Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2014

L'enfumage politique et médiatique

N'en déplaise à tous les suiveurs …

IVAN ROUFFIOL FgBl pourquoi pas.jpg

(pas de cette façon, en tout cas)

Dieudonné, encore.

Ce lundi matin, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls ont "finalisé" la circulaire qui permettra aux préfets d’annuler ses spectacles. La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a déjà laissé entendre que celui prévu à Nantes, jeudi au Zénith, pourrait être interdit. La famille Klarsfeld, au nom des Fils et des filles des déportés juifs de France, appelle à manifester la veille devant la salle qui pourrait accueillir l’humoriste. Toutes les associations antiracistes approuvent la mise au silence de celui qui, il y a encore dix ans, défendait avec elles les sans-papiers et le métissage. Les responsables politiques entendus ces derniers jours soutiennent cette même démarche. Je la crois contreproductive et dangereuse. En propulsant Dieudonné au centre du débat politique (sur la symbolique de la quenelle !) et en faisant de lui un hérétique, le gouvernement se trompe de méthode et de cible. La question n’est pas de savoir si cet homme est antisémite : il l’est, à l’évidence ; et ce depuis ce 1er décembre 2003 où, sur France 3, il finit son sketch par un "Isra-Heil", bras tendu. Mais Dieudonné est surtout le révélateur, à travers son public, de la nouvelle haine anti-juive et anti-blanche que les antiracistes, qui s’indignent aujourd’hui, ont laissé prospérer au cœur des intouchables cités d’immigration. Ce désastre est le leur. Il est à regarder en face et non pas à dissimuler sous le tapis. 

 

Ce n’est pas par la censure que les idées se combattent. Ces procédés sont à laisser aux inquisiteurs et aux apprentis fascistes. Or, il y a longtemps que la gauche et ses médias ont trahi Voltaire en malmenant régulièrement la liberté d’expression, ce socle de notre civilisation. Une opinion peut être fausse, sotte, malsaine, dangereuse. Elle ne devrait pas, pour autant, être considérée comme un délit, à moins de croire à l’exorcisme. C’est pour cette raison que je me suis toujours opposé à la Loi Gayssot, aux lois mémorielles, à la pénalisation des pensées et des arrière-pensées. D’autant que l’internet ne permet plus ces mises au pas, sinon encore en Chine. Interdire Dieudonné, c’est multiplier son audience et accréditer sa posture antisystème, qui masque (mal) sa détestation de ceux qui ne lui ressemblent pas. Combattre le racisme et l’antisémitisme oblige à identifier ceux qui en sont les vecteurs, afin de les nommer, de les dénoncer, de leur demander des comptes, de les humilier publiquement. En cherchant à imposer une chape de plomb - vieux réflexe totalitaire  - le gouvernement mésestime la capacité de l’opinion publique à être son propre juge sur des propos déshonorants. Les Français ne sont pas des enfants : c’est à eux qu’il revient de juger Dieudonné et ceux qui, nombreux, viennent l’applaudir à ses spectacles. 

Ivan Rioufol, Figaro-blog du : 6 janvier 2014


Car enfin, était-ce la priorité des priorités dans un pays où les licenciements se succèdent à un rythme dévastateur ? Bientôt, le problème des retraites va à nouveau se poser, la Sécurité Sociale est également en ligne de mire, le pays s'enfonce un peu plus chaque jour dans le désastre économique mais la UNE de l'actualité se construit autour de ce personnage dont on fait une vedette au grand dam du monde du spectacle qui regarde faire ... muet et consterné.

Qu'est devenu Attilio Maggiulli durant ce temps ? Personne ne s'en préoccupe. Des théâtres ferment ou s'apprêtent à fermer, faute de subventions ... Seulement voilà ! 


Philippe Bilger Dieudonné ça suffit.jpg

Les priorités du gouvernement.jpg

05:37 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

07/01/2014

Le droit de parole en liberté surveillée ...

Bandeau agoravox laisse dire amen.jpg

Cela me révolte, de voir qu’au sommet de l’État, un élu se permette de nous imposer sa vision personnelle de l’humour. Cette dictature de pensée aurait pu s’imaginer d’un autre parti, mais voilà que la tentation est trop grande de faire un petit abus de pouvoir.

Si la Quenelle ne sied pas à l’oligarchie dirigeante ou ne glisse pas comme nous serions en droit de l’espérer dans une vraie démocratie, nous pouvons reprendre le doigt levé, qui nous l’espérons ne sera pas taxé d’antisémitisme. Que les hystériques de tout poil se calment et que les amputés de l’humour dont Mr Valls se fait le défenseur, cessent leur chantage d’Etat. Nos chers dirigeants s’insurgent et traitent d’antisémite un humoriste de talent, qui est mis au banc des accusés pour avoir osé dénoncé un lobby tout puissant en France.

Je pense personnellement que le comble de l’ignominie n’est pas du coté des jeux de mots certes corrosifs d’un petit humoriste mais des exactions criminelles d’un état colonisateur qui tire sur une population désarmée au vu et au su de toute la communauté internationale.

 

On préfère museler un comique que de réagir contre cette cruauté, cette injustice flagrante. Égratigner une communauté qui n’est pas en déficit de communication sur tous les médias de France n’est pas à mon sens un crime d’état.

Nous n’avons pas élu une équipe pour son analyse des arts, mais pour d’autres missions plus proches de leurs compétences, du moins nous l’espérons.

Mr Emmanuel Valls veut interdire un professionnel du rire, mais a-t-il demandé à son comique troupier de président d’arrêter ses blagounettes, lorsqu’il se gausse des Arabes en présence d’une instance Israélite ?

Un citoyen qui croit en la démocratie et à la liberté d’expression.

 

Source : AGORAVOX


Coluche_modifié-1.jpg

12:59 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

30/12/2013

A la veille de 2014, un oiseau de mauvais augure ...


Il faut tout faire pour éviter cette 3ème guerre mondiale que certains prédisent or on constate que lorsque les finances sont dans le rouge, le recours aux armes est le piège dans lequel tombent trop facilement les politiques. Le commerce est juteux et la diplomatie écartée d'un revers de main. Quant aux vies humaines, peu leur chaut !  

Bandeau le nouvel observateur monde Hollande se dit prêt.jpg

__________________

< Les iconoclasteries de Mickey d'un autre, de saleté de mauvais augure >

3216222587.jpg

Bannière HF compteur mensuel S 12.13.jpg

07:49 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

29/12/2013

Quenelles : ce qui reste de la gastronomie française en période de crise !

 

quenelles.jpg

- Quenelles à la Dieudo -

 

I am Spartacus quenelle.jpg

 

C’est sous la forme d’un communiqué de presse que Manuel Valls glisse une belle quenelle à Dieudonné. (1) Prenant la défense de 2 journalistes pourtant encore bien vivants, il dénonce les attaques insupportables contre les victimes de la Shoah et affirme sa volonté d’interdire les spectacles de l’humoriste.

  

Valls, attaché de manière éternelle à Israël

 

Entre Manuel Valls et Israël, c’est une longue histoire d’amour. Dieudonné l’a donc bien cherché. Il n’avait qu’à se renseigner.

En effet, Valls n’est pas attaché de manière éternelle à la France, ni même à l’Espagne. Il est attaché de manière éternelle à Israël. Le 17 juin 2011, alors qu’il vient tout juste de se porter candidat aux primaires socialistes avec le score extraordinaire qu’on connaît (5%), il déclare sur une radio: « par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël, quand même… » (2)

Entendre publiquement Manuel Valls, l’apôtre de la laïcité, Manuel Valls, à l’époque élu de la République, aujourd’hui ministre de l’intérieur et des cultes afficher sa préférence pour une religion au détriment des autres, c’est quand même assez ahurissant.

Imaginez un ministre français déclarer aujourd’hui : « par ma femme je suis attaché de manière éternelle à la communauté musulmane et à la Syrie ». Ou encore « Par ma femme je suis attaché de manière éternelle à la communauté chrétienne et au Vatican ».

Vous parlez d’une quenelle ! Toute la gauche bien-pensante lui tomberait dessus et exigerait sa démission immédiate au nom des valeurs de la laïcité. Là, non. Rien, ça ne gène personne. Sauf peut-être Manuel Valls lui-même qui s’efforce depuis cette date de faire disparaître la vidéo.

 

Eh oui, pour tous ceux qui ne l’ont pas encore compris, en France socialiste, les religions n’ont pas toutes le même poids. Rire de l’une ou à l’autre n’a donc pas les mêmes conséquences. L’Islam à droit à sa loi anti-voile, uniquement dirigée contre les femmes musulmanes. La religion chrétienne, elle à droit à une répression farouche, avec des gazages d’enfants, des arrestations arbitraires, des garde-à-vue, y compris de prêtres. (3)

La religion juive, elle, va avoir droit à sa loi anti-humoristes.

 

Valls, 1er humoriste de France

 

A défaut de lutter efficacement contre la délinquance, les vols et les violences, le ministre de l’intérieur veut lutter contre les humoristes.

Et si c’était pour prendre leur place ?

Depuis qu’il est ministre de l’intérieur, le bilan de Manuel Valls est catastrophique (4). Jugez plutôt : atteintes à l'intégrité physique : +2,9%, dont violences sexuelles : +10,4%, atteintes aux biens : +3,5%, dont cambriolages : +9,3%, infractions économiques et financières : +5,9%.

Dans la rubrique comique, les socialistes sont champions et la concurrence est rude pour Valls. On a eu droit à Jérôme Cahuzac, ministre socialiste du budget, chargé entre autres de la lutte contre la fraude fiscale qui possédait un compte en Suisse. Il est aujourd’hui mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

On a eu droit à l’affaire Léonarda. Une adolescente de 15 ans qui tient en haleine toutes les télévisions françaises et provoque une sortie hilarante de Hollande qui invente le dégroupement familial. Tu peux revenir en France, mais pas tes parents. Ton avenir ou ta famille, tu dois choisir. Même Harlem Désir, 1er secrétaire du parti socialiste, ancien président de SOS Racisme en rigole encore,… jaune.

Et maintenant on a Manuel Valls. Ministre de l’intérieur, 1er flic de France qui ne connaît pas la législation française.

Interdire les spectacles d’un humoriste, c’est possible… dans les dictatures. Pas encore en France. Les mairies qui se risquent à interdire les spectacles de Dieudonné sont condamnées par la justice. Pour interdire un spectacle, il ne suffit pas d’appeler cela une réunion publique comme le fait notre candidat comique, il faut aussi démontrer le trouble à l’ordre public. C’est là qu’interviennent les amis de Valls, vous savez, ceux à qui il voue un attachement éternel.

 

Klarsfeld appelle à troubler l’ordre public

 

Arno Klarsfeld, ex petit-ami de Carla Bruni, ex président de l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration), ex soldat de Tsahal, l’armée israélienne vient au secours de Manuel Valls.

Dans une déclaration télévisée, il rappelle au petit Manuel la loi et appelle tout simplement à des manifestations destinées à troubler l’ordre public devant les salles de spectacles de Dieudonné. (5)

« Les bases légales c’est un trouble à l’ordre public et l’ordre public ne peut être troublé que si des gens manifestent pour dire : on n’en peut plus ».

Valls, appuyé par Klarsfeld qui lui donne le mode d’emploi, est donc en train de fabriquer un climat de guerre civile autour d’un homme et d’un geste.

A Lyon, des « justiciers de la communauté juive » ont traqué sur internet 4 auteurs de la quenelle. Ils ont pris d’assaut un restaurant en lançant du gaz lacrymogène sur les clients pour tenter d’attraper un des auteurs du geste controversé. Repoussés par la sécurité, ils ont attrapé un homme le lendemain, frappé et l’auraient séquestré dans le coffre d’une voiture (6) 

Le 26 décembre, à la FNAC des Ternes, la LDJ (Ligue de Défense Juive), organisation considérée comme terroriste et interdite aux États-Unis et en Israël, manifestait contre la vente de billets pour le spectacle de Dieudonné.

Voilà, la boucle est bouclée. On ne peut pas interdire les spectacles de Dieudonné, donc on va provoquer les conditions d’une interdiction. Un peu comme les flics en civil qui cassent des vitrines pour ensuite interpeller à la pelle et dénoncer la violence des manifestants. Rien de nouveau en Hollandie, vous me direz. Sauf que cette fois, ça va beaucoup trop loin.

  

La déclaration de Valls intervient le lendemain des chiffres catastrophiques du chômage qui démontrent l’incapacité du gouvernement socialiste à nous sortir de la crise économique et dans laquelle ils nous enfoncent un peu plus chaque jour.

Dormez tranquilles bon peuple de France, en cette fin 2013, la priorité des priorités c’est de faire taire un humoriste. Pour le chômage et la crise, revenez plus tard.

Tenez, prenez là cette quenelle, vous la sentez bien ? Spéciale dédicace de Valls, Cahuzac, Strauss-Khan et tous ces socialistes liés de manière éternelle à la France.

 

RECTIFICATIF : Ne pas confondre socialisme et social-démocratie, d'autant que les actuels sont des sociaux-libéraux, ce qui fait toute la différence ! 

changement_modifié-1.jpg

( geste autorisé, quoique un peu obsolète ! )

capsulite.jpg

( geste absolument interdit )

ras-le-bol.jpg

( ET NOUS, ON EN A JUSQUE-LA ! )

06:16 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)