Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2012

Poutine, Poutine, Poutine ...

elections-russes.jpg

Depuis plusieurs jours, les chaînes d'informations additionnent les reportages autour de l'homme et par voie de conséquence, la Russie voit tous les projecteurs braqués sur elle. Le résultat était connu d'avance, alors, aucune surprise. En matière d'élections où commence le truquage ? … Où finit la manipulation ? … Seuls ceux qui ont les rênes en mains le savent. J'en connais au moins deux qui en France doivent rêver d'un score identique. La tricherie semble évidente à certains. Honnêtement, je ne sais pas et ne puis me prononcer n'étant pas - encore - (LOL) au fond de l'urne ! Il est évident que la désinformation de part et d'autre bat son plein. Pourquoi tant de commentaires quelque soit l'enjeu international ? La mondialisation fait de nous des concierges qui déforment les faits immanquablement.  Quelque soit le régime en place, la Russie a toujours créé des envieux et fut décriée par l'Europe de l'Ouest (ne parlons pas des Etats Unis !) ce, de tout temps. Le Tsar était un monstre, les communistes furent pires et maintenant celui qui (rendons à César ce qui lui appartient) releva le pays est décrit comme le pire de tous. J'avoue que j'ai un peu la nostalgie des deux blocs lesquels du temps de ce que l'on nommait " la guerre froide " se tenaient en respect l'un l'autre. Ensuite, vint l'hégémonie américaine et le résultat que nous savons. Soyons lucides, on ne gouverne pas innocemment et aucun chef d'Etat n'est un petit saint. Depuis quelques temps, ce que l'on a nommé " le printemps arabe " fait de tous ces commentateurs des nostalgiques pire des quémandeurs du désordre. Il faut que cela bouge ! (avec les conséquences que l'on sait).  Oui, peut-être ? … Poutine a triché mais occupons nous de nous. Je reste farouchement contre l'ingérence. En matière historique, rien n'arrive par hasard et chaque peuple a son destin qui lui est propre. Observons mais gardons nous de toute agitation intempestive. Pendant ce temps là, nous oublions ce qui se passe ici et maintenant et ce n'est vraiment pas le moment ! 

 

Pl.rouge.jpg


08:12 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.