Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2012

halal : vous en (re) voulez une tranche ? ...

frites-afghanes.jpgLe halal, nouvelle tarte à la crème d'une campagne qui a tendance à s'enliser.

Il me semble que jamais nous n'avons eu autant de commentaires (forcément puisque la TNT démultiplie les possibilités de diffusions) et revient le fameux adage qui veut que " trop d'info tue l'info. "

 

Hier soir, j'ai pris un chemin inhabituel (celui qui mène à TF1) m'étonnant dans un premier temps que l'on ait pu programmer Marine Le Pen et Jean Luc Mélenchon dans une même émission après la récente bouderie de la dame. Comment en ce cas a t-elle pu accepter me disais-je ? L'explication n'allait pas tarder à m'être fournie puisque les candidats se sont succédés sans débattre et même (apparemment) sans se croiser. Mais le Jean-Luc était en coulisse, enregistrait ce qui se disait afin de revenir sur le thème ... Ce qu'il fit avec la combativité que nous lui connaissons. Ca, c'est sûr, la radicalité de son discours doit flanquer la trouille à plus d'un. Personnellement comme je n'ai rien à perdre, ça me ferait plutôt marrer. 

 

Mais revenons à nos moutons (hélas, pauvres bêtes !) La majorité aux abois en est réduite à reprendre les thèmes du Front National non pour les dénoncer mais pour s'en faire un escabeau. (accessoire indispensable à certains ...)

 

Le halal, actuelle priorité des préoccupations de la population française (?) et crac,  la viande kasher qui elle ne s'est jamais imposée en dehors de la communauté juive, se retrouve sur la sellette du même coup ! Quand les communautés s'affrontent, les politiciens font leur beurre. (du moins le croient ils)

 

Jean-Luc Mélenchon a cependant tort d'affirmer que les gens n'en ont rien à faire et a donc tranché un peu rapidement la question. Personnellement, je ne m'attaque pas aux moeurs dictées par les différentes communautés religieuses lesquelles ne m'intéressent pas dans la mesure où elles ne m'imposent rien. Cependant la façon dont les animaux sont abattus me préoccupe et je n'aime pas savoir que je me repais d'un animal martyr. En poussant le raisonnement plus loin et sans hypocrisie aucune la population deviendrait rapidement végétarienne ... Oui, et alors ? 

 

En réalité le candidat du Front de Gauche n'est pas allé assez loin dans sa démonstration. Car, cela est vrai,  les 3/4 d'entre nous se soucient comme d'une guigne de la façon dont les animaux sont abattus. Et bien ce n'est pas à leur honneur ! Des laboratoires d'expérimentation continuent à martyriser des petites bêtes sous le fallacieux prétexte de " faire avancer la science " ce qui est faux, nous le savons, d'autres moyens d'y parvenir existent mais argument imparable, " cela coûterait trop cher. " 

 

Retour à la case départ, le fric étant le moteur de la guerre. Au nom du sacro-saint Profit, il nous faudrait tout accepter ? ... D'autant que neuf fois sur dix le profit est pour les autres. Alors continuons comme ça, refusons de voir, d'entendre et surtout de réfléchir cela ne bousculera pas les habitudes.

Quick.jpg 

Le sang des bêtes.jpg

Les commentaires sont fermés.