PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS - "Une inféodation du PCF au Front de Gauche". L'ouverture du 36e congrès du Parti communiste en région parisienne a été bousculée par une nouvelle qui a ému de nombreux militants: la direction du parti

a décidé de plus faire figurer sur la carte d'adhérent 2013 les symboles historiques de la faucille et du marteau.

L'affaire a été révélée ce vendredi 8 février par France Info qui a donné la parole à Emmanuel Dang Tran, secrétaire de section. Et le cadre parisien ne mâche pas ses mots. Il s'agirait "d'inféoder le PCF à une autre organisation, qui est l’organisation du Front de gauche [...] pour faire une organisation qui soit une social-démocratie bis, qui roule pour la social-démocratie". Un gros mot dans l'histoire du Parti communiste qui n'a jamais abandonné sa doctrine marxiste.

Interrogé ce matin sur LCI, le patron du PCF, Pierre Laurent, assume ce changement au nom d'un "communisme de génération". "Nous voulons nous tourner vers l'avenir. C'est un sigle qui ne résume pas ce que l'on est aujourd'hui", relativise le chef de file communiste.


Une gauche de la gauche en pleine mutation

Tempête dans un verre d'eau? L'anecdote et l'émoi qu'elle a suscité sont néanmoins révélateurs des mutations en cours à gauche de la gauche suite à l'alliance des communistes et de Jean-Luc Mélenchon. En perte de vitesse, voire en danger de disparition depuis la victoire de François Mitterrand à l'élection présidentielle de 1981, le PCF n'est jamais parvenu à retrouver sa gloire d'antan.

carte pcf

Mais la création du Front de Gauche, alliance entre le PCF, le Parti de Gauche de l'ancien socialiste Jean-Luc Mélenchon et plusieurs micro-partis issus de l'extrême gauche trotskiste, a sensiblement changé la donne. Pour la première fois depuis François Mitterrand, le PCF a été représenté à l'élection présidentielle par un non-communiste, mais celui-ci a obtenu près de 11% des suffrages et remis l'extrême gauche au centre du jeu politique.

Selon un sondage de l'Ifop paru jeudi dans L'Humanité, seuls 47% des personnes interrogées estiment désormais que le PCF est amené à disparaître, soit un recul de 11 points en trois ans.

Le PCF est aussi davantage perçu comme "un parti qui s'est transformé", 30% des sondés étant de cet avis contre 23% il y a trois ans. Cette opinion demeure toutefois largement minoritaire, 45% étant de l'avis opposé (25% disent ne pas savoir). Avec 7.000 nouveaux adhérents en 2012, deux fois plus que les années précédentes, un groupe charnière au Sénat, le PCF estime avoir "enterré son enterrement" médiatique.


Front de Gauche: la peur de l'OPA Mélenchon

Mais l'émergence de Jean-Luc Mélenchon, chef de file charismatique mais qui n'est pas issu du sérail communiste, n'est pas pour rassurer les orthodoxes du PCF. La fondation, avant les élections européennes de 2009, du Front de Gauche, dont le PCF est la principale composante avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, a certes "redonné un certain dynamisme à l'image du PC", estime Jérôme Fourquet, de l'Ifop.

Pour autant, 58% des personnes interrogées estiment que "l'existence du Front de gauche risque de conduire à la disparition de l'identité et du Parti communiste". Cette idée est même partagée par 45% des sympathisants du Front de gauche, selon l'Ifop.

La disparition de la faucille et du marteau sur les cartes d'adhérent ne fait donc que réveiller une crainte enfouie par le succès relatif de l'élection présidentielle. André Gerin, ancien député-maire PCF de Vénissieux (Rhône) demandait fin janvier dans un communiqué "que l'on nous dise si le Front de gauche va remplacer ou concurrencer le Parti communiste français comme force politique nationale".

La question agite d'ailleurs également en interne. "Les symboles sont porteurs de sens et le nôtre traduit notre ancrage dans l'héritage historique du mouvement politique révolutionnaire. Vouloir le faire disparaître apparaît de manière tout à fait légitime comme une volonté, celle de rompre avec un courant d'idées qui est l'essence même de l'existence de notre organisation", s'inquiétait le chef de file communiste Hervé Poly lors d'un récent débat.

Et sur certains sites et forums de la gauche communiste, la préoccupation est palpable: "sans débat interne, sans discussion, sans même l’avis du conseil national, la faucille et le marteau ont disparu de la nouvelle carte du PCF, remplacés par le logo de l’euro-compatible "Gauche européenne"…Qui peut nier l’effacement communiste et qu’en pensent les adhérents?"

AU FAIT: La faucille et le marteau, ça veut dire quoi ?
Symboles officiels de l'ex-URSS, la faucille et le marteau représentent l'alliance de la classe ouvrière (marteau) et de la classe paysanne (faucille). Le PCF a abandonné ce sigle dans les années 90, même si certains drapeaux l'arborent encore, notamment pendant les manifestations. Il a totalement disparu du site Internet du Parti communiste.