Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2011

Stupidité de l'époque !


" transformez votre or en argent "

et la soie en papier crépon ? ...

13:35 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

25/11/2011

ça baigne ! ... (et glou, et glou et glou)


 

Emmanuel Todd pressent la fin de l’euro

Devant un parterre de financiers, l’historien et démographe a fustigé les politiques européennes, sévèrement taclé l’Allemagne et prédit la disparition de la monnaie unique.

« Préparez-vous à la disparition de l’euro », lance Emmanuel Todd, un brin malicieux, à une assistance de financiers peu habitués à ce discours direct.

L’historien et démographe invité, le 17 novembre, par la Compagnie financière Jacques Cœur à s’exprimer sur la survie de la monnaie unique et les politiques protectionnistes, aux côtés de Philippe Moreaux Defarges, chercheur à l’Ifri, ne plaisante pas.

Emannuel Todd

Emmanuel Todd.jpg 

Il faut dire qu’il a déjà un long passé d’opposant à la monnaie unique. En 1995, dans son livre « L’invention de l’Europe », Emmanuel Todd décrivait le continent européen comme un champs d’affrontement. Sa perception n’a pas changé. « L’Europe n’existe pas. C’est un espace parcouru de ressentiments, dans lequel l’Allemagne mène une politique négative sur le dos de ses partenaires. Elle a délocalisé une partie de son industrie en Europe de l’Est et pratiqué une désinflation compétitive du travail. Berlin réalise ses excédents commerciaux face à ses voisins européens », décrit-il.



L’historien fustige les politiques européennes de relance par la dette publique qui ne leur profitent pas, mais alimentent la croissance chinoise. « Les gouvernements n’ont pas le courage d’affronter la Chine, regrette-t-il. Sa puissance est celle qu’on lui donne. Elle est très dépendante des investissements directs étrangers. »

Pour Todd, la récession est programmée. Elle semble même organisée par la lutte contre les déficits budgétaires. Selon lui, "l’euro a mis la France sous tutelle de l’Allemagne. Ce qui a eu pour effet de détruire la moitié de son industrie. La disparition de la monnaie unique nous donnera une bonne bouffée d’air frais", estime-t-il.

(Photo : Xavier Malafosse)

STEPHANE LE PAGE ( Les Echos )

08:00 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

24/11/2011

Hommage à Danielle Mitterrand.

Pont-des-Arts.jpg

ils-y-vont.jpg

cadenas.jpg

Institut.jpg

Jack-Lang-1.jpg

jean-marc-eyraud.jpg

Mélenchon.jpg

drapeau.jpg


 

15:46 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

23/11/2011

Eva n'a pas fini de déchanter ! ...


C'est quand même un peu fort ! 

 Le P.S. sur lequel AREVA a fait pression bidouille un document et tout le monde, y compris Cohn Bendit, tombe à bras raccourcis sur Eva Joly ! 

 Or il n'y a rien à reprocher à la dame qui reste fidèle à ses convictions.

 Des arrangements ont ensuite eu lieu dans son dos et c'est elle que l'on présente comme coupable tout d'abord de propos excessifs et ensuite de revirement.

 A sa place, j'aurais purement et simplement claqué la porte car c'est tout ce qu'ils méritent. D'autant que ne nous leurrons pas, cet accord entre les socialistes et les verts est dicté par l'opportunisme. Ils savent qu'ils ne gagneront pas les élections les uns sans les autres. Cela dit, je crains fort que si le sieur Hollande sort gagnant des élections, il ne fasse ensuite comme François Mitterrand avec les communistes.

 Il n'y a pas de sincérité en matière de politique. Pas plus que de probité, hélas.

Chantage immédiat d'AREVA aux licenciements puis démenti, ça c'est la même politique que celle qui est pratiquée concernant le triple A. (annonce, désannonce ... ces démarches n'ont rien d'innocent) - Cette politique de la terreur paraîtra bien ridicule le jour où il nous sera arrivé la même chose qu'aux japonais !

 Mais il est vrai qu'en Europe, nous sommes plus malins que tout le monde, nous le constatons chaque jour ... 

11:26 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)