Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/10/2012

Khaos, les visages humains de la crise grecque.

Ce que j'en ai pensé, ...

En principe, je n'aime pas sortir seule, le samedi soir ... Toujours peur de tomber sur une bande alcoolisée mais cette fois je n'ai pas voulu tenir compte de mes appréhensions et me suis transportée sur la Rive Gauche où le film était programmé assez tard (presque 22 heures). Le Quartier Latin était aussi bruyant qu'une cour d'école mais j'ai réussi à voir ce film documentaire tourné un peu n'importe comment. C'est dommage car à mon avis, il y avait plus à dire que cela. Ana Dimitrescu s'est contentée d'enregistrer les déclarations de façon un peu décousue et sans que jamais une enquête soit poussée assez loin. Bref, il m'a semblé qu'un fil conducteur faisait cruellement défaut et à la fin nous n'en savions guère plus qu'avant la projection. Il n'est que trop évident qu'au fil des restrictions la crise grecque s'aggrave alors que le but (déclaré ... ) était inverse. Le taux de suicides est multiplié par deux. Comment continuer à vivre avec un salaire amputé de 40 % ? !!!

La sérénité d'un religieux fait tâche, elle - (faut-il préciser qu'il est bien gras ?) et la seule solution qu'il préconise est le refuge en Jésus ... Aurait-il oublié que ce dernier rossa (nous dit-on) les marchands du temple ? Aucune déclaration des armateurs et pour cause ! Cependant, quelqu'un appartenant au milieu bancaire ne nous cacha pas sa préoccupation et son pessimisme. Le reportage survola les mouvements extrémistes, il aurait peut-être été utile d'approfondir un peu plus le sujet ? Bref, je voulais absolument voir ce documentaire, je l'ai vu mais ne suis pas satisfaite pour autant. Car en fait, le problème, c'est quoi ? ... De ne pas avoir de solution de rechange susceptible de tenir la route, c'est tout et je crains très vivement que ce qui se passe en Grèce actuellement ne nous contamine à brève échéance. Samedi, 13 octobre, un appel européen à une manifestation a été lancé et suivi en Espagne et au Portugal, quant à la France ... les Indignés sont une petite poignée et tous les autres font le dos rond en espérant un miracle ou je ne sais quoi d'équivalent ? Ce pétard mouillé que fut mai 68 marque encore (selon moi) les esprits. Je persiste à penser que lorsqu'une situation est invivable, il faut s'en arracher et le plus vite possible est le mieux n'en déplaise à tous ceux qui racontent que le remède serait pire que le mal. Cherchez à qui profite le crime et vous aurez la solution. 

S. @


N.B. Par erreur - puisqu'il s'agissait en fait d'une homonyme, j'avais fait mention de l'appartenance à l'UNESCO concernant la réalisatrice du film et je la prie de bien vouloir m'en excuser.

00:45 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.