Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2013

Cerise sur le gâteux, (euh ! ...) gâteau.

François le va-t-en guerre, voudrait (nous le savons et pas seulement à Marseille ...)  voir disparaître le mot RACE de la langue française. Or il semble depuis peu que celui d' INTEGRATION doive suivre le même chemin ? " A l'impossible nul n'est tenu " précisent les défaitistes, ceux qui abandonnent avant de commencer, le fameux " impossible n'est pas français " étant irrémédiablement tombé en désuétude. Flagrant constat d'échec ! 

Car ce n'est pas à celui qui accueille de se plier aux exigences de celui qui arrive.

Essayez d'exposer ce genre de situation à votre propriétaire, vous ne serez pas déçu de sa réaction. On parle même d'accepter désormais le port du voile dans les écoles.

De reculade en reculade, jusqu'où irons nous ? Allons nous ensuite justifier l'excision ? Quand la pente se dévale à tout berzingue, toutes les hypothèses sont permises.

Démagogie, que de crimes commet-on en ton nom ?

Car, après avoir dénoncé le communautarisme voilà que nous le favorisons, pire que nous construisons ses bases. Pourtant ne vous leurrez pas, les clans ne feront que se renforcer et ce jusqu'au trop prévisible affrontement. Le Liban l'a prouvé. Avez-vous également oublié la guerre du Kosovo ? Oh ! certes, cela ne se fera pas du jour au lendemain mais comme disaient les anciens : " ça nous pend au nez comme un sifflet de deux ronds."

En attendant, Marine Le Pen s'esbaudit face à autant de sottise, l'incompétence des uns faisant la force des autres ...

S. @

Les commentaires sont fermés.