Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2015

retour non prévisible ...

Et oui ! je ne pensais pas alimenter de nouveau ce blog ou exceptionnellement ... or, suite à un non-encaissement de chèque pourtant bien envoyé, mon nom de domaine sur THEATRAUTEURS n'a pas été renouvelé. Plouf ! " page inaccessible. " 

L'incident est tout de même intéressant à constater dans la limite où GANDI (pour ne pas le nommer) indique sur son site qu'il faut désormais établir lesdits chèques à l'ordre du TRESOR PUBLIC, ce que j'ignorais mais qui m'a tout l'air de signifier que nous sommes désormais sous haute surveillance pour le cas où vous persisteriez à l'ignorer ! ( * )

 

Voici donc la chronique que je m'apprêtais à mettre en ligne par ailleurs afin que l'information ne fasse pas plouf, elle aussi.

 

N.B. - la banque qui est la mienne nous complique tellement la vie quand il s'agit de régler par internet que je préfère encore envoyer des chèques, ceci explique cela mais sans doute que bientôt ce ne sera plus possible ? ... A pensée unique, comportement identique ! 

 

( * ) un ami vient de me fournir une autre explication et j'ai bien peur qu'il ait raison ... 

affiche-cockpit-cuisine.jpg

 

Chineurs et autres bricoleurs du dimanche, à vos marques !

Ce spectacle devrait vous intéresser.

Moi qui prends mes jambes à mon cou dès qu'il s'agit de bidouiller 2 fils électriques, on peut se demander ce que j'étais venue faire là.

 

cockpit-cuisine5.jpg

 

 

theatrauteurs.jpgPour tout vous dire, le Grand Parquet est un lieu que j'aime, cette baraque en tôle devient un Paradis hétéroclite dès que l'on en franchit la porte, une sorte de caverne d'Ali Baba, ce qui précisément tombe bien. Dès que l'on a quitté la salle d'accueil où nous est servi un thé à la menthe digne du pays dont il vient, on découvre cette fois du côté scène, une annexe d'Emmaüs où sur le plateau s'éparpillent les vestiges des années 40,... ? 50 ? ..mais pas au delà.

En voyant cela, on se demande aussitôt comment nos parents pouvaient vivre parmi de telles horreurs !  Et pourtant …

 

Marc, le personnage principal, le plus souriant des trois (ce qui est un euphémisme car les deux autres, Bertrand et François pardonnez l'expression, font la gueule du début jusqu'à la fin) tant il est vrai que leur cousin les cantonne dans leurs rôles d'accessoiristes alors que  - qui sait ? - ils ont peut-être des âmes d'inventeurs ?

 

Mais revenons à Marc que nous quitterons peu du reste car c'est lui qui est chargé de nous relater la genèse de l'histoire puisque c'est précisément le même qui vient de faire cet héritage pour le moins encombrant. Marcel Blondeau ainsi se nommait le propriétaire de tout ce bric-à-brac : un spécialiste du voyage immobile, grand collectionneur d'objets inutiles devant l'Eternel. 

 

Au fil des photos de famille, des écrits du disparu aussi, nous allons tout savoir et même tenez, faire un petit voyage en Russie. Car la compagnie " Bande Passante " est capable de transformer le moindre bout de ficelle en fil d'Ariane pour aller n'importe où et même sur la lune, pourquoi pas ?

 

Ces trois bidouilleurs patentés ne reculent devant rien pour amener le rêve en le faisant passer par un écran. De vrais cinéastes ! Et les écrans sont nombreux parmi tout ce bazar encombré de fils électriques. Lampes, loupe, objets miniatures tout est bon pour faire revivre le passé en faisant croire au présent.

 

Alors certes, n'oublions pas que ce spectacle à la base, s'adresse aux enfants ayant atteint l'âge de déraison, c.a.d. 7 ans et comme le précisait une certaine pub est "  destiné aux jeunes de 7 à 77 ans " ce qui pour la plupart d'entre nous laisse encore quelque marge ...

 

 

Aussi et seulement si vous avez su préserver votre âme d'enfant, ce spectacle est pour vous.

 

S.A.

 

 

Cockpit-Cuisine_Benoit-Faivre_site.jpg

 

Le Grand Parquet : Jardins d'Eole - 35, rue d'Aubervilliers 75018 PARIS  M° Stalingrad / Marx Dormoy

du 5 au 22 FEVRIER 2015 : jeudi à 14h. vendredi et samedi à 20h, dimanche à 16h.

T. 01 40 05 01 50

 

 http://www.legrandparquet.net/

13:15 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.