Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2012

Les rois francs qui mentirent parfois ... (forcément !)

francois-1er.jpg

François 1er (1515 - 1547)

francois-II.jpg

François II (1559 - 1560)

francois-3.jpg

François III (1981 - 1995)

francois-IV.jpg

François IV (2012 ? ...)


Au coeur de l'Elysée.jpg

Deux mondes étanches, cohabitent ...

Les restaurents du coeur.jpg

13:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

17/05/2012

si c'est rond, ce n'est pas carré !

 

Cicéron.jpg"Les finances publiques doivent être saines,

- le budget doit être équilibré,

- la dette publique doit être réduite,

- l'arrogance de l'administration doit être combattue et contrôlée,

et l'aide aux pays étrangers doit être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite. 

La population doit encore apprendre à travailler au lieu de vivre de l'aide publique."

Marcus Tullius Cicero (106-43 av. JC)


Oui, mais ...


" le pauvre travaille, le riche exploite le premier, le soldat défend les deux, le contribuable paie pour les trois, le vagabond se repose pour les quatre, le poivrot boit pour les cinq, le banquier escroque les six, l'avocat trompe les sept, le médecin tue les huit, le croquemort enterre les neuf et le politique vit des dix."

 

Et ce sera toujours d'actualité ! 

07:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

07/05/2012

Voeux pieux.

la-marseillaise.jpgComme on dit communément : " voilà une bonne chose de faite " mais maintenant il faut gérer la suite … Je puis vous avouer que je croyais peu en cette victoire tant j'étais persuadée que " le petit " allait inventer un coup de Trafalgar de dernière minute pour rester en place.

Nous en voilà débarrassés : BIEN !

De l'intérieur du moins car j'ai lu quelque part, ... il y a quelques jours ... que Bruxelles lui aurait déjà trouvé un emploi ce qui expliquerait ce fairplay surprenant dont il a fait preuve hier soir.

Le Front de Gauche a apporté son soutien mais reste discret et je pense qu'il a raison. Pardon pour la trivialité de la comparaison mais comme disait mon grand-père " les hommes politiques, c'est comme les chaussettes, ça s'estime à l'usure." Cela dit, je me réjouis que certaines figures disparaissent et attends avec impatience la composition du nouveau Gouvernement.

Je sais que ce n'est pas la préoccupation première du peuple français mais mes espérances se situent tout particulièrement en direction du Ministère de la Culture qui fut si mal servi durant ces 5 dernières années durant lesquelles je n'ai cessé de signer des pétitions pour que des théâtres ne ferment pas leurs portes. La Gauche a toujours été plus attentive à la Culture que la Droite, c'est bien connu.

J'ignore quand et comment nous allons nous relever de ce démantèlement mais voudrais dans l'intervalle avoir une pensée toute particulière pour le peuple grec, le peuple espagnol également et formule le souhait que nous nous en sortions tous et le plus rapidement possible évidemment. 

11:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2012

C'est dimanche ! (titre déjà utilisé)

Montmartre.jpgJournal aussi extime qu'exceptionnel, histoire d'adresser un clin d'oeil à quelques amis (les vrais, il en existe, j'en connais) et une sorte de bras d'honneur aux vrais-faux-amis qui ne se manifestent que parce qu'ils ont une arrière pensée en tête qui généralement ne concerne qu'eux. 

Mai se profile à l'horizon, ce mois qui bouge … ou qui en a la réputation ce qui revient (presque) au même. Que va nous apporter celui-ci ? … Le pire ? (espérons que non) mais sans doute pas le meilleur. Je sais que certains nourrissent de grands espoirs et je les envierais si l'expérience ne m'avait appris certaines choses comme le fait de se garder de caresser de fausses illusions. Je prends bien garde en règle générale à ne pas être déçue deux fois de suite par les mêmes et préfère un ennemi déclaré à une traitrise or on n'est jamais trahi que par les siens …

Bon ! ceci étant dit, nous verrons bien. Quelques motifs de satisfaction parmi le marasme généralisé. Les trois derniers spectacles vus au théâtre le furent dans des salles pleines à craquer. Ce n'est pas paradoxal car il en est ainsi en période de crise. Il paraît que durant l'occupation allemande ces lieux de convivialité ne désemplissaient pas. Le parisien avait besoin de se changer les idées, té pardi !  C'est le cas actuellement. Du fric ? … Quand on veut, on en trouve toujours. A une époque (lointaine maintenant) je sautais allègrement un repas pour m'offrir un ou deux livres que je dévorais alors avec un plaisir accru. Je n'ai plus besoin de faire cela puisque j'ai à disposition tout un stock d'écrits oubliés qui ne demandent qu'à être relus. Est-ce que j'en ai encore envie ? … L'audiovisuel ne m'ayant pas plus épargnée que qui que ce soit, je me demande même parfois si je ne vais pas revenir aux bandes dessinées de ma petite enfance. Rassurez-vous, semblable régression n'est pas encore pour demain. Hier il y avait dans un lieu que j'affectionne depuis quelques décennies une générale de presse à 18 heures ce qui me permit de rentrer plus tôt que d'habitude, la chatte m'attendait avec une fringale de tous les diables ce qui est plutôt bon signe. Quand je suis là elle dort et quand je m'absente le petit dieu tutélaire guette mon retour à la fenêtre … 

 

guetteuse.jpg


Pour l'heure elle dort, petite boule noire sur l'oreiller situé à ma droite quand nous dormons d'un sommeil complice. Couchée tôt, récupération rapide, réveil plus que matinal. J'aime bien ces parenthèses nocturnes qui ne sont possibles que dans une solitude choisie. A l'époque où nous étions deux, la réaction ne se serait pas fait attendre : " qu'est-ce qui t'arrive ? … tu ne dors pas ? … tu es malade ? " Grrr ! 

Maintenant et bien que regrettant une présence qui me manquera jusqu'au dernier jour de ma vie, je suis libre et par conséquent fais ce que je veux, quand je veux et sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit. " Ah ! mais … sans blague " (ça c'était une de ses répliques.) Une pensée amicale à mon partenaire de blog que je remercie officiellement pour les améliorations qu'il apporte à ce support par le biais de bandeaux-liens que je serais bien incapable de réaliser moi-même. Je sais que lui aussi écrit souvent la nuit et qui sait, la télésympathie fontionne t-elle en ce moment précis ? …C'est le côté positif d'internet, il en est d'autres qui le sont moins aussi choisissons de les ignorer. Et … bon dimanche ! j'ajouterai peut-être quelque musique un peu plus tard car bien entendu, après cette parenthèse, je vais aller me recoucher et me laisser bercer par la petite mécanique du bonheur (le ronron d'un chat pour ceux qui connaissent).

 

chat-livres.jpg


04:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)