Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2013

D'une criante actualité !

Vendredi 18 Juin 1943 - 

 

" M. Abel Bonnard, écrivain, membre de l'Académie française, et actuellement ministre de l'Education nationale, vient, en cette qualité, d'inviter les examinateurs à être indulgents pour les étudiants dans leurs examens. Excellente mesure. Il n'y a pas assez de cancres à diplômes. Il y en aura davantage. 

Alors qu'on devrait travailler à détruire le fétichisme des diplômes, qui n'ont jamais rendu intelligent un sot, et rendre à cet effet les diplômes de plus en plus difficiles. La France dégringole de plus en plus d'être de plus en plus un pays de diplômés. Quand on voit ces jeunes messieurs sur le boulevard St-Michel, ou dans le métro, grossiers, vulgaires, braillards, prétentieux, on doute qu'un diplôme ou un autre en fasse des esprits distingués. Je garde, et de plus en plus, mon opinion : ne vaut que l'homme qui se fait soi-même, et qui se fait en conformité de sa nature, de son esprit et de ses goûts. "

 

Paul Léautaud, journal littéraire - extrait.

 

 

Certes, l'expression " ces jeunes messieurs " est pour le moins archaïque et depuis les abrutis ont succédé aux prétentieux sans que pour autant ces derniers disparaissent ...

Maintenant, on les croise, le nez penché sur leur smartphone, complètement accroc à Facebook et autre Tweetermania, ne sachant plus écrire une phrase correctement et communiquant avec la pauvreté de leur vocabulaire.

Car leur culture est télévisuelle avant tout, un bac + 5 témoigne juste de 5 années supplémentaires de stagnation en un monde où plus personne n'a sa place.

On n'arrête pas le progrès ! 

11:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.