Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2013

Trop, c'est trop !

" Qui frappe l'air, bon Dieu ! de ces lugubres cris ? 

Est-ce donc pour veiller qu'on se couche à Paris ? "

Boileau.

 

Oh ! les cris n'étaient pas lugubres, certes - c'était même un joyeux caquetage, lequel n'en était pas moins malvenu à une heure trente du matin. 

Ces voix féminines n'auraient pas été plus actives en plein marché or le soleil n'était pas au zénith. Chaleur aidant (ce n'est pas encore la canicule mais ça vient) la fenêtre était ouverte et pour dormir … bernique ! 

Comme rien ne semblait vouloir calmer cette volaille, furieuse - je m'extirpai de mon lit, approchai de la fenêtre et récupérant sans exercices préalables ma voix de plein air, vociférai : " vos gueules ! " - car bien entendu, le voisinage supportait sans rien dire. Silence immédiat. Goguenarde, je m'auto-congratulai, " quelle autorité ! "

Cela dura ? … je ne sais, une demi-heure ou une heure (je m'étais rendormie dans l'intervalle) c'est alors que dans un brouhaha mixte une voix d'homme a l'accent très prononcé lança en dérision : " fermez vos gueules " puis éclata d'un rire que je ne saurais qualifier d'homérique car ce serait lui faire trop d'honneur. 

Comme ces gens ne savent ou ne veulent pas savoir ce que signifie l'expression " tapage nocturne " et qu'en certaines circonstances les autorités coupables ferment les yeux, j'eus droit - car apparemment j'étais la seule concernée ? - à un nouveau concert verbal vers 4 heures du matin. Là, excédée je me levai à nouveau pour fermer la fenêtre. Car oui, enfin … j'aurais pu y penser : ce ne sont pas eux mais moi qui étais en défaut, voyons !  

Où donc se réfugier quand le Ramadan envahit la planète ? 

Décidément, les religions n'apportent jamais que nuisance …

Lecteur que mes propos dérangent, n'envisage pas de brûler ma voiture, je n'en ai pas. En revanche ce matin, j'ai des yeux de raton-laveur ! 

 

S. @

raton-laveur.jpg

  

Après de tels incidents, j'en estime d'autant plus un de mes amis musulman qui chaque année retourne en Tunisie dans sa famille pour fêter l'événement sans risque de déranger qui que ce soit. D'aucuns diront que c'est un mouton peut-être ? Injure suprême alors qu'à mes yeux, quelque peu noircis par l'absence de sommeil ... c'est quelqu'un de bien.


Les commentaires sont fermés.