Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2013

Ras le bol !

pépère 1er.jpg

Tout hier sur les écrans, de zap en zap : Pépère et encore Pépère ! avec pour leitmotiv : " la transparence " teintée d'une forme d'Inquisition. C'est le grand déballage. Après la mise en carte des gays, on est sommés de montrer " patte blanche " - Rien dans les mains, rien dans les poches ! A ce rythme, le montant des livrets A va finir par s'étaler au grand jour, avant que bien entendu l'Etat fasse main basse dessus car du train où vont les choses, j'ai bien peur que ce soit ce qui nous guette. L' Assemblée ressemblait hier à une volière et les coups de becs faisaient des dégâts. Voilà pour le rassemblement national. Tout le monde s'étripe tandis qu'enivré par son expérience malienne, le chef de l'Etat en vient à régir le pays comme une chambrée de caserne. L'homme est myope, Cahuzac l'a prouvé tandis qu' observatrice attentive, votre servante est décidément toujours dans l'opposition que le gouvernement soit de droite ou de (pseudo) gauche ! On n'en sort pas. Une fois de plus, on s'attaque aux conséquences en oubliant la cause qui est cette dette fictive qui nous est imposée. Les banques qui ont acheté le monde politique ou du moins son silence et sa complicité nous font payer leurs exactions en toute impunité puisque tout a été verrouillé en amont et ce, depuis longtemps. Nous ne pouvons même pas désigner nommément les vrais coupables ce qui serait un délit punissable par la Loi. Braves gens, fermez vos gueules et payez ! C'est à peu près tout ce qu'il faut retenir de la leçon. Message bien reçu mais après ? Nous allons sans doute nous lancer dans un nouveau conflit à la suite des Etats-Unis dont nous sommes les vassaux car c'est bien connu, l'industrie des armes est encore le meilleur moyen de renflouer les caisses, tant pis si quelques pauvres couillons y laissent leur peau puisque nous refaisons des enfants donc la relève est assurée ! Nous dévalons la pente alors que le frein à main a sauté. 

Le 5 mai prochain, les forces vives de la nation sont censées descendre dans la rue … Est-ce à dire que le 1er mai, tout le monde restera à domicile ? Il est vrai que la " Fête du Travail " est obsolète car du boulot : y ' en a plus : confisqué. " Voilà ce qui arrive quand on veut être payés à ne rien faire." (sic) Pourtant cela réussit à certains, l'essentiel étant d'avoir eu le temps d'arriver en haut de l'échelle.

 

S. @ 

changement.jpg

Les commentaires sont fermés.