Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2012

L'extrême droite, une politique de la haine.

par-terre.jpgLe magazine Marianne dans un numéro hors série (L 18248) paru en juillet-août 2010 commençait son avant-propos en ces termes, 

" Un spectre hante l'Europe : le retour en force de l'extrême droite." 

Nous y sommes :  islamophobie associée à la xénophobie et parfois racisme pur et simple, bien que beaucoup s'en défendent comme on se défendait avant Sarkozy d'appartenir à la droite. Après la droite décomplexée viendra l'extrême droite décomplexée, ce n'est pas encore le cas mais ça arrive !  

" ... ces partis d'extrême-droite révèlent l'état de crise d'un continent. 

Représentent-ils l'ébauche des futures dictatures que les démocrates devront combattre comme aux heures noires de l'histoire de l'Europe ? Ou prendront-ils l'allure d'une droite fréquentable promise à des coalitions victorieuses ? "  

Là, je dirai même plus, nous sommes en plein dedans !   

" Au nom de Dieu, de la Nation et de la race. "  

François Hollande voudrait que ce dernier terme disparaisse ce qui est une absurdité car il ne suffit pas de nier pour annuler. 

Quant à Dieu et la réutilisation de ce terme : " nation  " en cet évident déclin de l'Occident - le chanoine du Latran s'en est chargé.

Je suis profondément agacée lorsque nos politiques de presque tous les bords se revendiquent d'un héritage du gaulisme alors que le général n'a jamais caché son admiration pour Charles Maurras mais qui le sait ou s'en souvient encore ? 

Et puisque l'occasion se présente, citons donc ce doctrinaire de l'Action française, 

" Le mal ne vient pas du nombre de votants mais de l'objet sur lequel ils votent. Si on leur donne à décider des tendances du Gouvernement, si on leur donne à choisir le Chef, il y a mille contre un à parier qu'ils éliront l'homme dont le nez leur plaira et qui n'aura pas plus de cerveau qu'une calebasse; Il y a dix mille contre un à penser qu'ils exigeront du gouvernement la politique de leur intérêt particulier, sacrifiant l'intérêt général, la politique du moindre effort et du moindre labeur (sic) sans se soucier du présent éloigné ni du prochain avenir. La démocratie libérale exécrée est le règne du parlementarisme, d'où procèdent des gouvernements sans force, où prospère la corruption, (!) où s'anéantit dans le bavardage toute détermination politique. "  

Rien que dans ce paragraphe, j'en connais certains qui peuvent faire leur marché. 

L' Histoire nous a prouvé que chaque fois qu'un peuple fut méprisé par ses gouvernants, de grandes catastrophes s'ensuivirent. Le sachant, d'aucuns utilisent un langage populiste qui leur sert de vitrine alors ne soyons pas dupes et restons vigilants. Il n'est jamais trop tard pour cela.

Et ne vous trompez pas de cortège au 1er Mai ! 

heil.jpg

Là, le point d'interrogation est en trop ! 

07:03 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

29/04/2012

Il pleut ...


Bandeau le yéti second tour déconfiture.jpg

09:24 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

C'est dimanche ! (titre déjà utilisé)

Montmartre.jpgJournal aussi extime qu'exceptionnel, histoire d'adresser un clin d'oeil à quelques amis (les vrais, il en existe, j'en connais) et une sorte de bras d'honneur aux vrais-faux-amis qui ne se manifestent que parce qu'ils ont une arrière pensée en tête qui généralement ne concerne qu'eux. 

Mai se profile à l'horizon, ce mois qui bouge … ou qui en a la réputation ce qui revient (presque) au même. Que va nous apporter celui-ci ? … Le pire ? (espérons que non) mais sans doute pas le meilleur. Je sais que certains nourrissent de grands espoirs et je les envierais si l'expérience ne m'avait appris certaines choses comme le fait de se garder de caresser de fausses illusions. Je prends bien garde en règle générale à ne pas être déçue deux fois de suite par les mêmes et préfère un ennemi déclaré à une traitrise or on n'est jamais trahi que par les siens …

Bon ! ceci étant dit, nous verrons bien. Quelques motifs de satisfaction parmi le marasme généralisé. Les trois derniers spectacles vus au théâtre le furent dans des salles pleines à craquer. Ce n'est pas paradoxal car il en est ainsi en période de crise. Il paraît que durant l'occupation allemande ces lieux de convivialité ne désemplissaient pas. Le parisien avait besoin de se changer les idées, té pardi !  C'est le cas actuellement. Du fric ? … Quand on veut, on en trouve toujours. A une époque (lointaine maintenant) je sautais allègrement un repas pour m'offrir un ou deux livres que je dévorais alors avec un plaisir accru. Je n'ai plus besoin de faire cela puisque j'ai à disposition tout un stock d'écrits oubliés qui ne demandent qu'à être relus. Est-ce que j'en ai encore envie ? … L'audiovisuel ne m'ayant pas plus épargnée que qui que ce soit, je me demande même parfois si je ne vais pas revenir aux bandes dessinées de ma petite enfance. Rassurez-vous, semblable régression n'est pas encore pour demain. Hier il y avait dans un lieu que j'affectionne depuis quelques décennies une générale de presse à 18 heures ce qui me permit de rentrer plus tôt que d'habitude, la chatte m'attendait avec une fringale de tous les diables ce qui est plutôt bon signe. Quand je suis là elle dort et quand je m'absente le petit dieu tutélaire guette mon retour à la fenêtre … 

 

guetteuse.jpg


Pour l'heure elle dort, petite boule noire sur l'oreiller situé à ma droite quand nous dormons d'un sommeil complice. Couchée tôt, récupération rapide, réveil plus que matinal. J'aime bien ces parenthèses nocturnes qui ne sont possibles que dans une solitude choisie. A l'époque où nous étions deux, la réaction ne se serait pas fait attendre : " qu'est-ce qui t'arrive ? … tu ne dors pas ? … tu es malade ? " Grrr ! 

Maintenant et bien que regrettant une présence qui me manquera jusqu'au dernier jour de ma vie, je suis libre et par conséquent fais ce que je veux, quand je veux et sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit. " Ah ! mais … sans blague " (ça c'était une de ses répliques.) Une pensée amicale à mon partenaire de blog que je remercie officiellement pour les améliorations qu'il apporte à ce support par le biais de bandeaux-liens que je serais bien incapable de réaliser moi-même. Je sais que lui aussi écrit souvent la nuit et qui sait, la télésympathie fontionne t-elle en ce moment précis ? …C'est le côté positif d'internet, il en est d'autres qui le sont moins aussi choisissons de les ignorer. Et … bon dimanche ! j'ajouterai peut-être quelque musique un peu plus tard car bien entendu, après cette parenthèse, je vais aller me recoucher et me laisser bercer par la petite mécanique du bonheur (le ronron d'un chat pour ceux qui connaissent).

 

chat-livres.jpg


04:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

28/04/2012

De la pollution mondiale à la pollution politique

Bandeau notre-planete.info un gigantesque continent.jpg

Bandeau le figaro.fr affaire du sofitel.jpg

Bandeau EP Le Monde Tariq Ramadan.jpg

En désignant ces thèmes sous la rubrique " A ma guise " j'ironise à peine … (une fois de plus) et puis, mieux vaut dénoncer en conservant un minimum d'humour.

Car enfin, qui est le plus coupable ? …

- ces utilisateurs inconséquents de matières plastiques mises à leur disposition ou les fabricants ? 

Quant à l'affaire Strauss-Kahn, ce que nous lisons n'est pas un scoop.

Le traquenard était tellement évident que l'on peut se demander comment DSK a bien pu tomber dans le piège ? Mais peut-être que finalement, il n'avait aucune envie d'accéder au poste pour lequel tout le monde l'annonçait gagnant. C'est une hypothèse qui n'est pas à négliger. Il était mieux placé que quiconque pour savoir que la situation serait ingérable et qu'ensuite on lui reprocherait un échec par trop prévisible. 

Quant à Tariq Ramadan dont beaucoup disent pis que pendre, l'intelligence du personnage fait mes délices depuis longtemps. Ceux qui me connaissent n'en seront nullement étonnés puisque je ne hurle jamais avec les loups. louve-solitaire.jpg



podcast






   Juliette - Les Loups Sont Entrés Dans Paris .mp3  
   
Found at bee mp3 search engine

10:01 Publié dans A ma guise | Lien permanent | Commentaires (0)