Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2012

Ne vendons pas la peau de l'ours, cependant ...


 

bastille.jpg

Le Front de Gauche (prudent) prévoyait 30 000 personnes à la Bastille mais espérait en voir venir 50 000 et ils furent 120 000 à être présents ! 

Le peuple de gauche existerait-il encore ? ...  Se réveille t-il ? ... Ne suffisait il que d'un orateur pour le tirer de sa torpeur ? J'aurais tendance à le croire.

Dans cette campagne électorale 2012 à laquelle 10 candidats participent, seuls 2 d'entre eux ont un réel talent. Sarkozy (impossible de le nier) et Jean-Luc Mélenchon. Tous les autres manquent de ceci ou de cela. Alors quoi ? la politique ne tiendrait qu'à l'éloquence ? ... Il est permis de se poser la question. J'en connais certains qui à l'heure actuelle doivent avoir le ventre bleu de trouille. Et si le renversement était possible, une véritable alternance envisageable ? ...

Bonne nuit à tous, faites de beaux rêves. Je dis cela sans ironie aucune.   

22:38 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

17/03/2012

Demain, à la Bastoche !

Jean Ferrat, La Commune par antidogme

RV-dimanche.jpg

camp-du-non.jpg

On peut être sympathisant sans être encarté, non ? ... N'acceptons pas d'avance le cocufiage proposé par une pseudo-gauche qui nous soumettrait au même régime que la droite. 

07:15 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

16/03/2012

On vous renvoie Strauss-Kahn : libérez Clooney !!!

GC.S.jpg

Bandeau clooney libénext.jpg

George Clooney a estimé mardi que les forces armées soudanaises commettaient des «crimes de guerre» en s'attaquant à des civils dans le sud du pays, pointant notamment un tir de roquette qu'il aurait évité de peu.

«Il y a une différence entre deux armées qui combattent et ce que la convention de Genève appelle les crimes de guerre», a déclaré George Clooney au Council on Foreign Relations, un groupe de reflexion sur la politique étrangère, qui se réunissait à New York, quelques heures heures après son retour des monts Nouba. Ces montagnes sont situées au Kordofan-Sud, une partie du Soudan qui n'a pas rejoint le Soudan du Sud lors de la partition de l'an dernier. Des combats s'y déroulent entre l'armée de Khartoum et des rebelles favorables à un rattachement au Soudan du Sud.

«Nous avons observé cela, spécifiquement, en (plusieurs)occasions: viols, famine, manque d'aide humanitaire», a rapporté George Clooney. Les militaires soudanais «terrorisent ces personnes et ils tuent, en espérant que cela va les faire fuir», a-t-il expliqué.

George Clooney s'implique depuis des mois pour alerter les médias et les responsables politiques sur les violences au Soudan. Il a contracté le paludisme lors de son dernier séjour, en janvier.

Alors qu'il rendait visite à des villageois cachés dans des grottes depuis le début d'une campagne de bombardements aériens des forces armées soudanaises, il a été demandé à l'acteur et à son compère, le militant John Prendergast, de se mettre rapidement à l'abri.

George Clooney a expliqué qu'ils ne s'étaient pas vraiment pressés, pensant que l'avertissement avait seulement trait à l'arrivée d'un avion Antonov des forces soudanaises. «Mais ce n'était pas un Antonov. C'était une roquette et ça a fait boum. Nous voulions aller dans cette zone et nous y avons été mais nous ne nous attendions pas à des roquettes», a-t-il dit.

Plusieurs organisations de défense des droits de l'homme ont souligné que les raids aériens menés contre des civils dans des zones tenues par les rebelles dans les monts Nouba s'apparentaient à des crimes de guerre.

(AFP)

 

 

L'acteur a été libéré au bout de quelques heures. N'importe, les méthodes employées sont toujours aussi contestables. (menotter de simples manifestants) -

Il est vrai qu'ici quand on est reçus par des gazs lacrymogènes ... ce n'est pas mieux ! 

Bandeau europe arcelor.jpg

17:12 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

15/03/2012

le message est clair !

Un banquier accuse Goldman Sachs de traiter ses clients d'"andouilles"

 

Un banquier de la célèbre institution américaine a lancé mercredi une violente charge contre la banque d'affaire, en publiant dans la presse sa lettre de démission. Il y dénonce une banque d'affaires devenue une entreprise "toxique et destructrice".

 

Goldma.jpg

 

 

Dans une tribune publiée dans le New York Times, Greg Smith, qui travaillait dans la branche des produits dérivés d'actions de la prestigieuse banque d'affaires, explique que Goldman Sachs est devenue une entreprise "toxique et destructrice" où les dirigeants qualifient ouvertement leurs propres clients d' "andouilles".

 

"Cela me rend malade de voir la manière dont les gens parlent d'arnaquer leurs clients. Au cours des 12 derniers mois, j'ai entendu cinq responsables différents qualifier leurs clients d'andouilles ('muppets')", écrit le banquier démissionnaire. Il accuse le groupe de se focaliser davantage sur ses bénéfices que sur les besoins de ses clients. "Pour résumer simplement le problème, les intérêts du client continuent d'être laissés à la marge dans la manière dont le groupe fonctionne et pense à gagner de l'argent", poursuit Greg Smith, qui dit avoir travaillé 12 ans pour Goldman Sachs.

Une pieuvre enserrant le visage de l'humanité   

En réaction, la banque a publié un court communiqué : "Nous sommes en désaccord avec les opinions exprimées, dont nous pensons qu'elles ne reflètent pas la manière dont nous travaillons. A nos yeux, nous aurons du succès uniquement si nos clients en ont." Le PDG, Lloyd Blankfein, et le directeur général-délégué, Gary Cohn, ont contre-attaqué dans une note interne transmise aux employés du groupe. "Nous sommes déçus des allégations faites par cet individu, qui ne reflètent pas nos valeurs, notre culture et la manière dont la grande majorité des gens chez Goldman Sachs considèrent la société et le travail qu'elle accomplit au nom de nos clients", écrivent-ils. "Dans une entreprise de notre taille, il n'est pas choquant que certains puissent se sentir mécontents."

Cette tribune vient écorner un peu plus l'image de la banque d'investissement de Wall Street, qui a récemment été comparée par le magazine Rolling Stones à une "grande pieuvre vampire enserrant le visage de l'humanité". Depuis la crise financière de 2008-2009, la banque de Wall Street a été ébranlée par plusieurs affaires, notamment lorsque le régulateur boursier américain, la Securities and Exchange Commission, l'a accusée de n'avoir pas suffisamment informé ses clients au sujet de produits d'investissement immobilier complexes.  Au début du mois, Goldman Sachs a été mise en cause pour un possible conflit d'intérêt dans le rachat d'El Paso par Kinder Morgan. L'établissement conseillait El Paso tout en étant un important actionnaire de Kinder Morgan. 

Source : TF1 News

 

pieuvre.jpg


 

10:46 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)