Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2011

Référendum, référendum ...

Jean-Luc Mélenchon et Oskar Lafontaine "exigent" un référendum sur le traité européen ...

 Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et l'Allemand Oskar Lafontaine (Die Linke, "la gauche" en allemand) ont "exigé", mercredi 14 décembre, dans une"adresse aux salariés européens", un référendum sur le traité européen, dénonçant l'Europe "austéritaire" du couple "Merkozy".

Lors d'une conférence de presse à Strasbourg, MM. Lafontaine et Mélenchon ont voulu, par leur rencontre, "marquer une rupture" avec l'ambiance "créée par le couple 'Merkozy' qui prétend étendre à toute l'Europe une politique d'austérité" et donne un "air de domination sur le reste" de l'Union européenne, selon le candidat à la présidentielle.

Appelant à la "fraternité" des peuples, les deux leaders de gauche ont dit critiquer la chancelière allemande et Nicolas Sarkozy "parce que ce sont des libéraux" et pas parce qu'ils sont allemand ou français.

Pour M. Lafontaine, qui défend "une gauche se battant pour l'Etat social", les relents de germanophobie en France "ne sont pas raisonnables" ,car "les peuples sont partout dans la même situation""grands perdants" de "la dictature des marchés financiers". Pour l'ex-ministre des finances allemand, il faut "se battre ensemble contre les nationalismes" et "développer l'Europe".

Tiens, bizarre ... je croyais me souvenir d'un certain référendum au sujet de l'Europe précisément, pour lequel la réponse du peuple français fut : " NON " et personne n'en a tenu compte.

Ai-je rêvé ? ... (Ce serait plutôt un cauchemar !) Du reste, je me demande pourquoi on vote encore étant donné qu'ils font toujours l'inverse de ce qui a été prévu. Pire ! de ce qu'on leur demande. 

bulletin-vote.jpg


17:14 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

13/12/2011

Achtung !


Agence France-Presse
Jérusalem

Le numéro 2 du parti d'extrême droite français Front national et compagnon de la chef Marine Le Pen, Louis Aliot, a entamé lundi une visite de deux jours en Israël pour faire campagne auprès des Français installés dans ce pays.

Interviewé par l'AFP, M. Aliot a expliqué être venu afin de «lancer en Israël la campagne présidentielle de Marine Le Pen et présenter un candidat au poste de député de la 8e circonscription» des Français de l'étranger qui regroupe plusieurs pays méditerranéens, dont Israël.

Arrivé dimanche soir, le compagnon de Marine Le Pen a affirmé avoir reçu «un bon accueil» de ses interlocuteurs israéliens dont il n'a pas voulu communiquer l'identité.

Il était accompagné dans son voyage par Michel Thooris, secrétaire général du syndicat France-Police et conseiller politique de Marine Le Pen, qui se présente aux élections législatives dans la 8e circonscription.

sirène.jpg

 

«Vu le contexte politique actuel, je pense que Marine Le Pen incarne un espoir important et je suis certain que nous aurons beaucoup de voix dans la communauté juive en France et parmi les Franco-Israéliens», a précisé M. Aliot.

Cette visite intervient un mois après le voyage aux États-Unis de Mme Le Pen, à l'occasion duquel elle avait brièvement rencontré l'ambassadeur d'Israël à l'ONU, Ron Prosor.

Le ministère israélien des Affaires étrangères avait immédiatement parlé de «bourde», affirmant que M. Prosor pensait se rendre à un événement de la mission française à l'ONU, une thèse totalement réfutée par le FN.

Depuis plusieurs années, Marine Le Pen tente d'améliorer les relations du FN avec la communauté juive en France et avec Israël.

Elle a pris ses distances à plusieurs reprises avec les provocations à connotation antisémite de son père Jean-Marie Le Pen, sans les condamner ouvertement. Jean-Marie Le Pen est aujourd'hui président d'honneur du parti d'extrême droite.

Début février 2011, moins d'un mois après avoir pris la présidence du FN, elle avait affirmé que ce qui s'est «passé» dans les camps nazis «est le summum de la barbarie», ajoutant que «tous ceux qui font preuve d'ambiguïté sur le sujet (l'agaçaient) au plus haut point».

Marine Le Pen est actuellement créditée de 16 à 20% d'intentions de vote à la présidentielle de 2012 par les instituts de sondage.

" Un point de détail de l'Histoire ? ... " 

 

toutous.jpg

Au fait ... qui est le maître ? ...

07:41 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

02/12/2011

Précisément, hier c'était l'anniversaire ...

Traité de Lisbonne :

le 2ème anniversaire d'une forfaiture qui coûte cher

Communiqué du 30/11/2011

Demain sera le triste deuxième anniversaire de l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne. C'est l'anniversaire du coup de force de Nicolas Sarkozy soutenu par la majorité du PS, du PRG et des Verts, pour imposer au peuple ce qu'il avait refusé par son vote au référendum Constitutionnel de 2005.

C'est l'anniversaire d'un désastre dont les responsables sont toujours en place. Le Traité de Lisbonne a aggravé la crise en Europe en interdisant toute mesure pour y résister. Interdiction à la BCE de prêter aux Etats. Interdiction de contrôler les mouvements de capitaux. Interdiction de l'harmonisation sociale. Il a organisé les pires abus de dérégulations qui sont autant de failles ouvertes pour la spéculation financière, les abus sociaux et l’impuissance écologique.

Aujourd'hui la coalition du « Oui » s'est reconstituée pour imposer l'austérité aux peuples dans toute l'Europe. Il constitue des gouvernements communs en Italie et en Grèce. Il ne répugne pas à s’allier avec l’extrême droite en Grèce.

Le Front de Gauche propose une autre cohérence conforme au « Non » de 2005. Il propose de s'affranchir du Traité de Lisbonne pour sortir de l’impasse actuelle.

N.B. il s'agit ici bien sûr, d'un copié-collé et non d'un message de propagande en direction d'un parti politique, j'espère que vous l'avez compris mais c'est surtout une incitation à se rappeler ce qui fut et la volonté de se sortir d'une situation aussi insupportable qu'inadmissible ! Car " la gauche " n'est plus là où nous avions coutume de la trouver  ... Certains d'entre nous ont déjà été déçus une fois et il serait dommage de créditer une pseudo gauche qui risque à nouveau si elle revient au pouvoir de faire une politique de droite. Pas deux fois de suite quand même ! Seulement voilà, où est la gauche, la vraie, celle des convictions non des politicards ? ...

AVIS DE RECHERCHE -

11:16 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Qu'en penserait Jean Moulin ? ... (et quelques autres)



- Nouvel hymne européen et nouvelle coiffure pour l'hiver ...

 

caskapointe.jpg

avec un passe-montagne en dessous, ça devrait l' faire. 

Après Adolphe T(h) iers ... Nicolas Quart-kozy non content d'avoir remis notre destin entre les mains des banquiers, nous vend désormais à l'Allemagne !

http://www.arnaudmontebourg.fr/madame-merkel-bismarck-l%E...

01012375474-crise-de-l-euro-l-inflexibilite-de-merkel-cri...

00:17 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)