Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2013

Le chat qui jouait Brahms de L.Jackson Braun

chat-Brahms.jpg

Lu le descriptif de cette nouvelle enquête durant le week-end dernier. 

J'ai presque envie de résumer la démarche une fois effectuée par un " mouais ? ... bof ! " mais vais toutefois essayer d'en dire un peu plus. 

Ce Jim Qwilleran " vétéran parmi les journalistes " derrière son épaisse moustache poivre et sel, me semble un peu ... (comment pourrais-je dire ?) ... plan-plan. 

Mais on m'a toujours précisé qu'il ne fallait pas " pousser mémère dans les orties " or Lilian Jackson Braun est quand même née en 1916, ceci expliquant cela, sans  doute? (édition de 1987) Les enquêtes menées par son " héros " sont donc forcément, un peu " pépère " ... Seule originalité (qui n'en est plus une maintenant) le couple de chats siamois composé de Yom Yom, la femelle un peu craintive et Koko le caïd qui a lui tout seul résout tous les mystères de façon infaillible et d'une papatte active !

L'auteur (e) connaît très bien les félins et ceux là en particulier. N'importe, je n'ai jamais pensé à convertir une poêle à frire en litière ... surtout pour 2 chats ! Il est vrai que je n'ai pas de voiture pour justifier la démarche, mais quand même ? ... Quant à déclencher les enregistrements stéréo, aucun de mes chats ne m'a fait le coup, se bornant juste à couper mes communications téléphoniques d'un derrière péremptoire à l'époque où j'utilisais encore un téléphone fixe et à fourche, dont j'étais très fière ! ... lorsqu'ils estimaient que ça durait trop longtemps. 

On ne raconte pas une enquête - Sachez toutefois que les événements se déroulent dans le comté de Moose, lequel évidemment n'a strictement rien à voir avec Chicago. Un exemple précis, là-bas, personne ne ferme sa maison à clés mais ont-ils raison d'agir ainsi ? Toute la question est là, surtout quand des objets de valeur disparaissent et que des morts suspectes ont lieu.

J'avais déjà lu en 2007 (comme le temps passe ...) " Le chat qui connaissait Shakespeare " et en dépit de ce titre alléchant n'avait pas été particulièrement emballée mais comme je ne laisse rien au hasard, j'envisage de me risquer de façon décisive cette fois dans la lecture de " Le chat qui voyait rouge " que j'aurais mieux fait de sélectionner lors de ma dernière expédition à la FNAC ce qui m'aurait peut-être évité de racheter un Ken Follett que j'avais déjà lu. Ah ! Grrrrrr ... et je n'avais même pas l'excuse d'un changement de couverture qui m'aurait induite en erreur. Bah ! il se trouvera bien quelqu'un à qui l'offrir ... Encore un jour où je devais avoir la tête ailleurs, selon toute évidence ... (ben oui, ça arrive.) 

S. @ 


N.B. le chat figurant sur la couverture n'a rien de siamois, en revanche sur l'exemplaire en ma possession que je n'a pas scanné (sorry) ... si ! (bémol) - 

 

siamois-neige.jpg

Pas froid aux yeux, seulement aux pattes !

16:24 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.