Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2012

consternement vôtre ...

Certains ont l'art et la manière de stresser les autres et c'est le cas de l'actuel locataire de l'Elysée. Se sachant mal aimé, il se fait désirer … enfin … pas lui mais sa décision que l'on ne connaît que trop du reste car un agité reste un agité et on l'imagine mal subissant une situation sans rien faire. Successions de phrases pseudo sibyllines, fausses confidences, l'accumulation de ruses naïves ne trompe personne. Bien sûr qu'il sera candidat, à moins d'un coup de théâtre de dernière minute auquel personne ne croit - c'est même certain. Durant ces cinq années, l'homme en question (tiens, je fais comme Hollande et ne le nomme pas) n'aura réussi qu'une seule chose, faire parler de lui. En ce domaine, il est passé maître et pour le coup, les psy' ont de quoi s'interroger car ce comportement - pour faire soft - n'est pas naturel. On l'imagine mal sur un divan et pourtant, personne n'en a plus besoin que lui. Chacun sait le peu de crédit que je prête à ce genre de démarche mais ici, elle me paraît indispensable. Ce sera peut-être pour après ? … car imaginez le vide ! Pas pour nous mais pour lui. Qui donc déjà a écrit " Ces malades qui nous gouvernent " ? ... 

Sa devise : il faut que ça bouge et tant pis pour ceux qui seront bousculés. Moi qui ai toujours regretté de ne pas être née en Grèce, depuis quelques temps je m'en féliciterais presque. Pourquoi saigner à blanc le pays qui reste le socle de notre civilisation ? Cette fois le terme n'est pas utilisé à mauvais escient. Nous sommes tous grecs et les plus cultivés d'entre nous le sont plus que les autres. Ce monde dit moderne est destructeur, pire suicidaire. 

J'ai honte quand je vois notre représentation politique amenée au niveau d'une Nadine Morano. En comparaison, Roseline Bachelot paraîtrait presque subtile et pourtant !!! ... Les fonctions de l'Etat sont rabaissées, avilies - logique puisque une mentalité de petit boutiquier règne un peu partout, les seuls projets que l'on a étant financiers. Se vanter de la vente (non confirmée) d'avions Rafale !!! ces engins de destruction. Mais on devrait avoir 380695129.jpghonte ! C'est bien connu, le dernier recours est la vente d'armes, c'est du reste ce qui rapporte le plus. Or le fait est depuis longtemps passé dans les moeurs à ce détail près, jadis on ne s'en vantait pas ! J'ai appris il y a quelques jours que pour justifier notre intervention en Libye le chiffre concernant le nombre de victimes avait été gonflé dans des proportions inimaginables. La source est sûre puisqu'elle émane d' Amnesty International. Et pourquoi n'en serait il pas de même concernant la Syrie ? … Vous avez remarqué, il faut toujours un bouc émissaire, hier c'était l'Iran mais la stratégie est la même. Quand on diabolise un pays, on sait d'avance comment cela finira. Non, décidément, nous vivons une sale époque et notre sort est en de bien mauvaises mains.

Elle vaut quoi.jpg

10/02/2012

Triste constat.

Je n'aime pas du tout ce qui se passe actuellement. La marmite est en pleine ébullition et les herbes qui cuisent à l'intérieur nous préparent un brouet infâme. Cette époque et la façon dont nous la gérons me déplait de plus en plus car elle rappelle les pires heures de notre histoire or cette grande Histoire se répète presque toujours. La spéculation ne sait qu'engendrer le chaos, c'est exactement ce à quoi nous assistons actuellement et je crains hélas que nous ne soyons pas au bout de nos peines car nous refusons de regarder la réalité en face. 

J'en connais un qui ne manque pas de culot de proposer le recours au référendum alors que j'ai souvenance d'un certain (référendum) qui fut bafoué par l'ensemble (ou presque) de la classe politique et nous mena là où nous sommes actuellement, c'est à dire dans la m .... !

Démondialisation.jpg

- Or on n'écoute jamais ceux qui disent la vérité, c'est la règle : DORS ! ...


La crise de 1929.jpg

A quelques nuances près, bis repetita ... ( placent ? !!! )

08/02/2012

Qu'est-ce que la Civilisation ? ...

... sinon le résultat visible de tout ce qui a préexisté.

Chaque peuple a son histoire, son rythme d'évolution ce, en fonction de tout ce qu'il a ou non pu surmonter, de la somme d'obstacles rencontrés et le colonialisme fut un frein efficace en ce domaine.

Ces petits hommes qui nous gouvernent actuellement - sans générosité aucune - sont tellement imbus de leurs prérogatives qu'ils en viennent à mépriser tous ceux qui n'appartiennent pas à leur clan.

Depuis bientôt 5 ans, La France (enfin, ce qu'il en reste ...) est squattée par une poignée d'oligarques qui se croient tout permis. Leur petit chef fut nommé au suffrage universel allez-vous dire ? ... Tout le monde peut se tromper.

Ce n'est pas la première fois qu'un incident de cet ordre nous fait assister à la désormais inversion des valeurs qui veut que celui ou celle qui réagit à la provocation soit désigné comme coupable.

Le propos de Claude Géant ce commis d'une République qui ne mérite plus son nom laisse supposer qu'il entretient une certaine complaisance vis à vis des théories d'Alexis Carrel, c'est du moins ainsi que l'on peut décrypter le propos.

Est-ce une faute de le faire ? ... Il eut selon moi été bien plus grave de lui opposer le silence car cela aurait cautionné ses dires.

Se prendrait-il pour un surhomme au sens nietzschéen du terme ?

A mes yeux et à ceux de beaucoup d'autres il n'est que le digne héritier du sinistre Enguerrand de Marigny et sans doute que dans la Rome antique son nom eut été Tigellinus. 

Mais comme les excès de langage ont pour conséquence d'en engendrer d'autres, je m'égare, bien sûr ...

au-pied.jpg

Un faux pas.jpg

chenil_vert.jpg

Les bienfaits de la civilisation...

Question : - C'est où, ce lieu ? ...

Réponse : - Mais c'est un chenil, voyons ! (c'est qu'il n'a pas l'air commode, le toutou au-dessus...)

J'ai pensé à tout sauf à un chenil ... Il faut dire que je ne fréquente pas trop ce genre de lieu mais plutôt les Secours félins ... et là, je fais l'autre ! (il n'est pas de moi celui-là aussi ajouterai-je un © avant que vous me fassiez un procès) 

- Un procès ? Diantre : mais ce n'est pas le genre du chenil de la maison !Surtout qu'à notre époque, s'il n'y a pas quelque pécule à soutirer, on ne fait plus de procès : l'éventuel procédurier fait "bénéficier" des bienfaits de la civilisation, voilà tout ! Et là, nous confirmerons que ce © vous a sauvé la mise in extremis :

Félin fait l'autre.jpg

( Qui sait si, en prime, le tendre regard de ce charmant minou ne va pas nous ramener le toutou en laisse à de meilleurs sentiments ? On peut rêver... )

- Oui, les chats acceptent difficilement qu'on leur mette un collier et une laisse autour du cou. C'est pour ça que je les aime ! 

02/02/2012

Le roi est mort, vive le roi !

Les commentateurs de tous poils ne cessent de répéter que les français sont moroses, pis que cela, nous serions le peuple le plus pessimiste de la planète ! Pourtant en dépit de ce qu'ils nomment " La Crise " nous nous situons dans le peloton de tête de ceux que l'on qualifiait encore il n'y a pas très longtemps de " pays riches " - Riche de quoi au juste ? ... D'illusions ? C'est précisément ce que nous venons de perdre alors comment voulez-vous que nous restions joyeux !

La faute à qui allez vous dire ? ... Là, j'ai bien ma petite idée mais cette dernière risque d'être assimilée à du parti-pris. En grimpant sur un escabeau, quelqu'un a ouvert la boîte de Pandore ... Et oui, il n'y a pas de mystère car on ne peut s'attaquer à toutes les réformes en même temps. Il faut au contraire les aborder une à une et quand la première est résolue, s'attaquer à la seconde et ainsi de suite. Il est vrai que cela aurait nécessité plus de 5 ans et certains sont pressés. Ironie du sort, nous sommes nous aussi pressés d'en finir avec toutes ces mesures brouillonnes qui nous tombent dessus comme la misère sur le Monde (c'est le cas de le dire). La Crise - l' Europe - le Mondialisme, j'ai l'impression que toutes les calamités dont la Haute Egypte fut frappée avant de disparaître reviennent sous une autre forme. Car c'est bien une fin de civilisation à laquelle nous assistons actuellement. Le problème est que nous n'avons pas encore inventé la suivante ... Quelques uns ont des idées, immédiatement battues en brèche par ceux qui restent cramponnés à leurs acquis et dans l'intervalle, nous payons les pots cassés. Ceux qui ont conservé une bribe d'espoir affirment que l'instant de vérité est pour bientôt. (Joli mois de mai quand reviendras-tu ?) mais savent ils exactement ce qu'ils veulent faire ? Là, est la question. 

Notre sort actuel est la conséquence d'une erreur que nous ne pouvons nier. Allons nous répéter la même ? ... Il ne suffit que de patienter encore quelques mois et nous serons fixés. Le problème est qu'une éducation sur le plan politique demande plus de temps que celui qui nous reste imparti. 

Quelqu'un (e) vient de remettre au goût du jour l'expression " avoir la gueule enfarinée " et le geste fut commenté mais selon moi, en surface seulement. 

Pourtant le rappel était clair : un socialiste ou quelqu'un qui s'annonce comme tel nous propose pour demain un plan d'austérité qui consistera à nous faire payer les erreurs commises par ceux qu'il est censé combattre. La perturbatrice a seulement dénoncé la mascarade mais rassurez-vous, on la dira folle ou manipulée car le seul choix qui nous est laissé se nomme : Sarko ou Hollande. Cherchez l'erreur ...

Mais qui sait, après tout … c'était peut-être une lectrice de Jean-François Parot ? D'autant que les deux époques se ressemblent à plus d'un titre.

sang-farines.jpg

podcast