Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2013

Croix ou triangle, mais pas les deux !

Bandeau leParisien.fr Megeve curé fm.jpg

Megève illustration.jpg


Prêtre ou franc-maçon, il faut choisir. Le curé de la paroisse de Megève (Haute-Savoie) en sait quelque chose. Il vient d'être  démis de ses fonctions par l'évêque d'Annecy en raison de son «appartenance active» à une loge maçonnique, a annoncé le diocèse vendredi dans un communiqué

 

Cette décision a été prise «sur demande de Rome».

Le père Pascal Vesin, curé de la paroisse Sainte-Anne d'Arly-Montjoie, à Megève,  adhérent d'une loge du Grand Orient de  depuis 2001, restera prêtre «mais sans droit d'exercer», assure un porte-parole. Il devrait continuer à être rémunéré pendant 6 à 12 mois, selon la même source.

Pendant 10 ans, le curé avait pu mener cette double vie sans être inquiété.«Informé en 2010 par courrier anonyme, l'évêque a interrogé l'intéressé qui a nié. Confondu en 2011, il lui a été demandé de quitter la franc-maçonnerie pour se consacrer à son ministère de prêtre. L'intéressé, optant pour la «liberté absolue de conscience» selon la formule consacrée, a affirmé son intention de vivre la double appartenance», ajoute le diocèse dans le communiqué.

«La peine dite médicinale peut-être levée»

L'Eglise a tout faire pour le dissuader de changer de position. En vain. L'évêque d'Annecy, Mgr Yves Boivineau, a poursuivi le dialogue «afin de lui permettre de revenir sur ses positions», tout en l'informant «clairement» de la sanction encourue, selon le texte. En mars dernier, la Congrégation pour la doctrine de la foi à Rome a exigé le départ du prêtre. Trois membres du Conseil presbytéral du diocèse d'Annecy ont alors rencontré le père Vesin, qui a réitéré sa volonté de rester au sein de la franc-maçonnerie.

L'évêque lui a notifié les conséquences de son choix. «Rien ne reste fermé», souligne le diocèse, qui assure que «la peine, dite médicinale, peut être levée. Il appartient au père Pascal Vesin de manifester clairement sa décision de revenir vers l’Église. La miséricorde va de pair avec la vérité», conclut le communiqué.

Le père Vesin n'était pas joignable vendredi midi. Le diocèse tiendra une conférence de presse à ce sujet lundi 27 mai à 11 heures, à l'évêché d'Annecy.

Source : Le Parisien


Qu'allait faire le Révérend Père Riquet au Grand Orient alors ? ... 

Taupe (prestigieuse) du Vatican - sans doute.

" Mais ça, c'était avant " - Avant quoi, au fait ?

Bandeau Wikipedia Michel Riquet.jpg

14:54 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.