Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2013

Sabotage et espionnage sont (désormais) les deux mamelles de la France

Depuis quelques temps, nous " avançons " en effectuant des bonds de kangourous, de scandale en scandale. Vous connaissez évidememnt la dernière :  les communications européennes sont espionnées de l'autre côté de l'Atlantique. Quel scoop ! ... Nos maîtres actuels nous tiennent ainsi en laisse extensible et d'une main ferme. Nous aboyons bien un peu mais pas de problème, chacun sait que les clébards qui gueulent mordent rarement et puis, si vous regardez bien, ces derniers ont la queue entre les pattes. Ressemblant, non ? 

Ah ! nous avons voulu jouer les malins avec notre " euro fort " plus cher que le dollar, ce qui plombe nos échanges avec l'extérieur, à croire que nous nous ingénions à faire exactement le contraire de ce qui conviendrait. 

" Il faut pratiquer la relance " a déclaré le myope élyséen ! 

Fastoche : plus de fric et plus d'industrie. On fait avec quoi, alors ? ... 

Même pas question de se recycler dans la vente massive de cacahouètes, d'autres y ont pensé avant nous et en font même leur beurre ... M'est avis, qu'on est mal barrés ! 

Oh ! certes, nous excellons dans les produits de luxe (que le français bien entendu ne saurait s'offrir) Tout ça, c'est pour les autres ... La France, pays de grande technologie (qu'on se fait régulièrement copier par la Chine, en peut-être pas mieux mais plus efficace et moins cher) et puis tout comme La Grèce, il nous restera le tourisme ... ceux qui ne sont pas contents n'auront qu'à aller ailleurs.

" La France, on l'aime ou on la quitte " disait quelqu'un il n'y a pas si longtemps. 

Où le bât blesse, c'est que ce sont les autochtones qui partent car ils se surestiment paraît-il ? Pourquoi s'occuperait-on d'eux quand d'autres peuvent faire le même travail pour moins cher ? 

Nous savions déjà que le changement climatique (contesté par certains) allait engendrer un transfert de populations alors puisque c'est prévu, autant accélérer le mouvement ?

Les nouveaux sont dociles tandis que les anciens s'imaginent avoir des droits. " Y' a pas photo  " et puis mieux vaut un peuple d'esclaves plutôt qu'une poignée de syndicalistes, c'est plus facile à mener en bateau. Il ne reste plus qu'à faire des petits trous dans la coque et le tour sera joué ! 

" Elle est pas belle, la vie ? " ...

  

S. @

bateau-coule.jpg

Bannière HF compteur mensuel S 06.13.jpg

Les commentaires sont fermés.