ai bien essayé une demi-douzaine de fois de rentrer une chronique-films : en vain ! ceci a donc valeur d'essai et apparemment, ça marche  ... Youpee ! 

10:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

09/11/2011

Superstition

Quand nous étions enfants, nous adorions avoir peur et aucune génération n'a fait exception à la règle. Ce matin je me suis réveillée en me disant : " tiens, le monde est encore là ? " La météorite nous a donc loupés en frôlant notre trajectoire cette nuit peu après minuit. Je connais des anxieux qui ont dû peiner à trouver le sommeil. Et si Nostradamus avait dit vrai ? La cime des arbres en faisait le gros dos. Qu'à cela ne tienne nous avons déjà la solution de remplacement puisque le 11 novembre 2011 se profile à l'horizon. Cette fois l'angoisse arrivera à son paroxysme à 11 heures du mat' et rien ne dit que le couvert ne sera pas remis à 11 heures du soir.  (Pour ceux qui auraient oublié mais ça va être difficile …) - Bande de gogos ! - J'imagine l'angoisse de ceux qui ont vécu le 11 novembre de l'An 11 - les manuels d' Histoire n'en parlent pas ? Etrange … 

Ce qui me fait plus peur, c'est l'intox qui nous est proposée au sujet de l' Iran qui s'apprêterait une fois de plus à se doter de l'arme nucléaire … 

Souvenez-vous de l'Irak et de ses armes de destruction massive introuvables. 

De même que les peuples ont besoin de superstitions, les Etats pour se sentir forts fabriquent des boucs émissaires. Ce va-t'en-guerre de Jupé n'arrange rien et je me félicite chaque jour d'avoir dans les années 80 refusé de serrer la main de cet homme là ! 

Finkiel.jpg

 

F.Taddei.jpg

Ramadan.jpg

Hier chez Taddeï, le très contesté Tariq Ramadan m'a confortée dans ma conviction que les pays arabes furent manipulés lors de ce Printemps du même nom. L'homme émit ce qui m'apparaît comme une évidence avec un maximum de subtilité se gardant de trancher la question de façon péremptoire, face à un Finkielkraut à la logorrhée laborieuse, persuadé qu'il est que la lenteur va de pair avec la profondeur des idées. La flèche et l'enclume en quelque sorte ... 

NB - A la réflexion " soc de charrue " conviendrait mieux à Finkiel car il parle comme on laboure un champ or il est dit depuis toujours que certains doivent faire beaucoup d'efforts pour paraître intelligents mais peut-être ai-je tort d'être admirative face au brio de son interlocuteur ? ...

10:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)