Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/10/2012

J'en remets une couche, parfaitement !

 
Red Flag

L'Union Européenne, prix Nobel de la paix !

Ahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahah !!!! 

Je n'en peux plus ! Je m'étouffe ! 

Prix Nobel !!! Quel prix Nobel ? Chantal Nobel ? Des sagas TF1 ? 

Non, là c'est trop ! Prix Nobel de la Paix ! Ils perdent la tête ! 

Mais ils veulent en venir où ? Quel est le message subliminal : « On vous fait crever et on se fout de vous ! » ? 

L'Europe va de manif en manif dont nous ne connaissons pas le quart de la moitié. Des hommes gazés, matraqués, ensanglantés voilà ce que deviennent les citoyens européens courageux qui demandent simplement à ce que la démocratie soit respectée. 

Le nom le plus haï en Europe est Europe. 

Une belle idée transformée en champ de misère. 

Et c'est cette mère maquerelle, cette Europe de la Finance et des mafias, qui reçoit le prix Nobel de la paix ! 

Il faut dire qu'après Obama, prix Nobel de la paix l'an dernier et l'Europe, prix Nobel cette année, il reste pour l'an prochain Netanyahou de retour de la guerre d'Iran. 

Ah ! C'est de l'ironie ! Il faut le dire. 

Ces pauvres Nobels ! On les a payés combien ? Des toits à refaire ? 

Avant c'était une gloire « prix Nobel ». Maintenant, la honte ! 

Tout ceci est tellement gros que cela ne manque pas quand même de poser des questions. 

Est-ce une manière de dire aux gens qui réfléchissent dans ces pays :
Ecoutez le populo, vous pouvez faire ce que vous voulez, vous êtes cuits et recuits. On vous tient et on vous fait sauter en barbecue ! On se fout complètement de vous ! Et ce n'est que le début ! Ce que vous pensez, ce que vous faites, on s'en fiche royalement. Les princes, c'est nous qui les désignons. Et ils font ce que nous leur disons de faire. Et vous, ou vous allez travailler pour nous pour deux francs six sous ou vous allez aller crever de faim où vous voudrez. Car il n'y a pour vous que ces deux solutions. C'est comme ça. C'est décidé. Pas content ? Ben , essayez de nous faire partir. Avec vos manifs pacifiques ! Pauvres ploucs ! Vous êtes noyautés de tous les côtés ! Oui, on était sûr que ça allait vous faire marronner un max cette nomination de l'UE au prix Nobel de la paix. Mais c'est une manière de vous dire ce que vous êtes et ce que vous valez. C'est une jouissance de se foutre de vous. On vous mène une guerre silencieuse et sympa qui ne nous coûte pas cher et qui nous rapporte un max. On vit sur votre dos. On va vous piquer vos salaires, vos impôts et aussi vos domaines, votre patrie. Il y a longtemps que ça a commencé. Vous vous réveillez un peu tard. Un peu trop grassouillets. Un peu trop gavés. Le maniement des armes vous ne connaissez pas trop. Voilà pourquoi vous nous faites très peur. Oh ! Oui !!! Allez soyez beaux joueurs ! Mettez vous à genoux et adorez vos nouveaux maîtres ! Petite Europe ! L'Amérique, autrefois est tombée devant quelques centaines de conquistadors et aujourd'hui vous tombez devant quelques mots , quelques lois. Rien de plus. Quelques cars de police pour vous faire peur ! Bouh !!! et pour nous la gloire et la domination totale ! Et ça ne fait que commencer ! Soyez en sûrs ! Vive l'Europe prix Nobel de la paix ! Puisque tout ce qui est prix s'achète ! »
Face à cette réalité, nous sommes désarçonnés. 

N'en ayons pas honte. 

Nous ne sommes pas des guerriers. 

Et se battre où ? 

Contre qui ? 

Nous avons à nous unir. Réfléchir. Apprendre. 

Nous sommes comme ces paysans qui se font racketter et qui mettent du temps avant de s'organiser. 

Il faut d'abord que cette idée entre dans nos têtes. Nous sommes en guerre. Nous sommes occupés. Ceux qui nous dirigent collaborent avec la finance européenne et mondiale et ne feront rien pour nous, sinon nous vendre ce qui est déjà fait depuis le 9 octobre 2012. 

Le Portugal offre un beau cadeau à l'Europe pour la féliciter de ce prix Nobel : une grève générale le 14 novembre. Quels autres pays d'Europe suivront ? L'Espagne est partante. 

Mais peu importe. Si ce n'est pas à ce moment-là, cela viendra. Inéluctablement. 

Attention au premier mort, messieurs de la police et du Nobel. 

Le mépris, la colère, l'écœurement, la haine, la fureur voilà les sentiments que vous nous inspirez. 

Vous êtes la déchéance d'une espèce humaine vouée à la solidarité, au progrès, à l'amour du prochain. 

L'Europe des marchés et de Goldman Sachs, prix Nobel de la paix !! 

Ahahahahahahahahahahahahahahahaaaaa !!!! 

Mafia !
J'en connais un qui va me dire en découvrant ce " copié-collé " que le papier manque de nuances ... Or, nous avons dépassé le stade de la persuasion, désormais c'est l'électrochoc qui est de mise et même là, il est difficile d'en prévoir les effets tant nous sommes anesthésiés. Ne parlons pas d'imagination, car en ce domaine, c'est la panne complète. On désigne le cannabis comme une drogue hyper-dangereuse alors que la société de consommation fut pour nous le plus grand des psychotropes ! 

10:20 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.