Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2013

constat

Il me semble que plus le temps passe et plus ce blog dérive en direction d'une fermeture programmée. Pour tout vous avouer, j'ai de moins en moins envie de communiquer ... A cela, de multiples raisons dont la principale est sans doute la disparition d'un interlocuteur privilégié ajoutée à quelques incidents de parcours qui ont amené à la fermeture des commentaires ... Bref, de plus en plus l'impression que j'écris ce que je ferais mieux de garder pour moi.

J'ai fort heureusement résisté à l'épidémie " réseaux sociaux " car il n'a pu vous échapper que après Facebook, Tweeter est entré en Bourse. Où comment la bêtise humaine rapporte gros ! Ca ne vous dérange pas que l'on se fasse des milliards de dollars sur votre dos ? ... Jadis l'esclavage était imposé et bien sûr, mal vécu - désormais des générations d'esclaves volontaires voient le jour, pire : d'auto-délateurs ...

J'ai entendu hier un reportage sur France Info précisant que notre cerveau se modifiait peu à peu grâce ou à cause d' internet, et il ne semble pas que ce soit dans le bon sens.

Tout d'abord, on n'a plus besoin d'apprendre puisque d'un clic, tout est à disposition. On oubliera aussi vite, bien sûr ... Logique, puisque cette facilité est entrée dans les moeurs. " trop facile = pas important " -

Alors quoi ? Ceux qui éprouvent le besoin réel d'écrire n'ont certes pas besoin de ce support qui pour beaucoup reste consultatif. Nous vivions bien avant, pourquoi croire que ce mode de vie est désormais incontournable, pire indispensable ? 

Un exemple, depuis les communications par mail, nous téléphonons de moins en moins. C'est le cas en ce qui me concerne ... Aucune sensation de manque ! pas la moindre. Je reste bien entendu en liaison avec les plus proches de mes amis et le dicton qui veut que ces derniers ne dépassent pas en nombre les doigts d'une main est parfaitement exact alors que la liste des vrais-faux-amis rencontrés via les réseaux sociaux est sans limite. L' époque se contente, pire recherche les faux semblants. Vous avez pensé à tout le personnel de la STASI ou NSA que ce genre de comportement économise ou économisera à terme ?  Bref, je crois que nos cerveaux ne servent plus à rien, nous devenons peu à peu des robots programmés, manipulés par d'autres.

Le libre arbitre disparaît de plus en plus. Spartacus (diffusé hier soir sur ARTE) ne saurait être un héros à la mode. En Bretagne, si - peut-être ? - mais il paraît qu'ils sont manipulés. Information, désinformation ... allez vous y retrouver ! 

Sur ces doctes paroles, (sic) bonne semaine à tous.

S. @

révolte.jpg

08/11/2013

creux de vague

Pas très réjouissant comme époque, non ? ... Licenciements en masse, ça continue.

Vous ne trouvez pas bizarre que Hollande choisisse le milieu de l'après-midi pour prononcer ses discours-replâtrage ? Sans doute est-il convaincu que La France ne compte plus que des chômeurs. C'est à croire. J'étais chez moi mais n'ai même pas essayé d'allumer la télé. Merci bien ! Il a ainsi échappé à quelques qualificatifs peu flatteurs ... Utiliser la guerre de 14 comme bouée de sauvetage, il fallait le faire ! Et j'apprends ce matin que Standard and Poor's, ( ces gens qui distribuent les bons points ) nous dégradent une fois de plus nous faisant passer de AA + à AA tout court. Bien envie de leur indiquer où ils peuvent se le mettre leur AA (comme ça il y en aura un pour chaque fesse et le + au milieu) pourquoi pas distribuer des bonnets d'âne tant qu'ils y sont ? Notez que ... qui vous savez, avec un bonnet d'âne, ce ne serait pas mal non plus. Tout cela m'énerve au plus haut point alors j'avais décidé de me taire - jusqu'à ce jour - l'indignation sans solution ne rimant à rien.

Pour renfort de potage, nous voilà avec la vision du mariage éphémère entre Bayrou et Borloo. En bon politique, ce dernier ne tient jamais ses promesses jusqu'au bout, aussi gageons que nous allons assister à une dégonflade supplémentaire ! Si j'en crois les Guignols de l'Info, il ira se prendre une cuite de plus et le tour sera joué.

Non vraiment, il n'y a pas de quoi se réjouir. 

Au théâtre (ce miroir de l'existence) depuis quelques jours, ce n'est pas mieux et pour reprendre l'expression d'un comédien ami, " on tire tout par le bas " . Et oui ! ... 

Ah ! à ce sujet, je viens d'apprendre que la cabale menée contre Daniel Mesguich au Conservatoire Supérieur d'Art Dramatique (comme on le nommait jadis) actuel CNSAD, a porté ses fruits. Notre ministresse actuelle vient de lui trouver une ... c'est quoi, le féminin de successeur ? ...

" Charente-Poitou, Charente-Poitou, tradition du goûoûoût ! "

(Vous ne tarderez pas à comprendre pourquoi). Copinage, quand tu nous tiens ...  Et puis réjouissons nous puisqu'un metteur en scène et non des moindres, revient au spectacle. J'attends avec impatience sa prochaine réalisation. 

S. @ 

24/10/2013

Comme avant, mieux qu'avant !

epargne.jpg

La Sécu ou le tonneau des Danaïdes (c'est ce que l'on nous dit, du moins) 

Ils vont finir par donner raison à ceux qui plient bagages et s'exilent face aux impôts.

Voilà que les P.E.L, P.E.A. et autres assurances-Vie subissent le pillage de l'Etat. (15,5 %) Personnellement je m'en fiche, n'ayant rien de tout ça mais quand même ! ...

Au fond, on s'est étonné que l'on nous fasse payer les " erreurs " des banques et ça continue, (Jacques Attali le soulignait hier encore sur les ondes )alors que les Pouvoirs en place ont toujours fait la même chose. - A des degrés divers - 

Mauvaise gestion = ponctions fiscales.

Ce sont toujours ceux qui n'y sont pour rien qui paient la note. Les vertueux qui sont pénalisés ! Il fallait y penser ...

Un patron voyou décide de fermer son entreprise pour aller s'installer ailleurs, les ouvriers (ce qui est logique) occupent les lieux ? Qu'à cela ne tienne, gôche ou pas gôche, on leur envoie la force armée.

Ah ! il est beau, le gouvernement "socialiste " !

Et pendant ce temps là, la NSA pille tous azimuts les communications téléphoniques et autres envois passant par internet. Au passage qu'ils sachent que le mot de Cambronne n'est pas tombé en désuétude. Il est vrai que moi, je n'ai rien à cacher. N'importe, quelle époque ! 

S. @ 

red-bull.jpg

Et voilà ! ... on racle les fonds de tiroir ...

Prochaine étape, nos hommes politiques feront la manche aux portes de l'Elysée, de l'Assemblée Nationale, du Sénat sans oublier Bercy, bien sûr - Est-ce que ça suffira ?

13/10/2013

dos à dos ...

Les polémiques … ah ! les polémiques … on les créées de toutes pièces, on les alimente, internet ne fait que ça. Bref, on tourne en rond. Rien ne sort jamais d'une discussion. Vont-ils se mettre cela une bonne fois pour toutes dans la tête ? 

A l'issue d'une confrontation, chacun reprend ses billes et c'est " comme avant, mieux qu'avant " On a juste aiguisé quelques lames qui auraient mieux fait de rester au fourreau. Cela ne sert strictement à rien.

Bedos.jpgCet impénitent râleur qu'est Guy Bedos (avec l'âge ça ne risque pas de s'arranger) s'est défoulé sur scène en direction de la Morano qui parle de l'attaquer en justice. Mais c'est d'un ridicule tout ça ! Jadis on se convoquait à l'aube, au Pré aux Clercs, maintenant on se retrouve au tribunal. C'est d'un dérisoire  …

Le comique a traité cette sorte de harpie de " connasse " - Faudra t-il désormais régler un droit de péage chaque fois que l'on a l'intention de dire la vérité ? …

Certes, la formule n'était pas très élégante mais le modèle l'est-il ? … Une femme est vulgaire tandis qu'un homme n'est que truculent. Bon ! ça on le sait depuis longtemps. N'est pas la Princesse Palatine qui veut !

 

Morano.jpg

Notre époque ne supporte plus l'humour, plus ou moins léger, certes et Rabelais ne fait plus recette. Pourtant seul le rire est salvateur et nous en avons bien besoin actuellement. Ah ! misère ...

S. @