Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2012

Courage, fuyons ! ...

Mackenpiss.jpg

Un vieux dicton précise que " chacun voit midi à sa porte. " Soyons absolument honnêtes, que ferions nous si nous étions à la place de Depardieu ? … 

Je n'approuve pas en règle générale les comportements du bonhomme. Il nous fit souvent honte (inutile de rappeler les incidents) et ne fais nullement partie de ceux qui voient en lui le nouveau Raimu. L'homme a un physique hors norme et des moyens d'expression inversement proportionnels. Depuis longtemps, Depardieu fait du Depardieu seulement voilà et peut-être pour les mêmes raisons, il fait aussi des affaires et sa mentalité s'est investie en cette direction. Les impôts sont très lourds en France et ce, de plus en plus eu égard à une " Crise " dont on nous rebat les oreilles. Ce n'est certes pas le premier artiste qui agit de la sorte et pour ne citer que les plus connus, souvenez vous de Polnareff, Pagny, Halliday. Sans parler d'exil on pourrait même remonter jusqu'à Sacha Guitry car le fisc a toujours eu les artistes dans le collimateur. Bon ! c'est ainsi et tant que l'on commente le fait on ne parle pas d'autre chose …

 

J'ai lu quelque part qu'Hillary Clinton avait eu un malaise et que de toutes façons son mandat touchait à sa fin. Là aussi, ça va, ça vient - Il n'y a que Goldman Sachs qui demeure inamovible, hélas pour nous. Pour l'instant car même les grands prédateurs finissent par disparaître un jour. Se reporter à l'Histoire de l'humanité.

 

Depuis quelques temps, ce monde fait plus que flirter avec la folie, la dernière tuerie made in USA le prouve. Comment de telles tragédies pourraient elles ne pas survenir avec cette culture de la violence régnant un peu partout ? Ce n'est pas la Raison qui guide le monde, hélas mais la loi du plus fort et bien souvent celle de  qui se prend pour tel. Commençons par ne plus offrir de jeux de guerre à nos enfants mais là, nous sommes loin du compte. A la période de Noël qui ose parler de la disparition de tous ces joujoux représentants épées et autres mitraillettes se voit confronté à une levée de boucliers (logique) " il faut bien qu'ils se défoulent ces petits " - Dès le moment où le bellicisme est devenu un jeu, il n'y a plus à discuter les dés sont pipés et les esprits formatés de travers mais pour toujours.

 

Notre société sait tellement peu où elle en est que les femmes ménopausées veulent désormais avoir des enfants (pas toutes, heureusement) que les hommes veulent se marier devant le maire avec les hommes et les femmes avec les femmes. L'intimité ne leur suffit plus, il faut que le monde entier approuve. Etre différent signifiait jadis quelque chose maintenant il faut faire comme tout le monde et surtout que tout le monde soit d'accord. RI-DI-CU-LE ! 

 

Tous les repères explosent et voilà que même le Pape se met à tweeter comme le dernier des péquins dans l'espoir d'un buzz qui ne viendra sans doute jamais. C'est la nouvelle façon de vendre son âme au diable ...

 

" Passé les bornes, y'a plus d'limites " comme dirait l'autre ...

 

S.@

tweet-papal.jpg

Les commentaires sont fermés.