Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2014

Si j'en crois France-Info ? ...

Alors là - pour le coup - ça me dépasse ! ...

Cela dépasse même tout ce que l'on pouvait imaginer.

Interdit de représentation dans tous les théâtres  de France et de Navarre ... Dieudonné avait annoncé qu'il présenterait un nouveau spectacle ce jour à 14 heures, au Théâtre de la Main d' Or, c'est à dire, DANS SON LIEU qui, à ma connaissance est bien un théâtre privé et non une salle appartenant à la Ville de Paris comme le sont certains théâtres d'arrondissement, 13ème,  14ème et j'en passe ...

Nous ne connaissons pas les intentions du trublion de service. 

Peut-être après tout avait il (contre toute attente) décidé de faire amende honorable (ça m'étonnerait mais de même qu'il a finalement réglé ses impôts) peut-être commence t-il à se dire que sacrifier sa carrière à sa satisfaction personnelle est bien trop cher payer ?

Le couperet est tombé, il ne doit pas se produire, le bâillon qui lui a été imposé ne doit pas être décollé. Nous voilà en concurrence avec les pires heures du maoïsme où lors de la Révolution Culturelle Chinoise, tout spectacle devait être soumis à une commission de censure (plusieurs même) avant d'être agréé. 

C'est purement et simplement hallucinant ! 

Si ce scoop est confirmé, les éventuels spectateurs n'ont plus qu'à se planter à l'heure dite, face au lieu en question, les index ostensiblement fourrés-profond dans les oreilles symbolisant par ce geste l'obsolescence de la quenelle avec (pourquoi pas (?) eux aussi, un sparadrap sur la bouche.

Vers quel État totalitaire dérivons nous ? 

A contrario, pardon de revenir sur le sujet mais les Femen peuvent dire et faire ce qu'elles veulent en toute impunité, Mieux, " on " les protège. 

J'ai cru longtemps que La Pensée Unique était une dérive droitière.

Preuve est faite que tout gouvernement en place quelque soit la ligne directrice affichée est capable d'en faire autant. 

Charlie Hebdo peut en quasi permanence et en toute impunité railler les musulmans, on peut également s'attaquer de la façon la plus abjecte au christianisme (maculer le Christ d'excréments) mais tirer un poil de barbe juive est rigoureusement interdit !

La France n'est plus la fille aînée de l'église mais la petite soeur d'Israël. Le choix est fait en toute clarté.  Tout comme l'administration américaine protège le sionisme, la Hollandie après la Sarkozie (à laquelle elle ressemble étrangement) adopte une politique similaire au mépris de la vox populi. 

Ne vous méprenez pas, je ne suis nullement antisémite (expression qui ne signifie rien du reste car elle englobe plusieurs communautés antagonistes) mais ce " deux poids, deux mesures " me dérange au plus haut point et je le dis tant que cela est encore possible ... 

S. @


N.B. Dois-je ajouter afin qu'aucune confusion ne soit possible, que je me suis depuis longtemps éloignée du catholicisme que mes parents m'avaient imposé, je m'exprime donc en tant qu'agnostique libre de toute influence.


Au final, je supposais bien car,

AGORA VOX TV Dieudonné conf presse.jpg

En clair, (passez-moi l'expression) la quenelle part en c ...

RIDEAU  : Acta est fabula.

06/01/2014

l'année commence bien ! ...

Plus le temps passe et plus le malaise s'installe. Voilà qu'on fait un pataquès autour des propos non politiquement corrects d'un bouffon. C'est désormais l'escalade. Or il est évident que plus on interdira à Dieudonné de s'exprimer, plus il en rajoutera. Quel manque de psychologie ! A moins de l'envoyer à la Bastille ... seulement voilà, nos révolutionnaires l'ont jadis rayée de la carte. Bah ! les héritiers de nos valeureux sans culotte vont bien trouver une solution de rechange ? Car tout comme l'édifice en question, l'homme est à abattre. Non que je veuille le défendre car je trouve le plus souvent ses propos vulgaires mais avec le CRIF et la LICRA aux fesses, si m'en croyez, il est mal parti. Depuis quelques jours l'avocat à roulettes, vous savez ? ... l'ex petit ami (lequel ? ajouteront les mauvaises langues) de la chanteuse sans voix mais non sans entrejambe (entregent voulais-je dire mais mon clavier a ripé) répète en boucle sa litanie " mise en question de la Shoa, haine envers les juifs " et ça, on ne le doit pas. Le privilège en reste ad vitam à Hitler, les banquiers juifs sont des saints, ils plombent l'économie mondiale à intervalles réguliers mais ça ne fait rien car sans eux, aurions nous seulement le droit d'exister ? 

Alors voilà, un homme dénonce haut et fort ce que les autres n'osent penser et immédiatement le voilà transformé en ennemi public numéro un. Car il faut baiser dévotement la main du maître et le Maître à l'époque actuelle, c'est la Haute Finance. Le veau d'or est à nouveau hissé sur son socle qui, d'avatar en avatar égale presque la tour de Babel. Malheur à qui ne se prosterne pas devant lui. 

On retrouve ce mode de fonctionnement à tous les échelons de la société.

Tenez, par exemple, il y a quelques jours, je constate avec consternation que ma connexion wifi est en panne. Coup de fil au service de dépannage de mon pourvoyeur en internet ... Horreur, j'avais commis l'erreur impardonnable de ne pas avoir réactualisé le matériel. Sacrifiant au consumérisme actuel (je n'avais pas le choix) je me mis donc à quatre pattes pour débrancher tout le fourbi ayant conservé un vieil ordinateur branché en direct, par prudence mais ça ne suffit pas. Longue file d'attente chez Orange (visiblement, je n'étais pas la seule à bénéficier des mêmes inconvénients). Je reviens quelques heures plus tard avec le matos sous le bras pour constater qu'en dépit des indications, je ne savais pas effectuer le branchement. SOS à un copain qui arrive dès le lendemain et au moment où tout devrait fonctionner " comme avant, mieux qu'avant "' ma ligne joue au yo-yo.

Nombreux palabres téléphoniques desquels il ressort qu'il me faut subir mon sort sans mot dire (maudire conviendrait mieux) jusqu'au 13 janvier ! ! ! J'ai oublié de préciser que la connexion télévisuelle saute 2 fois plus vite que celle de l'ordinateur quand il est seul. Oui, parce que les 2 en même temps, ça coince ! Pour encaisser dans les délais, ils sont là, pour fournir un service payé d'avance c'est une autre histoire sachant qu'en cas de résiliation, il faudra cracher 50€ de dédit ce qui pour eux constitue un parachute non pas doré mais en béton. Et tout est comme cela ! Goldman Sachs a fait école. En 1789 on en aurait rectifié bon nombre pour moins que ça car nos sans culotte avaient de quoi les remplir ce qui n'est plus le cas actuellement nous qui ne pensons plus qu'à remplir nos poches privilège réservé à un petit nombre, de plus en plus restreint. Suivez mon regard ... 

S. @ 

 

greffier.jpg

( greffier divorceur )

13/12/2013

Cerise sur le gâteux, (euh ! ...) gâteau.

François le va-t-en guerre, voudrait (nous le savons et pas seulement à Marseille ...)  voir disparaître le mot RACE de la langue française. Or il semble depuis peu que celui d' INTEGRATION doive suivre le même chemin ? " A l'impossible nul n'est tenu " précisent les défaitistes, ceux qui abandonnent avant de commencer, le fameux " impossible n'est pas français " étant irrémédiablement tombé en désuétude. Flagrant constat d'échec ! 

Car ce n'est pas à celui qui accueille de se plier aux exigences de celui qui arrive.

Essayez d'exposer ce genre de situation à votre propriétaire, vous ne serez pas déçu de sa réaction. On parle même d'accepter désormais le port du voile dans les écoles.

De reculade en reculade, jusqu'où irons nous ? Allons nous ensuite justifier l'excision ? Quand la pente se dévale à tout berzingue, toutes les hypothèses sont permises.

Démagogie, que de crimes commet-on en ton nom ?

Car, après avoir dénoncé le communautarisme voilà que nous le favorisons, pire que nous construisons ses bases. Pourtant ne vous leurrez pas, les clans ne feront que se renforcer et ce jusqu'au trop prévisible affrontement. Le Liban l'a prouvé. Avez-vous également oublié la guerre du Kosovo ? Oh ! certes, cela ne se fera pas du jour au lendemain mais comme disaient les anciens : " ça nous pend au nez comme un sifflet de deux ronds."

En attendant, Marine Le Pen s'esbaudit face à autant de sottise, l'incompétence des uns faisant la force des autres ...

S. @

16/11/2013

au sujet de quelqu'un que je ne nommerai pas car trop, c'est trop !

Évidemment, sous un gouvernement qui se prétend de gauche, on défend les dérapages de Charlie Hebdo et on cloue Minute au pilori alors que sans les approuver bien sûr, on ne peut que constater qu'ils sont fidèles à eux-mêmes.

 

Il y a quelques dizaines d'années on aurait dit,

- " je l'ai parcouru d'un derrière distrait " mais l'époque des Henri Jeanson est bien révolue et comme on n'a plus l'esprit de répartie, on demande désormais réparations aux tribunaux, l'utilisation d'une banane étant devenue aussi dangereuse que celle d'une kalachnikov !  

 

Cette histoire commence à me sortir par les yeux sans parler des oreilles car trop, c'est trop. Un peu de mesure que diable, les paroles ne sont pas des actes tout de même !  Le mieux que l'intéressée aurait pu faire était d'opposer le mépris aux attaques, encore aurait-il fallu qu'elle ne cherchât pas à tirer profit de la situation.

 

Vous savez ce qui m'agace le plus chez la dame ? Ce n'est ni sa couleur de peau, ni sa coiffure ostensiblement afro mais les citations dont elle émaille chacune de ses interventions. C'est d'un cuistre ! Qu'est-ce que cela prouve du reste ? ... Quand elle cite Hugo, Zola ou René Char, cela confirme qu'elle a besoin d'eux pour s'affirmer plutôt que de trouver des formules personnelles. Ce faisant, elle avoue ne pas s'être débarrassée de tous ses complexes. " Voyez comme je suis instruite " a t-elle l'air de dire alors qu'elle n'a fait qu'apprendre et restituer des formules " par cœur. " 

BASTA !

Au fait, c'est pour quand le prochain remaniement ?... Parce que du coup, je commence à en avoir marre de voir certaines bobines, pas vous ? 

S. @ 


CONSÉQUENCES :  Hier soir, sur le quai du métro, je me suis vue bousculée deux fois en l'espace de 5mn par des blacks qui loin de s'excuser l'avaient visiblement fait exprès me toisant ensuite d'un air qui voulait clairement dire : " qu'est-ce que tu fais sur mon chemin ? " Si nous continuons ainsi à faire un tel battage sur ce thème, bientôt les blonds aux yeux clairs n'auront plus qu'à se cacher exactement comme les juifs durant les années 40.

Alors " doucement les basses ! " ...