Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2013

Je déblogue, ... tu déblogues, ... nous débloguons ...

 

dislike.jpg


Je me persuade un peu chaque jour que si le tabac " nuit gravement à la santé " internet favorise - aggrave - la paranoïa tout en nous convainquant de notre irrémédiable imbécillité. De nouvelles fuites de données sont à déplorer sur facebook - hé ! hé ! ... C'est le contraire qui eut été incroyable. Car enfin, vous ne vous figurez tout de même pas qu'ils accueillent tous les renseignements que vous leur fournissez pour ne rien en faire ? " Ah ! si j'avais su ... sauve qui peut ! " vont dire certains. Oui, et bien c'était avant qu'il fallait y penser. Notez que je fais la maligne mais ne suis guère plus prudente avec ce blog grâce auquel mon portrait psychologique est brossé depuis longtemps. Bof ! si ça les amuse ... 

Au fait, je me pose une question depuis belle lurette et si notre bien aimé support bénéficiait d'une obsolescence programmée ? Qu'un jour nous trouvions la porte close ... Avant de me mettre au blog, (jolie comme expression, non ?) j'ai eu des sites sur Lycos lesquels ont disparu depuis bien longtemps. Où sont passés tous ces documents ? ... Mystère ! Heureusement que j'imprime à mesure sinon j'aurais la désagréable sensation d'avoir irrémédiablement perdu mon temps bien que, vivre, est-ce autre chose ? 

Depuis quelques mois j'ai par conséquent repris feuilles et stylo; écrire étant pour moi un besoin pas nécessairement communicable. Il y a au moins un défaut que je n'ai pas, à savoir l'exhibitionnisme ! 

Après tout, nos états d'âme ne regardent que nous et on ne cultive pas un jardin secret sur une autoroute. Pour tout dire je préférerais mettre moi-même un point final à cette aventure plutôt que de subir une cessation imposée. Or tout à une fin et l'éphémère  se répand à une vitesse accélérée. Les avantages acquis sont devenus une expression passée de mode. D'autres décident pour nous et ce, dans tous les domaines, ce qui tombe mal car je déteste être gouvernée. Ben oui, c'est comme ça, d'autant que lorsqu'on voit comment ils s'y prennent ... mais je ne vais pas refaire le monde toute seule, n'est-ce-pas ? Aussi, ne vous étonnez pas si je rentre parfois dans ma coquille ... 

 

S. @


NB - Concernant l'éventuelle disparition des blogs, rassurez-vous, je ne suis au courant de rien mais certains adeptes des réseaux sociaux nous qualifient déjà de ringards ; personnellement, je trouve cette formule mille fois plus intéressante que des échanges à brûle-pourpoint qui n'ont le plus souvent ni queue ni tête et qui pourtant font bouger le monde ! 

escargot.jpg

( les plumes, c'est pas de la frime, c'est pour écrire ! )

14/06/2013

C dans l'air ... (c'est le cas de le dire !)

google.jpg

Qui espionne qui.jpg

Qui espionne qui ?

Magazine - 1h10min - Diff. le 13-06-13 à 17:45

 

Invités : Daniel Martin, Jacques Henno, Cathie-Rosalie Joly, Benjamin Bayart

Les révélations d'Edward Snowden, un ex-employé de la CIA, sur le programme de surveillance de l'Internet (Prism) de l'agence de sécurité nationale (NSA) américaine provoquent une polémique planétaire et relancent le débat sur la protection de la vie privée, à l'heure de la révolution numérique

 

Une fois de plus, on se rend compte qu'il y avait un piège quand on est tombé dedans !  

Intéressante l'émission d'hier (elles ne le sont pas toutes, forcément) Cela tenait peut-être au fait que nous n'avions pas les habituels invités qui reviennent en boucle et dont la " bien-pensance " finit par déranger, du côté économistes surtout. Je ne nommerai personne c'est inutile puisque tout le monde les connaît. De belles têtes de jeu de massacre que l'on aimerait voir dans une boutique foraine et ma myopie ne m'a jamais empêchée de bien viser ! (C'est une question de mental) N'importe, la preuve est faite que tout ce que nous disons, tout ce que nous faisons est observé, classé, archivé. Que Big Brother n'est pas un mythe, tout au plus une mite dans notre vie privée. Le pire est que les confidences sont volontaires, c'est nous qui choisissons d'aller nous dénoncer, comme jadis les juifs allaient se faire répertorier. Faut-il être bête ! Pire que des veaux puisque ces derniers ne vont pas de leur propre chef à l'abattoir. On doit les y contraindre et bien nous, non ! Il n'y aurait pas un petit billot par là, pour y poser la tête ? … Quand j'ai compris que les réseaux sociaux étaient des pièges à c… je me suis gardée d'y aller. Inutile de s'engager sur une pente que l'on sait savonneuse. Il y a toujours ce blog allez vous dire, sur lequel je ne mâche pas mes mots. Bah ! Il faut bien que l'esprit exulte de temps à autre et puis rassurez-vous, je pèse mes mots.

A contrario, dans une discussion pseudo-amicale, on se laisse aller et les dérapages abondent. Sous couvert de chasse aux terroristes tout le monde est fiché et bien naïfs ceux qui pensent encore que nous sommes trop nombreux car la technologie est là, bien présente et ses possibilités ne cessent d'accroitre. Je vous avouerai que je m'en fiche un peu, n'ayant rien à cacher. En revanche mon besoin d'indépendance ne saurait légitimer une telle situation. " L'enfer, c'est les autres " disait Sartre et la phrase est usée jusqu'à la trame à force d'avoir été utilisée. J'ignore ce que l'avenir nous réserve mais à mon avis, rien de bon. Les esclaves du temps jadis finiront par faire figure d'êtres protégés, il ne s'agissait que d'avoir la chance de tomber sur un bon maître … Pauvres de nous !  

S. @ 

07/06/2013

Triste réalité (et là, ce n'est pas du cinéma)

Diaz.jpg

Je suis donc allée voir ce film outrancier, à la limite du supportable. Attention ! je ne dis pas que les faits sont inexacts, nous savons que cela s'est produit mais c'est tourné précisément, à la façon d'un matraquage, de manière hyper-condensée n'excluant pas bien au contraire, l'exagération. Il y a donc d'un côté les flics monstrueux qui se comportent comme des chiens lors d' une curée et de l'autre de bien inoffensifs manifestants, tous pacifiques bien sûr, lesquels vont se faire massacrer sous nos yeux horrifiés. Les politiques qui ont décidé cela sont bien entendu d'horribles canailles bref, le manichéisme est partout. Pour se donner bonne conscience, tout de même ( ! … ) Danièle Vicari a ajouté un personnage de policier embarqué dans cette mission mais qui a malgré tout des états d'âme. On veut dénoncer un scandale qui je le répète n'est pas inventé mais la lourdeur avec laquelle les images sont filmées fait que les gens sensés ne pourront que crier à l'exagération. 

St-Michel.jpg

 

Au sortir du MK2 Hautefeuille, salle que je n'avais pas choisie complètement par hasard, sachant qu'une manif était programmée Place St-Michel, (le cinéma se trouvant juste derrière) bien loin de l'éviter je poussai mes pas en direction de la fontaine qui ne fonctionnait pas vu les circonstances. Pourtant cela aurait peut-être rafraichi les idées à certains … Désormais dès qu'un fait nous scandalise, nous descendons dans la rue et à force d'agir de la sorte la démarche n'aura bientôt plus aucune signification. 

Personnellement, je suis comme St-Thomas, tant que je n'ai pas vu ce qui m'est raconté " de mes yeux vu " je reste circonspecte. Il y a ce qui s'est produit et ce que l'on nous raconte parce que cela arrange les affaires de certains … 

Si la situation n'était aussi dramatique les observateurs cyniques pourraient dire " un point partout " - l'extrême droite a depuis peu son samouraï martyr en la personne de Dominique Venner et ce que l'on nomme " l'extrême gauche " a désormais son martyr innocent en celle de Clément Méric. 

Oui, la politique activiste est dangereuse, oui, elle fait des victimes et en a toujours fait mais maintenant l'exploitation que l'on en tire donne l'impression que nous tombons chaque fois de l'armoire. Si des parents recommandent à leurs enfants d'éviter les réunions de masse, ce n'est peut-être pas par hasard ? Une jeune vie est gâchée irrémédiablement et sans retour, ce qui réclame le recueillement et le respect mais certes pas l'exploitation qui en est faite.

 Deux femmes politiques que je ne nommerai pas (tout le monde sait du reste de qui il s'agit) ont voulu prendre le train en marche et ont quelque peu été rejetées par la foule qui n'est pas stupide en permanence.

Jean-François Copé lui aussi, a profité de la circonstance pour déclarer qu'il fallait supprimer tous les extrêmes mais la politique se déroule déjà entre les 2 partis principaux qui se ressemblent tellement qu'il nous arrive de les confondre ...

Nous sommes gouvernés (quelque soit la couleur affichée) par des maladroits qui divisent au lieu de rassembler. Il ne faut donc pas s'étonner des conséquences si catastrophiques soient elles. 

Un jeune garçon plein d'avenir vient d'y laisser la vie. Seul le procès nous dira si le ou les coupables avaient l'intention délibérée de donner la mort ou si c'est un déplorable accident qui fut cause de l'issue fatale. En attendant, une famille est dans le deuil et c'est aussi triste qu' inacceptable.

 

S. @ 

MyTF1NEWS qui était clément méric.jpg

01/06/2013

Ça baigne ! ...

Juin.jpg

Nous voilà en juin et le temps est toujours aussi maussade, tandis que la canicule sévit dans les pays du Nord ! Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond sur cette planète depuis quelques temps … 

Hier, je suis allée voir un film que je commenterai plus tard et bien entendu les smartphones de mes voisins n'étaient pas éteints. Ca et là, à intervalle régulier de petits écrans s'allumaient tels des feux follets (en moins poétique) aux 4 coins de la salle. Bonjour la concentration ! Aucun n'a sonné, c'est une chance mais tout de même, il y a de quoi se poser des questions sur la santé mentale collective ... 

Dans la rue, on croise des gens qui avancent les yeux rivés sur leur écran. Je me surprends à souhaiter que l'un d'eux embrasse un poteau histoire d'apprendre à vivre ! Le bagne n'existe plus mais les boulets perdurent. D'autant qu'ainsi, par voie satellitaire, ces abrutis peuvent être suivis à la trace. Objection habituelle " mais je n'ai rien à cacher ! " C'est déjà ce qu'ils répondaient au sujet des caméras qui fleurissent un peu partout dans nos villes. Moi non plus, je n'ai rien à cacher et n'en donnerai pour preuve que le fait que je m'exprime ici mais je n'aime pas me savoir surveillée. Comment peut-on avec des idées aussi courtes abdiquer toute notion d'indépendance ? Si plus rien n'a d'importance, plus rien n'a de signification mais  nous sommes bons pour accepter une dictature ! Nous y venons, pas à pas et quand nous nous réveillerons les moyens employés, dûment utilisés, tout étant mis en place, il sera trop tard pour réagir. Je délire ? …" wait and see " comme disent nos actuels envahisseurs. Oh ! non, je ne suis pas paranoïaque, lucide tout au plus.

En ce 1er Juin, une autre bonne nouvelle, l'autorisation du retour des farines animales dans la nourriture des poissons d'élevage. Dans le même temps on nous dit que les poissons de mer se font de plus en plus rares. Bientôt (c'est annoncé) les porcs auront droit à leur dose ainsi que la volaille. Seule l'utilisation de farine animale issue de bovins reste (pour l'heure) interdite. Bah ! après " la vache folle " d'autres animaux le deviendront, c'est tout. Quelle importance puisque l'espèce humaine l'est déjà ! Il y a deux notions qui sont en voie de disparition chez l'être humain, c'est l'esprit d'analyse, a fortiori de déduction et la volonté d'être maître de son destin. Un exemple ? … Nous avons un président de la République qui affiche sa détermination de ne jamais se marier et qui tout en bénéficiant du surnom de " Monsieur-Petite-Blague " impose le mariage entre hommes et femmes (par similaires, bien sûr) Ah ! les crises de fou-rire qu'il doit se payer avec sa Valou ! … 

" Faites ce que je vous dis de faire mais ne faites surtout pas ce que je fais " les jésuites n'ont plus en ce domaine l'exclusivité. Ne vous leurrez pas sur mon discours, j'ai toujours affirmé clairement que je suis (et reste) persuadée que l'on peut tomber amoureux aussi bien d'un homme que d'une femme mais de là à en faire une institution, il y a tout de même une marge !

J'ai toujours conspué ceux qui ont des enfants  égoïstement, " pour se faire plaisir " et là, c'est bien le cas. Combien de parents dits " normaux " mettent des enfants au monde sans réflexion approfondie préalable, sans se préoccuper de l'avenir de ces innocents qu'ils jettent dans la jungle actuelle ? C'était déjà un problème. Il est ici aggravé. Pour parfaire la mascarade, on finance (et quand je dis " on " j'ai plus qu'une petite idée là-dessus) des excitées revendiquant une pseudo liberté avec les seins à l'air. Le ridicule ne tue pas : la preuve ! Tout le reste est " à lavement " comme aurait dit Frédéric Dard. 

S. @ 

toutou-nounou.jpg

Bannière HF compteur mensuel S 05.13.jpg