Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2013

creux de vague

Pas très réjouissant comme époque, non ? ... Licenciements en masse, ça continue.

Vous ne trouvez pas bizarre que Hollande choisisse le milieu de l'après-midi pour prononcer ses discours-replâtrage ? Sans doute est-il convaincu que La France ne compte plus que des chômeurs. C'est à croire. J'étais chez moi mais n'ai même pas essayé d'allumer la télé. Merci bien ! Il a ainsi échappé à quelques qualificatifs peu flatteurs ... Utiliser la guerre de 14 comme bouée de sauvetage, il fallait le faire ! Et j'apprends ce matin que Standard and Poor's, ( ces gens qui distribuent les bons points ) nous dégradent une fois de plus nous faisant passer de AA + à AA tout court. Bien envie de leur indiquer où ils peuvent se le mettre leur AA (comme ça il y en aura un pour chaque fesse et le + au milieu) pourquoi pas distribuer des bonnets d'âne tant qu'ils y sont ? Notez que ... qui vous savez, avec un bonnet d'âne, ce ne serait pas mal non plus. Tout cela m'énerve au plus haut point alors j'avais décidé de me taire - jusqu'à ce jour - l'indignation sans solution ne rimant à rien.

Pour renfort de potage, nous voilà avec la vision du mariage éphémère entre Bayrou et Borloo. En bon politique, ce dernier ne tient jamais ses promesses jusqu'au bout, aussi gageons que nous allons assister à une dégonflade supplémentaire ! Si j'en crois les Guignols de l'Info, il ira se prendre une cuite de plus et le tour sera joué.

Non vraiment, il n'y a pas de quoi se réjouir. 

Au théâtre (ce miroir de l'existence) depuis quelques jours, ce n'est pas mieux et pour reprendre l'expression d'un comédien ami, " on tire tout par le bas " . Et oui ! ... 

Ah ! à ce sujet, je viens d'apprendre que la cabale menée contre Daniel Mesguich au Conservatoire Supérieur d'Art Dramatique (comme on le nommait jadis) actuel CNSAD, a porté ses fruits. Notre ministresse actuelle vient de lui trouver une ... c'est quoi, le féminin de successeur ? ...

" Charente-Poitou, Charente-Poitou, tradition du goûoûoût ! "

(Vous ne tarderez pas à comprendre pourquoi). Copinage, quand tu nous tiens ...  Et puis réjouissons nous puisqu'un metteur en scène et non des moindres, revient au spectacle. J'attends avec impatience sa prochaine réalisation. 

S. @ 

Les commentaires sont fermés.