Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2012

faux semblants.

regle-d-or.jpg


Hier, ils nous disaient ne vouloir augmenter ni la CSG ni la TVA. C'était hier. Aujourd'hui l'une et l'autre perspective sont envisagées et au bout du compte, nous aurons peut-être les deux. François Hollande contrairement à son prédécesseur n'a rien voulu brusquer, son objectif était de mener sa (?) politique en douceur en misant sur le fait qu'il avait 5 ans devant lui pour cela. Or il a oublié une chose, c'est que pour être acceptées, certaines mesures doivent être prises tout de suite ou jamais.

Souvenez-vous, il agissait de même sorte quand il était à la tête du PS lequel était devenu tellement crédible qu'on envisageait même à l'époque de changer le nom ce qui était une façon feutrée de le faire disparaître. Puis Martine Aubry a remis le parti sur les rails avec, certes des méthodes pas toujours orthodoxes mais du moins efficaces. 

Après s'être insurgé, avoir refusé " la règle d'or " quand il était dans l'opposition, voilà que maintenant il l'accepte et pour faire passer le cadeau, on a juste ajouté un noeud-noeud rose audit plan qualifié de " relance." En direction de qui ? … 

On allège les charges patronales avec pour perspective la relance de l'emploi.

Combien de fois dans le passé cette démarche a t-elle été effectuées sans que l'emploi en bénéficie ? Les bénéficiaires réinvestiront non dans l'entreprise mais dans les spéculations boursières. C'est habituel et nous serons une fois de plus " Gros-Jean-comme-devant. "

Avant-hier, l' UMP gérait la crise maintenant c'est le PS arrivé au pouvoir qui le fait à sa place. Par conséquent, rien de changé, les mêmes continueront à payer et les autres à s'enrichir en transférant l'argent récolté ailleurs ! Nous avons compris depuis longtemps alors pourquoi continuer à accepter ? Et que l'on ne vienne pas nous dire qu'il n'y a pas d'autre solution.

S.@

 

interchangeables.jpg

pot-aux-roses.jpg

23/09/2012

Le traité budgétaire européen ...

changement.jpg

C'est toujours la même chose. Quand la gôche est au pouvoir, elle fait une politique de droite. Si Hollande était encore dans l'opposition gageons qu'il se serait insurgé contre le traité budgétaire européen, seulement voilà ! …

Ne soyons pas naïfs (pour une fois) c'était prévisible.

Quand au départ de Sarkozy, j'ai dit " champagne " c'est l'éviction de ce dernier que je voulais fêter, non l'arrivée d'imitateurs de moins en moins frileux. Ceux qui ne se privent pas et ne se sont jamais privés, cette oligarchie politique dicte aux autres de se serrer la ceinture afin de rembourser une dette qui n'est pas la nôtre quoi que l'on dise ! Personnellement, je n'ai jamais vécu au dessus de mes moyens et de ce fait, n'ai nullement à me sentir coupable de quoi que ce soit. Les gouvernements ne sont pas aussi responsables que les particuliers et la dette est publique, seulement publique ! Et bien, qu'ils réduisent leur train de vie mais qu'ils le fassent réellement. Nous c'est impossible car de " train de vie " nous n'en avons pas et on ne tond pas un oeuf. Seulement voilà, les gouvernants ont cette fâcheuse habitude d'imposer au peuple des mesures inacceptables. Ensuite on veut nous faire croire que nous sommes en démocratie ? La politique actuelle est la même à peu de choses près que celle qui était pratiquée hier. " Le changement c'est maintenant " J'ai beau regarder, je ne vois rien. Vous en voyez un, vous ? A part quelques mesurettes de démarrage de quinquenat destinées à donner piètrement le change et qui ont toutes fait plouf ! Seule l'étiquette a changé pas le contenu.Pauvre électeur de gauche, tu seras toujours cocu.

banque.jpg

17/08/2012

fait de société.

Hier soir, C. dans l' Air évoquait précisément la question du mariage gay lequel n'est que le marche-pied permettant de parvenir au problème de l'adoption. (sinon, le PACS suffirait) Quand avec une intention humoristique qui n'a peut-être pas été perçue, je faisais référence à un certain passage de la Bible, (de grâce, ne prenez pas mes propos au premier degré) je pensais surtout que sous couvert de promesse électorale, nous étions sur le point d'ouvrir la boîte de Pandore.

Admettons que le législateur intervienne en ce sens, immédiatement d'autres revendications suivront, à commencer par le droit jusqu'ici refusé à la polygamie. " Pourquoi pas nous " diront-ils. Or nous savons que bien qu'interdite, elle existe sur le sol français et qu'en plus, les arguments de faire valoir peuvent aux yeux de certains paraître recevables. Car enfin, que vaut-il mieux, du divorce ou de la cohabitation ?

Certes, cela choque notre mentalité occidentale mais les intéressés objecteront qu'ainsi ils ne jettent pas leur (s) épouse (s) à la rue ...

Je pense depuis toujours que chacun est libre de vivre comme il l'entend dès qu'il ne porte préjudice à personne et que ni l' Etat ni l' Eglise ne devraient avoir le droit de s'immiscer dans la sphère privée. Or force est de reconnaître que c'est nous qui les sollicitons en nous mettant sous leur protection.

Je trouvais très crâne jadis, ces couples homosexuels qui sans pour autant faire de scandale vivaient leur vie en toute liberté et à l'époque, il fallait avoir le courage de le faire ! Maintenant ils demandent à se couler dans le moule ... 

Par ailleurs et ma réflexion vaut aussi bien pour les couples hétérosexuels, pourquoi la quasi totalité des parents veut elle avoir des enfants sinon pour se faire plaisir ? ... Le babyboom qui a suivi la dernière guerre n'était il pas inconsidéré ? On voulait remplacer ceux qui s'étaient fait tuer afin que d'autres connaissent peut-être un sort identique ? N'oublions pas qu'il y avait à l'époque une phobie du nucléaire bien plus grande que maintenant. Certains allaient même jusqu'à construire des abris anti-atomiques " au cas z' où " ...

Je me demande ce qui motive actuellement le besoin de procréation en un monde où l'horizon est bouché : pratiquement plus d'emplois et une promesse de remboursement de dettes sur une durée difficile à chiffrer.

C'est affirmer que tout va bien quand on est embarqués sur le Titanic. 

J'ajouterai qu'il y a sans nul doute d'autres problèmes plus urgents à régler ! 

En résumé car je ne voudrais pas que mon propos soit pris de travers, l'homosexualité n'est ni blâmable ni condamnable mais elle ne saurait s'ériger en modèle vis à vis des petits (les parents ne sont rien d'autre, que je sache ?) ou alors un jour ou l'autre, nous en viendrons à justifier la pédophilie. Pour une fois, en ce domaine, une partie de l'église a un temps d'avance !

S. @

 

Tintin.jpg


26/06/2012

" Oulala ", terme frappé par la censure.

enchaines.jpg

Bandeau Eva Sale temps.jpg

Sur ce blog, vous avez pu le remarquer, je fais en sorte de ne pas être un relais de la " pensée unique " - les liens que j'utilise vont de NPA (reproche m'en a du reste été fait) au Monde Libertaire en n'excluant aucun média fussent des adversaires. J'ai souvent mis en ligne des liens venant du Figaro qui n'est pourtant pas " ma tasse de thé " comme on dit …

Aussi quand une voix est contrainte de se taire, pire se voit rayée de la blogosphère, je m'insurge ! Certes, le site concerné était excessif mais seule la tiédeur ne connaît pas d'excès. C'était une opinion, un point de vue qui, au nom de la liberté d'expression devait se maintenir que l'on soit d'accord ou non. Le droit de réponse existe, que diable ! Il est troublant de constater que cette mesure n'a pas été prise comme on aurait pu s'y attendre, durant le précédent quinquennat. C'est donc le gouvernement des énarques de " gôche " qui a permis cela preuve que le terme est bien antinomique. Une grave dérive de la démocratie vient ici de s'effectuer, j'avais déjà les plus grandes réserves en direction de la loi Gayssot mais son pouvoir hégémonique vient ici de s'illustrer. Or les lois ont été inventées pour protéger les libertés non pour les réprimer. Le processus est entamé car vous avez sans nul doute remarqué que depuis que le Nouvel Obs' s'est offert rue 89, le langage de ce site a changé. Les rédacteurs ont mis de l'eau dans leur vin pour ne pas dire plus. Il était donc logique que des mesures analogues suivent et je subodore que ce n'est pas fini … Démarche dangereuse puisque (pardon pour la comparaison) l'on a coutume de dire que les chiens qui aboient mordent rarement or nous savons tous que l'absolu inverse est hyper dangereux, créateur d'implosions. Personnellement, si quelque chose me déplaît que l'action en question se situe à gauche ou à droite, je continuerai à le dire. C'est ainsi que l'on reste debout quand la plupart se couchent. Des erreurs ? … nous en commettons tous. Il suffit de les désigner, ne condamnons personne au silence car nous pourrions ensuite le payer plus cher que cela ne vaut.

Règle d'or : ne jamais confondre actes et paroles ! Le terrorisme se situe ailleurs.

censure.jpg

Et puis quoi, encore ? ...

Bandeau basta mouvement médias libres.jpg