Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2013

Cahuzac, ça passe ou ça craque !

gauche-caviar.jpg


Entre ne pas être au courant et ne pas vouloir l'être, la nuance est subtile ...

Comme par hasard, le scandale éclate après qu'un certain N. S. ait été mis en examen. Les règlements de comptes et autres chausse-trappes ont toujours été de mise dans le milieu politique et ce, de tous temps. Comme disait Mâme Michu qui avait son franc parler,

- " y ' s ' tiennent tous par les c … " ( ouille ! ouille ! ouille ! )

Pour ma part, vous le savez, je n'ai plus aucune illusion en ce domaine. On ne parvient pas à certaines places sans qu'il y ait des cadavres dans les placards et tant pis pour ceux qui crieront au langage populiste, alors que tout simplement le bon sens populaire fait défaut aux mêmes.

Croyez vous qu'Edwy Plenel aurait pris le risque d'être attaqué en diffamation et que son média disparaisse ? Allons donc ! … Personne ne voulait savoir et la présomption d'innocence ne fut qu'une mesure provisoire avant que la Vérité éclate. La droite allait jusqu'à défendre l'homme en question comme on protège précieusement une bombe à retardement et la gauche n'en doutons pas, croisait les doigts en douce …

" Mensonge et trahison " est la réaction grandiloquente de ceux qui se déclarent éclaboussés par cette pratique pourtant banale chez les nantis. Planquer le fric quand on en a, relève du sport national et si ce n'est pas très généreux, c'est humain. Mentir quand on est pris les doigts dans le pot de confiture est une réaction aussi infantile qu'automatique. Je ne l'excuse pas, pas plus que je n'excuse la naïveté de l'observateur lambda. Il serait temps de cesser d'avoir des illusions !

Il est par exemple notoire que tout PDG place une partie du capital au nom de son épouse ou crée des sociétés destinées à planquer le fric qui serait trop taxé à un seul nom. Tout le monde le sait, mais comme cela dérange les uns et force l'admiration des autres (ceux qui aimeraient un jour pouvoir en faire autant) tout le monde se tait. Et bien voilà, les projecteurs sont braqués et je dirai qu'il était temps.

Où la pilule est particulièrement amère c'est que les fonctions de l'intéressé consistaient à traquer ce genre de manoeuvre. C'est ce qu'avec un maximum d'humour on peut nommer l'ironie du Sort.

A suivre ? ... Pouah !  

S. @ 

allo-koi.jpg

- Allo ! allo ! koi ! ...

Les commentaires sont fermés.