Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2012

" Oulala ", terme frappé par la censure.

enchaines.jpg

Bandeau Eva Sale temps.jpg

Sur ce blog, vous avez pu le remarquer, je fais en sorte de ne pas être un relais de la " pensée unique " - les liens que j'utilise vont de NPA (reproche m'en a du reste été fait) au Monde Libertaire en n'excluant aucun média fussent des adversaires. J'ai souvent mis en ligne des liens venant du Figaro qui n'est pourtant pas " ma tasse de thé " comme on dit …

Aussi quand une voix est contrainte de se taire, pire se voit rayée de la blogosphère, je m'insurge ! Certes, le site concerné était excessif mais seule la tiédeur ne connaît pas d'excès. C'était une opinion, un point de vue qui, au nom de la liberté d'expression devait se maintenir que l'on soit d'accord ou non. Le droit de réponse existe, que diable ! Il est troublant de constater que cette mesure n'a pas été prise comme on aurait pu s'y attendre, durant le précédent quinquennat. C'est donc le gouvernement des énarques de " gôche " qui a permis cela preuve que le terme est bien antinomique. Une grave dérive de la démocratie vient ici de s'effectuer, j'avais déjà les plus grandes réserves en direction de la loi Gayssot mais son pouvoir hégémonique vient ici de s'illustrer. Or les lois ont été inventées pour protéger les libertés non pour les réprimer. Le processus est entamé car vous avez sans nul doute remarqué que depuis que le Nouvel Obs' s'est offert rue 89, le langage de ce site a changé. Les rédacteurs ont mis de l'eau dans leur vin pour ne pas dire plus. Il était donc logique que des mesures analogues suivent et je subodore que ce n'est pas fini … Démarche dangereuse puisque (pardon pour la comparaison) l'on a coutume de dire que les chiens qui aboient mordent rarement or nous savons tous que l'absolu inverse est hyper dangereux, créateur d'implosions. Personnellement, si quelque chose me déplaît que l'action en question se situe à gauche ou à droite, je continuerai à le dire. C'est ainsi que l'on reste debout quand la plupart se couchent. Des erreurs ? … nous en commettons tous. Il suffit de les désigner, ne condamnons personne au silence car nous pourrions ensuite le payer plus cher que cela ne vaut.

Règle d'or : ne jamais confondre actes et paroles ! Le terrorisme se situe ailleurs.

censure.jpg

Et puis quoi, encore ? ...

Bandeau basta mouvement médias libres.jpg

Les commentaires sont fermés.