Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2012

L'ère des feuilletons.

Au XIXème siècle, on affectionnait les feuilletons, un bon nombre d'auteurs ayant fait leurs armes de façon quotidienne par le biais de la presse. 

Ce n'est pas par hasard si un comédien reste inconnu du grand public avant d'avoir " feuilletonné " à la télé. Il semble que le public aime particulièrement ce mode d'expression. Actuellement (pardonnez le prosaïque du propos mais nous sommes servis ! Après le feuilleton : Copé-Fillon - le calamiteux suspense Arcelor-Mittal et puisqu'on n'attend même plus qu'un épisode soit terminé pour passer au suivant, voilà que se profile déjà à l'horizon " l'affaire Cahuzac-Médiapart " 

Vous n'êtes pas saturés, vous ? … On voudrait que la conclusion automatiquement obligatoire soit " tous pourris " que l'on ne s'y prendrait pas autrement. 

Pendant ce temps là, les financiers continuent à faire leur beurre en toute quiétude, mille fois plus à l'abri que derrière un rideau de fer. ( … d'or, voulais-je dire ) 

Si j'en avais les moyens, j'irais me réfugier sur une île déserte et couperais toute liaison avec le monde extérieur, seulement, voilà !  

 S. @

ile-déserte.jpg


Les commentaires sont fermés.