Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2014

Mêmes causes mêmes effets.

Gaza-en-ruines_modifié-1.jpg

 

Et voilà ! La manif ' d'hier en faveur de Gaza était interdite et bien entendu a dégénéré mais pas dans les villes qui ne furent confrontées à aucune interdiction : bis repetita placent.

 

La foule est infantile, si on lui interdit quelque chose, comme un gosse elle en a envie et manifeste bruyamment son désaccord. Nos politiciens n'ont décidément aucune psychologie ! 

 

Que penser de la catastrophe aérienne au dessus du Mali ? Cela pue à plein nez l'attentat que l'on veut nous cacher. Impossible de ne pas y penser après les interventions du Pingouin qui pour une fois fait du zèle. 

 

Évidemment la trêve à GAZA n'a pas duré. Il fallait s'y attendre … Avec insistance, les médias précisent que le Hamas en serait seul responsable seulement on oublie de rappeler qu'Israël  a refusé de lever le blocus, condition sine qua non.

 

Tant qu'un État palestinien ne sera pas reconnu par tous, le conflit perdurera et pour ne pas l'exiger, nous sommes tous complices. Israël continuera à vouloir agrandir son territoire et ce que l'on nomme le terrorisme à s'exercer.

 

Mais bon sang, ce n'est pourtant pas difficile à comprendre !

 

 Au lieu de cela, on brandit le spectre de l'anti-sémitisme en oubliant que les arabes eux aussi sont sémites mais il est vrai que les " races " n'existent pas.  Toutes les confusions sont donc permises et nos journalistes ne s'en privent pas à croire qu'ils viennent tous du même endroit.

 

C'est LA-MEN-TA-BLE ! 

Pire : MONSTRUEUX ! 

 

A ce jour, plus de 1000 morts et si je n'indique pas le nombre de soldats (et non de civils ... ) israéliens, victimes du conflit, c'est que la comparaison est par trop cruelle.

 

- Dans le même temps d'autres profitent des vacances dans l'indifférence la plus complète. Ainsi va le monde  ...

 

S. @

 

plage-cannes-2.jpg

24/07/2014

Et maintenant ? ... (une fois de plus)

Gaza.jpg

… que va t-il se passer ? La rue s'est exprimée (une fois de plus) or si les gouvernants tenaient compte de son opinion, ça se saurait depuis longtemps.

Ne pas oublier les manifestations concernant les retraites … Tout ce que l'on a récolté s'est soldé par quelques kilomètres dans les jambes. Excellent pour la ligne, il est vrai, ce qui devrait leur permettre de payer plus longtemps. Laisser quelques manifestants s'exprimer, c'est pratiquer la politique de la cocotte-minute,  quand la vapeur s'échappe, l'explosion s'éloigne. Ce n'est qu'un vulgaire exutoire.

Ensuite … c'est exactement " comme avant, mieux qu'avant "

Nous en serions à 692 morts du côté palestiniens et les frappes s'intensifient précisent les journalistes. En revanche de l'autre côté, UN soldat israélien a disparu. Il faut combien de palestiniens pour faire un israélien ? …

Cruelle ironie du sort ! Sur les ondes, l'information générale commence à reprendre place. Toujours la même technique, on donne la priorité à un fait qui parfois le mérite (ici, c'est le cas) et puis la mayonnaise retombe et on passe à autre chose pour brusquement ne plus en parler. Ainsi va l'info' ( désinformation disent les mauvaises langues …)

Déjà on annonce que la manifestation prévue samedi prochain sera interdite " si elle ne présente pas les mêmes conditions de sécurité." Mais comment peut-on le savoir d'avance ? Cela signifie tout simplement que l'on n'aurait pas l'intention de déployer un encadrement identique à celui d'hier, lequel était impressionnant et que ce ne fut en fait qu'un os à ronger.

Je compte en qualité d'observatrice bon nombre de manifestations à mon actif et n'en avais jamais vu autant. La température était élevée et les fonctionnaires de police devaient crever de chaud sous tout cet harnachement mais devoir oblige ...

On vient d'apprendre qu'Israël utiliserait des bombes truffées de fléchettes histoire de faire encore plus de victimes. Aucun état d'âme de ce côté là. L'objection aurait été écartée " d'un revers de main " (je cite)

Quand la bande de Gaza aura été " nettoyée " devenue territoire exclusivement israélien, nos financiers véreux pourront peut-être y exporter Notre Dame des Landes ? Quelle belle piste d'atterrissage !

L'ironie est la politesse des désespérés, c'est même ce qui caractérisait l'humour juif, jadis. Les conquérants eux n'ont aucun humour, c'est bien connu.

Quant à moi, je désespère (une fois de plus) de l'espèce dite humaine.

S.@

  

Manif-hier.jpg

N.B. Dans le métro, quelques jeunes, très jeunes manifestantes assises à côté de moi s'étaient peint sur la joue le drapeau palestinien. Elles pensaient peut-être se rendre à un match de foot ? ... C'est cela, la " culture " du XXIème siècle.

21/07/2014

Grave erreur de stratégie

Dans les villes où les manifestations ne furent pas interdites, il n'y eut pas de violence mais le cas est-il exceptionnel ? Presque toujours, des casseurs professionnels surgissent en fin de manifestation jusque là pacifique. On le sait, pire ils sont connus. Alors ne faudrait-il pas mieux encadrer ? 

Tout le battage que l'on fait concernant un retour flagrant d'antisémitisme en France est faux, archi-faux ! Le problème est en réalité politique. Sauf dans quelques esprits primaires, les Français pour la plupart n'ont rien contre les juifs mais désapprouvent la politique de l’État d'Israël et il est impossible d'admettre le bien-fondé du massacre qui se perpétue actuellement dans la bande de Gaza.

Personnellement, si à la place des Gazaouis, des Israéliens étaient éliminés de même sorte, je m'insurgerais exactement de la même façon. Le droit de vivre, ça existe, non ? Le gouvernement de Monsieur Hollande collectionne les maladresses, ses prises de position personnelles n'ayant rien à voir avec l'opinion générale. Par conséquent, ceci explique cela sans compter que le communautarisme est partout un échec. Nous fabriquons les poudrières sur lesquelles nous nous asseyons ! 

S.@

LE PARISIEN photos émeutes.jpg

15/07/2014

Concernant les contestataires sporadiques ...

Dernière polémique en cours : est-il légitime de huer et siffler le représentant de l'autorité du pays lors de manifestations officielles ? Certains crient au scandale alors même qu'ils ne se privent pas dans le privé de tenir des propos hautement critiques mais peut-on désapprouver publiquement le sacro-saint ordre établi ? 

En fait les esprits sont contradictoires et quand je dis " esprits " … ce n'est peut-être pas le terme qui s'imposait ….Restons par conséquent dans les limites de la logique pure et simple. N'étant pas militariste, je fais depuis toujours partie des gens qui ce jour là, restent chez eux. Tout cela, c'est de la frime, de la poudre aux yeux, du spectacle pur et simple et coûte très cher (feu d'artifice compris) mais il faut bien amuser le bon peuple, n'est-ce-pas ? Les romains jadis maîtrisaient parfaitement le problème. Quant aux applaudissements, je suis bien placée pour en connaître la valeur … Donc à priori les sifflets et autres huées étaient moins nombreux mais plus sincères que les précédents. Seulement voilà, on n'embarque pas des gens qui applaudissent (Hitler lui-même fut acclamé en son temps, ne l'oubliez pas) et ceci étant rappelé sans aucune intention de comparaison alors que le fait se résume simplement par  ADHESION : OUI, CONTESTATION : NON.

Bonjour la liberté d'expression !

Ah ! certes si tous étaient en accord avec eux-mêmes (perspective non envisageable) on pourrait imaginer une haie de déshonneur : foule silencieuse, dos tourné à la manifestation et que pourrait faire la police en pareille circonstance ?

Nous pêchons donc par manque de cohérence et de dignité. Les arrestations n'étant  qu'une version abâtardie de ce qui arrivât au chevalier de la Barre mais l'esprit est le même.  Où le bât blesse bien évidemment, c'est que cet homme fut nommé par eux et qu'en le huant et sifflant ce sont en réalité eux mêmes qu'ils conspuent et ça, ce n'est pas très agréable à vivre bien entendu. Donc, on plaide la cohésion nationale ... foutaise ! On ne peut critiquer toute l'année et applaudir le jour venu. Alors quoi ? Cela prouve que l'indigence politique préside à tous les votes, que ce jour là on fait n'importe quoi ou presque et que lorsqu'on se réveille, il est trop tard, on est piégé. L' Allemagne est désormais notre alliée, pire notre modèle, preuve que la contradiction prend le pas sur tout, un historien ne pouvant être soldat. Quand l'Algérie était française (le fut-elle jamais ?) des algériens sont effectivement morts pour la France puis leurs enfants ont tué, massacré ces mêmes français colonialistes. L'empire français avait fait son temps. Mais remontons plus loin, les anglais envahirent notre pays et la guerre de résistance (sporadique) dura une centaine d'années. Maintenant la City nous gouverne puisque le Pouvoir est celui de l'argent. Tout n'est qu'affaire d'asservissement. Nous choisissons nos maîtres et l'homme libre n'existe pas. Le fait n'est pas très agréable à constater mais c'est ainsi.

S. @

 

En fait la seule et unique question qui se pose est la suivante, - faut-il aveuglement approuver un chef d’État qui fait l'absolu inverse de ce pour quoi il a été élu ? 

Il est vrai que depuis De Gaulle, nous avons l'habitude ...