Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2012

Bye bye Blondie (the film !)

2011 - Durée : 1h.40 - Comédie dramatique franco-belge de Virginie Despentes, avec Emmanuelle Béart, Béatrice Dalle, Soko, Clara Ponsot, Pascal Greggory


aff.blondie.jpg

Film complètement atypique, prenant puisque insolite. Virginie Despentes, la réalisatrice, tout comme ses héroïnes, n'a pas froid aux yeux : il fallait oser ... D'autant que ses filles sont singulièrement mal embouchées !

A côté de cela, une certaine pudeur toute féminine. Pas de scènes de nus comme l'aurait immanquablement filmé un mec. On expose la vie privée mais pas au delà d'une certaine limite. Le reste, c'est au spectateur de l'imaginer. En revanche pour être violent, ça c'est violent et pas seulement chez les punks ! 

Elle nous présente deux couples de femmes. Deux générations différentes. D'abord, cette ado au look gothique, qui va se voir internée par les parents qui ne comprennent rien à leur fille et viennent d'être dépassés par une crise de nerf complètement hystérique que celle ci vient de piquer. Elle restera " encabanée " durant quelques temps et c'est là qu'elle fera cette particulière rencontre ...

Surtout, il y a l'autre couple middle-age (sublime, magnifique Emmanuelle Béart ! ) qui est Frances, cette animatrice télé qui un jour, a eu la nostalgie d'un amour de jeunesse et décide tout à trac de retrouver Gloria. Ce qui se fera très facilement et là, il est permis quand même de s'étonner de la brusque facilité des retrouvailles, vingt ans après. (D'autant que sans vouloir être vache, je me suis demandée comment elle pouvait faire pour ne pas prendre ses jambes à son cou en constatant les kilos pris par Béatrice Dalle depuis 37°2) 

Mais revenons à l'histoire, cette vedette télévisuelle est mariée à un écrivain (Pascal Greggory) ils vivent dans un duplex, chacun à son étage. Le mari est en bas avec un mignon ... Il n'empêche qu'avec l'arrivée de Gloria, ça va être la grande pagaille ! Reste à savoir si dans la vraie vie un mari même bisexuel, prendrait la chose aussi philosophiquement. Il est vrai que pour tous ce sera le déclic. N'importe tout cela est tellement excessif qu'on se dit en sortant,

- " oui, un tel amour qui décoiffe, c'est bien joli mais même en étant très optimiste, ça peut durer combien de temps ? " ... 

S. @

p.s. En repensant à ce thème, je me dis que deux lectures sont finalement possibles, l'acceptation de l'existence et la comparaison de deux couples féminins ou bien considérer l'autre histoire comme autant de " flash-back " ... Il semble que la seconde hypothèse soit la bonne. Bizarre, pour tout le monde ou presque, cela fut évident et pas pour moi  ... Why ? Peut-être parce que je reste convaincue que la porcelaine cassée puis recollée, ne tient jamais. A moins que j'aie sauté une réplique ? Celle des présentations. Mais oui, bien sûr ! 

chezlespunks.jpg

 

13:15 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.