Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2012

politique des faux semblants et des faux espoirs.

Bandeau france info NDLandes Trierweiler.jpg

Au moins 5.000 personnes selon les organisateurs, 2.300 selon les forces de l'ordre, ont défilé samedi après-midi à Nantes pour protester contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, au nord de l'agglomération. Valérie Trierweiler, de passage à Angers, a reçu trois représentants du collectif de citoyens angevins.

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est destiné à remplacer en 2017 l'actuel aéroport de Nantes Atlantique. © Reuters Stephane Mahe

A 15h30, en plein centre-ville de Nantes, les manifestants se sont massés en scandant des slogans comme "non, non, non à l'aéroport", "Vinci dégage, résistance et sabotage", "ni Etat, ni avion, autogestion" ou encore "Ayrault démission".

"Non au béton, oui aux champignons"

En tête de cortège, une banderole. On y lit : "aéroport = capitalisme, arrêt immédiat". Ailleurs, elles mentionnent également "non au béton, oui aux champignons", "les vols Vinci sont annulés", "Vinci dégage", "On ne lâchera pas".

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est destiné à remplacer en 2017 l'actuel aéroport de Nantes Atlantique et sa concession a été confiée par l'Etat au groupe Vinci. Jean-Marc Ayrault, qui s'est beaucoup impliqué dans la défense de ce projet comme maire de Nantes et qui continue à le faire comme Premier ministre, est fréquemment mis en cause par les anti-aéroport.

Un kilomètre de cortège

Ce samedi, ils étaient au moins 2.300, selon la police, au moins 5.000 selon les organisateurs : "Le cortège est impressionnant, il fait à peu près un kilomètre et demi de long", indique Dominique Fresneau, coprésident de l'Acipa, la principale association d'opposants à l'aéroport. Ailleurs, à Brest, quelque 400 personnes se sont rassemblées derrière cinq tracteurs de la Confédération paysanne pour manifester contre le projet. Symboliquement, les anti-aéroports ont érigé une cabane près d'un monument aux morts, pour rappeler celles que les forces de l'ordre avaient détruites sur le site du futur aéroport.

Valérie Trierweiler reçoit des opposants à Angers

La compagne du chef de l'Etat a reçu samedi à Angers, où elle était de passage, trois représentants du collectif de citoyens angevins opposés au projet. Les trois délégués du collectif devaient à l'origine rencontrer le directeur de cabinet de Valérie Trierweiler mais "c'est elle qui nous a reçus" dans un salon où elle inaugurait des manifestations culturelles, explique Nicolas Cocuaud, coordinateur du groupe local de Greenpeace à Angers. "On n'a pas fait la demande", a-t-il ajouté.

Dans l'entourage de Valérie Trierweiler, on souligne "qu'il ne s'agit pas d'un geste politique". "Ils ont demandé s'ils pouvaient remettre une lettre, Valérie Trierweiler n'était pas loin, elle les a reçus, c'est tout", ajoute-t-on, en précisant qu'elle devrait remettre la lettre au président de la République.

Source : France-Info

" De passage à Angers " ... ben, voyons ! ... C'était par pur hasard, nous en sommes convaincus.

Je croyais que la dame en question ne devait pas se mêler de politique ? Certains le savent, je n'ai jamais cru à cette histoire de tweet envoyé dans le dos de son compagnon. C'était une finasserie de plus pour évincer Ségolène. Souvenez vous de la façon dont elle fut écartée physiquement de scène lors du résultat de l'élection. Pourtant elle était allée au charbon la Ségo, en petit soldat loyal afin que son ex passe ! Une fois de plus la preuve est faite, la politique c'est faux-culs et compagnie et moi, j'avais dit que je jettais l'éponge, que ça ne valait décidément pas la peine de commenter mais parfois l'indignation me submerge. Après avoir ridiculisé Montebourg par Ayrault interposé, ce dernier finira par être renié à son tour. Hollande ne fait pas de différence entre " intelligence " politique et trahison. 

S. @

Bandeau allain Jules.jpg

10:42 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.