Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2013

journal aussi extime qu'exceptionnel.

thermomètre.jpgA l'intérieur le thermomètre ne dépasse pas 17° : un peu " just "  mais comme je viens de rentrer, la différence de température est encore favorable. Ce sera de courte durée. En sortant de la pharmacie, j'ai fait un crochet par Franprix histoire de me procurer un tube de lait concentré afin de me préparer un chocolat chaud. (Une cuillerée de chocolat en poudre, 3/4 d'eau, une giclée de lait sucré.) Si je ne me soigne pas qui le fera à ma place ? ...


Je suis ressortie ensuite pour me débarrasser d'un sac-poubelle, il y avait penchés au-dessus du container 2 Roms qui inspectaient les détritus. Voilà où nous en sommes. Il y a quelques années, j'avais lu un reportage sur l'Amérique indiquant qu'une partie de la population (surtout les noirs) ne survivait qu'en faisant les poubelles. J'étais horrifiée en lisant cela mais n'ai pas tardé à me dire, " du train où vont les choses, dans quelques années, il en sera de même ici." Bingo ! 

 

poubelles.jpg


Je ne reconnais plus ce pays et il n'est pas étonnant qu'une femme comme Bardot ait envie de le quitter. Fuir le spectacle de cette décadence  ... Nos politiques ne font rien pour y remédier, bien au contraire. Les frontières sont béantes et la misère se déverse d'un pays à l'autre ... Jadis, on parlait de ces mendiants omniprésents en Inde et bientôt le phénomène de vases communicants se sera complètement effectué. Le quart monde ne se situera plus en Afrique ou en Asie mais en Europe. Comment en sommes nous arrivés là ? ... Quelle volonté néfaste l'a décrété ? ... Certains diront " juste retour des choses d'ici-bas " Sans doute mais nous ne l'avons pas tous mérité.

 

manif.jpg


Fait étrange, quand les Indignés appellent la population à les suivre, ici dans l'Hexagone, c'est le fiasco or hier, en dépit du froid, il y eut un rassemblement spectaculaire pour une question somme toute secondaire. Il n'était pas question du pouvoir d'achat, du remboursement d'une dette inique mais de l'opposition au  mariage gay. (Comme si un mariage pouvait l'être …) Je pense bien au contraire que le pire cadeau à leur faire serait de les laisser vivre l'expérience. Un peu comme les conséquences d'un vote : " tu l'as voulu, tu l'as eu " - Non, vraiment, en ces temps dits modernes, le bon sens est devenu plus qu'obsolète ! 

 

S. @

16:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.