Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2013

Benoît XVI

Benoit-XVI.jpg

Bien que m'étant éloignée de la religion catholique depuis longtemps et n'ayant pas l'intention d'y revenir un jour, j'avoue que l'annonce de la renonciation du pape  ne m'a pas laissée indifférente.

Tout d'abord parce que j'avais au fil des ans, appris à apprécier le personnage (l'homme) Benoît XVI. Contrairement à son prédécesseur, il a eu le courage de déplorer au grand jour, les pratiques pédophiles d'une partie du clergé alors que Jean-Paul II (parfaitement au courant) s'en était jalousement gardé.

Les commentaires qui ont suivi cette annonce de cessation de fonctions ont bien souvent été lamentables. Je ne prendrai pour exemple que ceux proférés par Karl Zéro (le bien nommé) qui s'est réjouit, souhaitant un pape jeune et progressiste (mais sans doute moins intelligent que celui-ci.)

Quant au petit discours du sieur Hollande, mieux vaut ne pas en parler. C'est dans des moments comme celui-là que l'on mesure la dimension des êtres …

Il convient je pense de saluer la responsabilité de quelqu'un qui souhaite que sa succession n'ait pas lieu en catastrophe donc dans les pires conditions, réveillant jalousies, ambitions et vieilles haines (les ecclésiastiques ayant tous les défauts des humains) je pense donc que cette décision est sage et qu'il convient de la respecter. Que pourrions nous faire d'autre du reste ? ...

S. @

renonciation.jpg

22:17 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.