Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2013

Ouf de Yann Coridian

aff.ouf.jpg


film français (comédie) 2012 - Durée, 1h.20 avec Sophie Quinton, Eric Elmosnino, Luis Rego, Evelyne Buyle, Anémone, plus quelques autres.

Ouf ! 

- le titre à double signification était partiellement prémonitoire car ce fut l'expression que l'on pouvait lire sur les lèvres des spectateurs une fois la salle rallumée.

" Petit film de série B " le terme en soi n'a rien de péjoratif si l'on excepte le fait que le message était un peu creux. Pourtant il sortait au bon moment alors que l'on avait encore en mémoire ces pères de famille juchés de façon revendicative en haut des grues ayant préféré les mécaniques à celles qui hantent les trottoirs ...

Quel ménage n'a pas connu de moments difficiles ? Certains il est vrai, sont un peu plus sévères que les autres et débouchent sur le divorce mais le plus souvent rien n'est irrémédiable. Ici, c'est François (Eric Elmosnino) que sa femme Anna (Sophie Quinton) ne comprend pas ou plus du tout, et l'homme nous fait une grosse crise de la quarantaine; généralement au bout de quelques temps et de beaucoup de compréhension, ça passe. (comme le reste)

Il est toujours amoureux fou de sa petite princesse de femme mais visiblement lui tape sur les nerfs. Ils se sont querellés, elle est tombée, l'accuse de l'avoir poussée et lui, pétant complètement les plombs a voulu arroser les lieux au white spirit ce qui a déclenché son transfert immédiat en asile psychiatrique.(ça rime !)

Là, il vient d'en sortir et bien sûr sa première démarche est pour Anna qui refuse obstinément de le voir. Ce qui n'arrange rien.

Sans plonger dans une psychologie de bazar nous aurons tendance à trouver la signification de tout cela en faisant la connaissance des parents du couple, ceux de François plus précisément, une mère (Evelyne Buyle) qui au lieu d'écouter son fils préfère lui donner de l'argent et un père (Luis Rego) qui continue à nommer cet adulte " canard " comme au temps où il portait des culottes courtes.

Il y a certes, Giovanna (Valerio Golino) qui pourrait bien apporter la solution (ne serait-ce que provisoirement) mais en dépit du charme latin de la bombe en question, François s'en fiche et ironie du sort, la trouve complètement barge.

Il sera bien sûr interné une seconde fois, prendra la tangente et le zentil couple pourra enfin se retrouver, la boucle sera bouclée et le spectateur finira par dire " tout ça pour ça ? " - Par dérision, certains ont applaudi tandis qu'un téméraire a crié : " remboursez ! " car nous venions de nous farcir un beau navet.

 

S. @

Ouf-1.jpg

Bannière HF compteur mensuel S 02.jpg

12:01 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

bande annonce du film : Ouf

10:10 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

27/02/2013

Stéphane Hessel ne s'indignera plus ... hélas.

M Disparitions Stéphane Hessel.jpg

1468115_3_8274_stephane-hessel-a-paris-le-6-janvier-2011_2fb16f6fa5e6154825cac16f3bb9cbfe.jpg

Stéphane Hessel, auteur d'"Indignez-vous !", est mort dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 février à l'âge de 95 ans, a-t-on appris mercredi. L'ancien diplomate et résistant "est mort dans la nuit", a confirmé son épouse,Christiane Hessel-Chabry.

M Livres Stéphane Hessel.jpg

Né à Berlin en 1917, résistant, militant, et auteur en 2010 du manifeste "Indignez-vous !", Stéphane Hessel arrive en France à l'âge de 8 ans. Naturalisé français en 1937, il rejoint les Forces françaises libres en 1941 à Londres.

Il avait été déporté dans le camp de concentration nazi de Buchenwald puis à celui de Dora. Il avait ensuite fait carrière dans la diplomatie et a été associé à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Homme de gauche et européen convaincu, il était connu pour ses prises de position engagées.

Source : Le Monde

Bandeau allain Jules.jpg
INDIGNATION. Mort de Stéphane Hessel : CRIF et LDJ en pleine abjection et indécence

Quand je lis ces commentaires, je me félicite d'avoir fermé les miens ...

09:58 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

26/02/2013

La poussière du temps de Théo Angelopoulos

Drame grec en noir et blanc et couleurs avec Irène Jacob, Michel Piccoli, Bruno Ganz, Willem Dafoe,  ...

affiche poussière.jpg

Etrange et superbe film, aussi admirable qu'agaçant par sa construction en boomerang. Nous allons ainsi traverser en zig-zag un demi-siècle d'existences.

Depuis la Russie soviétique, l'exil en Sibérie et après de multiples péripéties, les retrouvailles aux Etats-Unis. Car Eleni (y trouver une allusion à la Belle Hélène serait aussi grossier que superféfatoire) était aimée de deux hommes ce, de façon passionnelle. Pyros - qui au final deviendra son époux - lui avait fait don d'un fils avant leur séparation tragique et comme on sait que les événements se répètent souvent d'une génération sur l'autre, le fils en question sera également séparé de sa femme mais pour un tout autre motif; or voilà que sa fille (l'autre Eleni) fait une fugue. Elle sera retrouvée dans un squat apocalyptique, conséquence de la chute du mur de Berlin. Car c'est à un monde éclaté auquel nous assistons. Un monde dans lequel les anciens communistes ne se reconnaissent plus, ont totalement perdu leurs marques.

Il y a parmi les fulgurances dont ce film est traversé, la chute de cet ange de pierre pourvu de trois ailes dont l'une vient de se briser. La position de la statue sera celle du doigt de Dieu mais hélas, la symbolique du geste équivaudra à l'impossibilité de réunir ce qui a été séparé. Le rappel en sera évident à la fin quand Jacob (le nom ne fut pas choisi par hasard) prendra à son tour son envolée finale. Il consola un temps Eleni de la perte de Pyros (du moins l'avait-elle cru) puis la quitta pour partir en Israël et s'apercevoir finalement qu'il n'avait pu l'oublier. Car ce monde désormais révolu était aussi celui de la fidélité à une utopie politique ou à un amour tout simplement. Eleni saura à distance qu'il n'est plus et ses instants seront comptés.  Pyros restera avec son fils et sa petite fille en compagnie de lauelle l'image de fin se voudra consolatrice.

 

S. @

N.B. Bruno Ganz est phénoménal (comme d'habitude) quant à Willem Dafoe qui joue le rôle du metteur en scène américain fils d'Eleni et de Pyros, ce dernier ressemble de façon troublante à Laurent Terzieff. Personne ne l'a remarqué ? ...

poussière-du-temps.jpg


17:31 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)