Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2013

De quoi être en pétard ! (sans jeu de mots)

Bandeau Les Echos les prix du tabac.jpg

 
 

Les buralistes s’inquiètent de cette nouvelle hausse. Ils estiment qu’elle va réduire leurs ventes au profit d’achats réalisés en Belgique, en Espagne ou au Luxembourg où le tabac est moins taxé donc moins cher.

Augmentation de 20 centimes de tous les paquets lundi. - AFP

" Il n'y aura augmentation des impôts que si elles sont absolument indispensables " (sic) -

( fumeuse comme phrase, non ? ... En plus, il y avait visiblement urgence ! Soucieux de notre santé ? Allons, donc ! )

Le ministre du Budget Bernard Cazeneuve a homologué la hausse des prix du tabac qui doit intervenir lundi, avec une augmentation de 20 centimes de tous les paquets de cigarettes et de 40 centimes pour le tabac à rouler.

Dans un communiqué, M. Cazeneuve rappelle que la hausse répercute une augmentation de la fiscalité, votée fin 2012, et intervenue le 1er juillet.

Selon lui, « la précédente hausse des prix, de 40 centimes en novembre 2012, a eu un effet dissuasif avéré sur la consommation. Les ventes de cigarettes ont baissé de près de 9% au premier semestre 2013, par comparaison avec le premier semestre 2012 ».

Les buralistes s’inquiètent de cette nouvelle hausse. Ils estiment qu’elle va réduire leurs ventes au profit d’achats réalisés en Belgique, en Espagne ou au Luxembourg où le tabac est moins taxé donc moins cher.

« La nouvelle augmentation des prix de juillet 2013 aboutit à une progression marquée des prix, d’environ 10% en moins d’un an. Le niveau des prix du tabac en France, le plus élevé de l’Europe continentale, est ainsi le reflet de l’action du gouvernement pour modérer la consommation de tabac », précise M. Cazeneuve.


Source : Les Echos.

09:40 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

13/07/2013

caillassage à Brétigny ! ...

Causeur caillassage.jpg

Brétigny.jpg

Alors que le bilan définitif du déraillement du Paris-Limoges à Brétigny-sur-Orge (Essonne) n’est pas encore connu, et que l’enquête sur les causes de ce drame ne fait que commencer, les chaînes d’information et les sites d’information ont beaucoup bavardé mais donné peu d’informations. À l’exception du site du Parisien.

Le journal rapporte en effet que le travail des secours a été perturbé par des « jeunes »… « Deux personnes ont été placées en garde à vue pour avoir dérobé des téléphones portables appartenant à des membres du SAMU. Des véhicules de secours ont également été caillassés. Les policiers doivent faire face à une grosse tension pour maintenir le cordon de sécurité : énormément de curieux font pression pour entrer. » Que les curieux voyeuristes soient des idiots, c’est entendu. Que des gamins désœuvrés attaquent les véhicules de secours transportant les blessés, c’en est une autre. Un syndicaliste policier expliquait également à nos confrères d’Europe1.fr que certains « jeunes » ont pillé les cadavres : « à 17 heures 30, alors que nos collègues interviennent, ils voient un groupe de jeunes qui approchent et qui semblent porter secours aux victimes. Très rapidement, ils se rendent compte que ces individus sont présents pour dépouiller les victimes et notamment les premiers cadavres ». Ca s’est passé en France. Quelque part au XXIe siècle.

Mais ne sombrons pas dans l’amertume, et attendons avec une grande impatience les premières réactions de sociologues à ce sujet. S’ils ne sont pas tous partis en vacances on les verra peut-être sur les plateaux de télévision nous expliquer non pas les causes du déraillement lui-même, mais excuser avec un grand sourire bienveillant ces « jeunes » « désœuvrés »… car oui, ma bonne dame, si les jeunes attaquent les pompiers c’est à cause de la crise, de l’urbanisme, des contrôles de police au faciès, de la pénurie de stages, des trains en retard…

Hier un train a déraillé, et c’est un drame national. Hier la société aussi a déraillé. Et c’est le drame dans le drame.

Source : CAUSEUR.fr


Comment un tel comportement est-il possible en pareilles circonstances ? ... Il convient de regarder la réalité en face, ne pas se contenter de dire hypocritement " des jeunes " ... il faut les désigner. On craint ainsi de les livrer à la vindicte publique ? En ne disant pas de quels groupes il s'agit, on les protège implicitement et ils pourront recommencer. Nous crevons des conséquences de notre laxisme !

En certaines circonstances je n'ai pas peur de dire qu'il faudrait revenir à la loi du Talion, la seule équitable pour certains puisqu'ils ne comprennent rien d'autre. Traitez moi si vous le voulez de réactionnaire : peu me chaut. Je sais que j'ai raison. Tout le prouve.

Bon, cela dit cette information ayant semble t-il été fournie par le Syndicat de Police Alliance, " classé à droite sur l'échiquier syndical " la réponse de ceux du camp d'en face est " faux et non avéré " (...) Manuel Valls a même ajouté " Je me méfie des rumeurs et des exploitations. "  

C'est bien connu, quelque soit le gouvernement en place, l'opposition ment toujours, la vérité (avec un grand V) ne pouvant qu'être officielle.

Dans le même ordre d'idée, si l'on vous raconte que Dominique Venner s'est suicidé parce qu'il ne pouvait plus supporter le monde actuel, que les Femen se sont dépoitraillées sur les lieux où l'évênement s'est produit et que Nicolas Bernard-Busse a été emprisonné 20 jours ... Ne le croyez pas, ce sont des rumeurs désobligeantes. Rien de plus !  

09:48 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

05/07/2013

Privilèges pas morts ...

Marianne P-NY Carla B-S.jpg

MAGAZINE MARIANNE

En temps de crise, le Paris-New York gratuit pour la femme de l'ex chef d'Etat passe mal.


Michel Euler/AP/SIPA
Michel Euler/AP/SIPA
Et si vous partiez à New-York pour vos vacances ? Il vous en coûterait sur Air France près de 8395 euros, en Première. Laquelle classe vous permet de voyager sans frais avec trois bagages de 23 kg chacun. 

Et s’il vous en coûtait 0 euros ? Impossible ? C’est pourtant la somme qu’a déboursé Carla-Bruni Sarkozy pour un aller/retour Paris New-York les 23/27 juin derniers, selon le syndicat Sud Aérien. 
 

© Sud Aérien
© Sud Aérien
D’après la capture d’écran publiée sur le site de ce dernier, il est en effet possible de distinguer le nom de l’épouse de l’ancien président Nicolas Sarkozy accolé à l’enregistrement d’un vol dont le montant total s’élève à 500,84 euros de taxes, payées par la compagnie aérienne. 
  
Que l’ancienne première dame ait bénéficié des largesses de la loi du 3 avril 1955 accordant aux anciens chefs d’Etat, ainsi qu’aux membres de leur famille, des avantages en nature précisés en 1985 par Laurent Fabius, alors premier ministre de François Mitterrand, cela n’étonne personne :« Les anciens chefs de l'Etat » peuvent « voyager gratuitement autant qu'ils le souhaitent sur Air France et avec la SNCF » depuis des décennies. 
  
Néanmoins, que Carla-Bruni Sarkozy ne se soit pas même acquittée des taxes d’aéroport pose problème, pour une compagnie désormais « privée », rappelle un ancien chef de cabine principale d’Air France. « En tant que personnel nous avions également des réductions, mais nous devions régler les taxes ». 
 
 

Si Léon Crémieux, responsable du syndicat de salariés Sud Aérien dénonce, à raison, « des privilèges d’un autre âge », nous retiendrons davantage « les cadeaux aux amis » faits alors même que « la compagnie va mal ». Aux amis ? Fait-il référence aux liens tissés par le patron d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac avec la Sarkozie dont il a fait partie en tant qu’ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde au ministère des Finances (2009-2011) ? 
  
Car en réalité, le voyage de Carla Bruni-Sarkozy n’a peut-être rien coûté à Air France. Si le taux de remplissage de l’avion était faible, le billet de l’ancien mannequin n’a représenté aucun pourcentage sur les cotas de sièges payants. A l’inverse, si l’avion était plein, le prix du billet a intégralement été pris en charge par la compagnie en plus du manque à gagner. Les taxes quant à elles restent inchangées. 
  
Alors que le plan de restructuration d’Air France, Transform 2015 sera « alourdi » à l’automne, notamment pour pallier des pertes d’exploitation du court et moyen-courrier de l’ordre de 800 millions d’euros, la nouvelle surprendra tous ceux qui au gouvernement, la tête en l’air, n’abrogent pas des privilèges qu’ils ont eux-mêmes contribué à faire voter.

09:22 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

04/07/2013

Disparition du père de la souris ...

Le Monde Disparitions Douglas Engelbart.jpg

Douglas Engelbart, l'ingénieur inventeur de la souris d'ordinateur, en avril 1997 à New York.


L'ingénieur et pionnier de l'informatique Douglas Engelbart, inventeur de la souris d'ordinateur, est mort mardi 2 juillet au soir à l'âge de 88 ans à son domicile californien d'Atherton, au cœur de la Silicon Valley, a-t-on appris mercredi auprès de l'Institut portant son nom.

Né dans l'Oregon, il s'était installé au Sud pour devenir chercheur au Stanford Research Institute, après des études d'ingénierie électrique et informatique dans les années 1950, une époque où les ordinateurs occupaient encore des pièces entières. Ses recherches ont ainsi porté sur la visioconférence, la téléconférence, le courrier électronique, les "fenêtres" et le lien hypertexte mais il est surtout connu pour avoir inventé la souris d'ordinateur.

 

 

Le brevet de cette souris, au départ une boîte en bois avec deux roues en métal, avait été déposé en 1967 et accordé en 1970. Le 9 décembre 1968, à l'occasion d'un congrès et devant un millier de personnes à San Francisco, il avait projeté pour la première fois devant un public une liaison par vidéoconférence, en se servant de la souris. L'événement avait été surnommé "le mère de toutes les démonstrations". Son groupe de recherche avait aussi créé Arpanet, précurseur d'Internet.

Lire : La souris, quarante ans au service des ordinateurs

L'ingénieur était à l'origine de 21 brevets. Il avait reçu en 2000 la médaille nationale de la technologie, la plus haute distinction du secteur

Source : Le Monde

souris.jpg

Chat alors ! ...

__________________

 

< Les iconodeuils de Mickey >

61301_JE_PLEURE_Mickey_.gif
podcast
- Boooooouh ! Que vais-je deveniiiiir sans mon papa ?...

08:15 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)