Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2014

sale époque !

big-brother_modifié-1.jpgParmi les plus sensés … certains vont-ils un jour, excédés, quitter internet comme d'autres commencent à le faire en ce qui concerne les réseaux sociaux ? 

On nous créé des besoins afin de mieux nous maintenir en esclavage. Là, je viens de troquer Orange pour Gmail et constate que la situation est claire (ils ne cherchent même pas à le cacher) tous les contenus de mails sont captés, analysés par des robots qui ensuite utilisent les données pour nous proposer des pubs.

Ce n'est pas nouveau certes mais le fait est par trop flagrant. Ainsi, il y a peu j'écris dans un mail " volet roulant " et crac ! le lendemain une pub proposant la réparation de volets de ce type atterrit dans ma messagerie.

Hier, j'adresse un message à une amie en lui disant incidemment que je m'apprête à retourner chez le dentiste, re belote, une annonce de mutuelle dentaire fait son apparition.

Cela m'agace au plus haut point !

Faut-il faire figurer les mentions " strictement personnel " ou " confidentiel " pour se mettre à l'abri de telles conséquences ? Je reste persuadée que cela ne servirait à rien. Par ironie et sans aucune illusion, sans doute vais-je m'amuser à faire figurer en tête de mes messages " ceci n'est pas une lettre ouverte " car enfin, comment aurions nous réagi si le facteur nous avait apporté notre courrier préalablement décacheté ?

Ce sont des mœurs de pénitencier, le monde qui nous régit est devenu une immense prison à ciel ouvert dont plus personne ne peut s'évader. Certains prétendent qu'ils s'en moquent, qu'ils n'ont rien à cacher.

A quand la construction de maisons en verre ?

L'un des droits essentiels et nécessaire à l'homme pris dans le sens générique du terme, même si la femme est plus provocatrice était le respect de la vie privée. Cette dernière ne cesse de nous exploser au nez ! Sommes-nous devenus tellement abrutis que le fait ne puisse nous déranger ou comme toujours attendons-nous qu'il soit trop tard pour réagir ?  

S. @

Les commentaires sont fermés.