Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2012

Les deux shows ...

Il ne pleuvait pas mais en revanche, il faisait un temps à décorner tous les cocus de France et de Navarre ! ... 

Je suis finalement restée scotchée à mon écran.

pl.delaconcorde.jpgiTélé avait annoncé que le premier arrivé serait le premier diffusé (en direct) et le second en différé (forcément) Bien entendu, l'Agité National fut sur place en premier. Espérons que le fait n'a pas valeur d'augure !

C'est alors que j'entendis parler du " nouveau modèle français " kézako ? Encore une trouvaille sarkozyste lequel nous promet si nous le suivons : 30 Glorieuses bis.

Que l'on me rassure ... il n'espère pas se cramponner au pouvoir pendant 30 ans, j'espère ? ... Au secours ! Puis il fut question de " famille " et il remplaça le terme " patrie " par Nation et envisagea la remise en place des frontières. Encore une volte-face mais nous avons l'habitude. Enfin, le président-candidat termina son speech par " Aidez-moi. " Le discours car ce n'était que cela était remarquablement écrit (pas par lui, bien entendu) certains mots dans sa bouche paraissant pour le moins anachroniques mais était remarquablement dit. C'est un comédien confirmé, cela nous le savons depuis longtemps.

meeting-vincennes.jpg 

Passons maintenant à Vincennes où le père François était arrivé en retard (...) je me garderai d'ajouter le moindre commentaire préférant supposer qu'il a voulu avoir le mot de la fin.

ESPOIR fut le mot clé. Petite allusion à ... qui vous devinez, en dissuadant " les votes sans lendemain " - Je ne parlerai pas du contenu puisque c'était un remake.  Maintenant, si j'analyse en terme de spectacle, (abstraction faite de mes convictions) l'homme est poussif, se bat les flancs et hurle dans les micros au risque d'être aphone.( Désolée mais jamais personne ne m'empêchera de dire ce que je pense.) Pas très grand, il plie les genoux quand il veut asséner un argument et ses gestes vont de haut en bas, un peu à la façon dont on utilise un marteau. Bref, tout son comportement dénote une recherche du centre de gravité. Pour le reste, nous verrons bien (ou pas) -

Les deux publics ont pour leur candidat respectif les yeux de Chimène ...

Les autres meetings n'eurent droit qu'à quelques extraits et résumés journalistiques. 

No comment.

 

18:09 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.