Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2012

le Nobel de la Paix pour l'U.E.

Nobel-Paix.jpg

Tout le monde ne pleure pas d'émotion ...

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, a décerné vendredi le prix de "l'humour noir" au comité Nobel de la Paix qui a couronné l'Union européenne.

"On comprend qu'elle n'ait pas reçu le prix nobel d'économie tant sa politique aggrave la crise et le chômage", ironise dans un communiqué l'ex-candidat du Front de gauche à l'Elysée.

"Certes, l'Union européenne a garanti la paix aux marchés financiers, aux spéculateurs et aux profits bancaires", ajoute-t-il. "Mais ne mène-t-elle pas une guerre contre les peuples qui la composent et leurs droits sociaux ?"

"Dans ces conditions, autant lui accorder aussi le prix Nobel de littérature pour la qualité littéraire de ses traités. Le comité Nobel mérite, quant à lui, le prix Nobel de l'humour noir", conclut l'eurodéputé.

Bandeau NPA Nobel marchands de canons.jpgvendredi 12 octobre 2012

 

Le prix Nobel de la Paix vient d'être décerné à l'Union européenne. Ce Nobel survient bien opportunément alors que l'union mise en œuvre par les vieilles puissances impérialistes dont la France et l'Allemagne est en pleine crise et menace de s'effondrer. Ces vieilles puissances ont au cours des trois dernières guerres sacrifié sur les champs de bataille des millions de vies humaines au nom des intérêts des marchands de canon pour se partager les anciennes colonies. Sur les ruines de la Seconde Guerre mondiale, après leur défaite dans les sales guerres coloniales, elles ont bien été contraintes d'essayer de s'entendre pour continuer à défendre les mêmes intérêts, ceux des patrons, des financiers qui aujourd'hui étranglent les peuples et plongent l'Europe dans la récession. Les puissances européennes ne sont pas devenues des puissances de paix ni pendant la guerre qui a mis à feu et à sang l'ancienne Yougoslavie, ni en Irak, ni aujourd'hui en Afghanistan ou en Afrique. Et elles sont les principaux marchands d’armes du monde.

En 2009, juste après son élection, Obama avait aussi reçu le prix Nobel de la paix, lui le chef d’État de la plus grande puissance militaire de la planète ! Aujourd'hui, c'est le tour de leur principal allié. Un nouveau geste de propagande pour le compte des maîtres du monde.

 

Le comité Nobel a décerné, vendredi 11 octobre, le prix Nobel de la paix à l'Union européenne pour avoir contribué, « depuis plus de six décennies, à promouvoir la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l'Homme en Europe »Les dirigeants politiques européens et les artisans de la construction de l'UE ont été nombreux a exprimé leur sentiment de fierté. Mais pour certains eurosceptiques, ce choix est une « provocation ».

Nigel Farage : « Les Norvégiens ont un réel sens de l'humour »

L’attribution du prestigieux Nobel de la paix à l’Union européenne, pour l'eurodéputé eurosceptique britannique Nigel Farage, montre « que les Norvégiens ont un réel sens de l'humour ». Selon lui, « L'UE a créé de la pauvreté et du chômage pour des millions de gens », et a accentué les tensions entre pays du Nord et du Sud de l'UE.

Un choix « scandaleux » pour Marine Le Pen

Marine Le Pen, présidente du Front national, trouve quant à elle ce choix « scandaleux ».« L'Union européenne est en train de mener une guerre inouïe, une guerre économique, une guerre sociale aux peuples européens ». Selon elle, cette attribution du Prix Nobel de la paixà l’UE, « trois ans après Barack Obama, l’homme de toutes les guerres, montre la faillite totale du Comité Nobel », a-t-elle ajouté.

« L'Union européenne est aujourd'hui le premier facteur de désunion et de montée des tensions entre les nations européennes, en organisant une concurrence féroce entre les peuples, en méprisant toute forme d'expression démocratique et en sacrifiant partout la prospérité sur le dogme de l'euro », a écrit la responsable FN dans un communiqué.

Nicolas Dupont-Aignan ironise sur « prix Nobel à titre posthume pour l'UE »

Pour l’ancien candidat à l'Élysée, Nicolas Dupont-Aignan, il s’agit d’un « prix Nobel à titre posthume pour l'Union européenne », estimant que « l'Union européenne a recréé destensions et rouvert les plaies que l'Europe de la paix avait refermées ». Selon le président deDebout la République : « Tous les prix du monde et les déclarations lénifiantes n'y pourront rien, l'Union européenne [...] n'est plus l'Europe de la paix qu'avaient consacrée Adenauer et de Gaulle, Kohl et Mitterrand », a-t-il déclaré, vendredi 11 octobre.

Geert Wilders, indigné 

Le député eurosceptique néerlandais Geert Wilders s'est également indigné face à cette décision du comité Nobel : « Le prix Nobel pour l'UE, au moment où Bruxelles et toute l'Europe s'effondrent dans la souffrance. Et après ? Un Oscar pour Van Rompuy ? », s'est-il enflammé.

 

Après ? ... l'embrasement du Mali - (pardon ! le nettoyage) On y travaille activement actuellement. 

Bien entendu, l'Afrique fera le boulot mais nous lui fournirons les armes.

Au fait, quelle est notre position parmi les pays en tête de ce genre de commerce ? ...

Ne cherchez pas, la réponse arrive,

vente-armes.jpg

09:34 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.