Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2013

Pas besoin de Sartre pour avoir la nausée.

babel.jpg


Tout va de mal en pis. Voilà qu'en pleine Assemblée l'annonce est faite de la libération d'otages et ce n'était pas vrai ? … Nos politiques sont ils donc des amateurs ? A mes yeux, rien n'est pire que l'amateurisme que ce soit au théâtre ou ailleurs, d'autant que semblable comportement n'est pas un état de fait mais plutôt un état d'esprit. On dit n'importe quoi mais avec assurance sans se rendre compte des conséquences désastreuses … J'ose espérer que des excuses ont été présentées aux familles concernées ? C'est le minimum de ce qu'on peut faire en attendant.

 

Et voilà qu'on en remet une couche concernant Strauss-Kahn, vous ne trouvez pas que cela ressemble étrangement à une cabale ? D'autant que la dame en question que je me garderai bien de nommer car elle ne mérite pas cet honneur, pourrait commencer par battre sa coulpe car tout ce que son action prouve c'est qu'elle a très mauvais goût. J'ignore pourquoi on s'acharne sur cet homme. Mieux vaudrait l'oublier comme on ferait bien de se dispenser de ressusciter Sarko car là, nous nous vautrons dans le ridicule. Hier honni et aujourd'hui encensé ? Les français ont la réputation d'être versatiles mais à ce point  ! ! ! … 

 

Le pape maintenant, après avoir évoqué un problème de banque, voilà que le thème " d'un réseau d'évêques gays " fait son apparition. On patauge littéralement dans le nauséeux et on en rajoute, encore et encore. Pourquoi s'arrêter de cogner quand l'adversaire est à terre ? L'époque actuelle n'est pas glorieuse mais on aimerait se persuader qu'il y a des limites à tout.

 

A la pensée unique quasi généralisée, s'oppose quelques voix qui disent à peu près tout et n'importe quoi en visant le sensationnel en priorité. Je suis une lectrice épisodique de Eva R-sistons laquelle dit parfois des choses intéressantes mais après avoir hésité, je n'ai pas mis son blog en lien tant il faut trier parmi tout ce fatras avec des pincettes. A t-elle tort ? … A t-elle raison ? … Comme l'indique la sagesse populaire, il y a dans ses écrits " à boire et à manger. " Je ne veux pas qu'elle bousille mes dernières illusions qui ne sont pourtant pas très nombreuses. 

 

Le libre arbitre présuppose de ne jamais rien accepter en bloc. C'est même la raison pour laquelle je me tiens à l'écart des églises et n'adhère à aucun parti.  Rien ne saurait être tout blanc ou tout noir. Notre monde est complexe et notre façon de raisonner encore plus. Aussi restons vigilants, c'est à peu près tout ce que nous pouvons faire.

 

S. @ 

planète-enchainee.jpg

Les commentaires sont fermés.