Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2013

Vous cherchez une explication ? ... La voici,

Le monde de demain sodome.jpg

Les prophéties sont en marche – n°13

par Douglas S. Winnail

3995471929.jpgL’histoire de Sodome et de Gomorrhe révèle que Dieu détruisit ces deux villes par le feu, à cause de leurs mauvaises pratiques et de leur grande culpabilité (Genèse 18-19). A plusieurs reprises dans la Bible, les prophètes désignent la destruction de Sodome et de Gomorrhe comme l’ultime exemple du jugement divin sur les peuples impies (Esaïe 13 :1-22 ; Jérémie 50 :35-40). L’apôtre Pierre déclare que ces villes ont été réduites en cendres pour servir d’avertissement à tous ceux qui suivent leur façon de vivre (2 Pierre 2 :6).

Pendant longtemps, ce tragique événement dissuada la pratique de mauvais comportements. Cependant, au cours des dernières décennies, beaucoup de gens ont rejeté, ignoré, voire ridiculisé ces avertissements graves, en considérant que cet épisode n’était que fables et bigoterie. A l’heure actuelle, on a tendance à promouvoir la même façon de vivre qui amena la destruction des villes de Sodome et de Gomorrhe ! La Bible l’avait prédit – et elle explique où cela nous mènera – dans les prophéties qui sont en marche, aujourd’hui !

Pourquoi Dieu fit-Il pleuvoir du feu et du soufre sur Sodome et Gomorrhe ? Beaucoup de gens en ont oublié, ou en ignorent délibérément, la véritable raison. La Bible déclare que, lorsque des hommes s’arrêtèrent pour rendre visite à Lot « les gens de Sodome, entourèrent la maison […] Ils appelèrent Lot, et lui dirent : Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit ? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions » (Genèse 19 :4-5). [Certaines versions traduisent la fin de ce verset comme suit : « Amène-les-nous pour que nous en abusions. »] La plupart des commentaires bibliques reconnaissent que les hommes de Sodome étaient déterminés à satisfaire leurs désirs homosexuels. Bien que Lot leur répondît : « Mes frères, je vous prie, ne faites pas le mal » (Genèse 19 :7), les hommes de Sodome essayèrent d’abuser sexuellement les messagers envoyés par Dieu (Genèse 19 :1). A cause de ce comportement « méchant et coupable au plus haut point » (Genèse 13 :13), les villes de Sodome et de Gomorrhe furent soudainement et totalement détruites par une intervention divine (Genèse 24-25).

La Bible nous donne un autre exemple de châtiment divin, lié à cette façon de vivre que beaucoup considèrent aujourd’hui comme simplement « différente ». Les hommes de la tribu de Benjamin avaient oublié la leçon de Sodome et de Gomorrhe, et ils commirent un péché similaire. Lorsqu’un Lévite en voyage, chercha un logement à Guibéa « les hommes de la ville, gens pervers, entourèrent la maison, frappèrent à la porte, et dirent […] Fais sortir l’homme qui est entré chez toi, pour que nous le connaissions » (Juges 19 :22). Leur demande ayant été refusée, ils abusèrent toute la nuit de la concubine du Lévite et elle en mourut (Juges 19 :24-27). Cet acte inouï d’agression sexuelle fut à l’origine d’une guerre civile, qui détruisit presque entièrement la tribu de Benjamin (Juges 20).

La Bible explique pourquoi Dieu frappa Sodome, Gomorrhe et Guibéa d’un châtiment si sévère. Les lois que Dieu donna à Moïse condamnent catégoriquement l’homosexualité. Lévitique 18 :22 nous ordonne : « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination » (Lévitique 20 :13 ; Deutéronome 23 :17). Ces instructions et ces punitions ont été instaurées pour prévenir et décourager des comportements que la Bible qualifie d’abominations, d’actes mauvais et pervers. Il ne s’agit pas de l’opinion personnelle de Moïse, mais de ce que Dieu a déclaré. Ces instructions bibliques n’ont pas pour dessein de stimuler la haine entre les individus, mais de stigmatiser certains comportements nuisibles aux êtres humains et à la société. Ces révélations divines ont guidé la société pendant des milliers d’années – jusque récemment !

Au cours des dernières décennies, nous avons été témoins d’une transformation sociale surprenante – particulièrement chez les nations dites « chrétiennes » du nord-ouest de l’Europe. Aujourd’hui, nous voyons une tolérance croissante et une promotion active des comportements homosexuels – même par le clergé. Onencourage les homosexuels et les lesbiennes à sortir de l’ombre. On encourage les étudiants à faire l’expérience de relations homosexuelles. Les défilés de « gay pride » se développent de Londres à San Francisco en passant par Sidney. Ce qui fut longtemps considéré comme un acte de perversion est maintenant présenté comme une façon de vivre « différente », acceptable et normale !

Des lobbies politiques veulent légaliser les relations sexuelles entre personnes du même sexe, au même titre que le mariage hétérosexuel. Des lois sont en cours en Suède et au Canada, afin que tous propos négatifs contre l’homosexualité soient considérés comme un crime (WorldNetDaily, 21 octobre 2002). Avec de telles lois, certains passages bibliques devraient être classés en « littérature incitant à la haine », et citer la Bible pourrait devenir une offense criminelle. Des Eglises à dominance chrétienne projettent de soutenir les « mariages » entre personnes du même sexe, quitte à provoquer un départ important des membres qui y verraient un rejet massif des instructions bibliques (London Daily Telegraph, 4 novembre 2002). Aujourd’hui, les séminaires et les paroisses comptent beaucoup d’homosexuels parmi le clergé, qui ne croient pas ou qui ne suivent pas les enseignements bibliques.

Beaucoup de personnes saluent ces développements récents et choquants qu’elles considèrent comme un signe de progrès et de modernité. Cependant, avec un minimum de bon sens et de connaissance de l’Histoire et des Ecritures, chacun devrait être capable d’avoir un meilleur discernement. Esaïe s’adressa à la nation d’Israël, moralement dégénérée, en ces termes : « Chefs de Sodome […] peuple de Gomorrhe » (Esaïe 1 :10). Il les qualifia de « nation pécheresse » (Esaïe 1 :4) qui s’est « révoltée » contre son Dieu (Esaïe 1 :2). Il ajouta : « Comme Sodome, ils publient leur crime » (Esaïe 3 :9) – ils n’avaient point honte et ne voyaient rien de mal dans leur comportement ! Nous en sommes exactement au même point, aujourd’hui. Esaïe a également donné cet avertissement : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal » (Esaïe 5 :20). Récemment, au cours d’un débat sur la question d’adoption d’enfant pour les couples homosexuels, un membre du Parlement britannique a été « conspué pour avoir dit que le mariage traditionnel présentait, de toute évidence, le plus stable des environnements pour l’éducation des enfants » (London Daily Telegraph, 5 novembre 2002). Un éditorial déplore : « Quelle belle réussite lorsque nous voyons un président du parti conservateur blâmé comme un “malpropre” pour avoir dénoncé une absurdité évidente » (Ibid.). Un journaliste britannique, bien qu’affirmant être homosexuel, qualifie l’ensemble des débats sur l’adoption d’enfant par des homosexuels de « discussion politique qui tourne à la démence », et de « dérive obsessionnelle du principe d’égalité » au sein desquels « les gens craignent de dire la vérité ».

Il y a longtemps, la Bible a prédit que cette situation dramatique surgirait de nouveau, et a expliqué pourquoi cela aurait lieu. Moïse a donné cet avertissement à nos ancêtres israélites : « Car je sais qu’après ma mort vous vous corromprez, et que vous vous détournerez de la voie que je vous ai prescrite ; et le malheur finira par vous atteindre [certaines versions précisent dans la suite des temps] » (Deutéronome 31 :29). L’apôtre Paul explique : « Comme ils [les êtres humains] ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes » (Romains 1 :28) – y compris des actes sexuels tels l’homosexualité (Romains 1 :24-27). Ces comportements apparaissent là où les lois divines sont rejetées. L’acceptation de l’homosexualité va de pair avec le déclin de la religion basée sur la Bible, à laquelle nous adhérions auparavant.

Beaucoup, aujourd’hui, ont oublié que Jésus a parlé d’un jugement à venir (Matthieu 10 :14-15). Dieu déclare : « Je punirai le monde pour sa malice, et les méchants pour leurs iniquités » (Esaïe 13 :11). Il a prophétisé que l’ancienne ville de Babylone serait détruite comme Sodome et Gomorrhe (Esaïe 13 :19-20), et qu’unefuture Babylone, des temps de la fin, subirait le même sort à cause de ses nombreux péchés (Apocalypse 11 :8 ; 18 :1-8). Le prophète Amos a prédit que les nations pécheresses d’Israël seraient réduites à néant comme Sodome et Gomorrhe. Du fait que nous avons rejeté les instruction divines, Amos s’écrie : « Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu, O Israël ! » (Amos 4 :11-12). L’histoire de Sodome et de Gomorrhe a été conservée afin de nous transmettre une grande leçon : A moins de nous repentir d’avoir accepté un retour moderne à la manière de vivre pratiquée à Sodome, les prophéties bibliques qui sont en marche, aujourd’hui, préviennent que nous en paierons bientôt les lourdes conséquences !

Source : Le Monde de Demain

SetG.jpg

Il est étonnant que les journalistes qui commentent toutes ces manifestations ne fassent pas clairement le rapprochement avec l'éducation religieuse reçue par la plupart d'entre nous au moment de l'enfance ... Ne vous leurrez pas, là réside la véritable cause de cette brusque montée de boucliers. François Hollande qui a oublié d'être sot aurait dû le prévoir ... Une fois de plus, la preuve est faite que le Pouvoir aveugle ceux qui le détienne.

La France, un peuple laïc ? mais quand la superstition intervient, la Raison disparaît. Or, on n'oublie jamais complètement ce qui fut appris durant l'enfance. C'est même pour cela que cette période est visée par l'enseignement car enfin, on pourrait apprendre tout au long de la vie (certains le font mais ils sont rares) il convient a contrario d'impressionner des cerveaux neufs c.a.d. incapables de contestation. Ce que nous avons appris durant cette période est - que nous en soyons conscients ou non - gravé dans le marbre. S.@

09:09 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.