Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/02/2012

Le roi est mort, vive le roi !

Les commentateurs de tous poils ne cessent de répéter que les français sont moroses, pis que cela, nous serions le peuple le plus pessimiste de la planète ! Pourtant en dépit de ce qu'ils nomment " La Crise " nous nous situons dans le peloton de tête de ceux que l'on qualifiait encore il n'y a pas très longtemps de " pays riches " - Riche de quoi au juste ? ... D'illusions ? C'est précisément ce que nous venons de perdre alors comment voulez-vous que nous restions joyeux !

La faute à qui allez vous dire ? ... Là, j'ai bien ma petite idée mais cette dernière risque d'être assimilée à du parti-pris. En grimpant sur un escabeau, quelqu'un a ouvert la boîte de Pandore ... Et oui, il n'y a pas de mystère car on ne peut s'attaquer à toutes les réformes en même temps. Il faut au contraire les aborder une à une et quand la première est résolue, s'attaquer à la seconde et ainsi de suite. Il est vrai que cela aurait nécessité plus de 5 ans et certains sont pressés. Ironie du sort, nous sommes nous aussi pressés d'en finir avec toutes ces mesures brouillonnes qui nous tombent dessus comme la misère sur le Monde (c'est le cas de le dire). La Crise - l' Europe - le Mondialisme, j'ai l'impression que toutes les calamités dont la Haute Egypte fut frappée avant de disparaître reviennent sous une autre forme. Car c'est bien une fin de civilisation à laquelle nous assistons actuellement. Le problème est que nous n'avons pas encore inventé la suivante ... Quelques uns ont des idées, immédiatement battues en brèche par ceux qui restent cramponnés à leurs acquis et dans l'intervalle, nous payons les pots cassés. Ceux qui ont conservé une bribe d'espoir affirment que l'instant de vérité est pour bientôt. (Joli mois de mai quand reviendras-tu ?) mais savent ils exactement ce qu'ils veulent faire ? Là, est la question. 

Notre sort actuel est la conséquence d'une erreur que nous ne pouvons nier. Allons nous répéter la même ? ... Il ne suffit que de patienter encore quelques mois et nous serons fixés. Le problème est qu'une éducation sur le plan politique demande plus de temps que celui qui nous reste imparti. 

Quelqu'un (e) vient de remettre au goût du jour l'expression " avoir la gueule enfarinée " et le geste fut commenté mais selon moi, en surface seulement. 

Pourtant le rappel était clair : un socialiste ou quelqu'un qui s'annonce comme tel nous propose pour demain un plan d'austérité qui consistera à nous faire payer les erreurs commises par ceux qu'il est censé combattre. La perturbatrice a seulement dénoncé la mascarade mais rassurez-vous, on la dira folle ou manipulée car le seul choix qui nous est laissé se nomme : Sarko ou Hollande. Cherchez l'erreur ...

Mais qui sait, après tout … c'était peut-être une lectrice de Jean-François Parot ? D'autant que les deux époques se ressemblent à plus d'un titre.

sang-farines.jpg

podcast

Les commentaires sont fermés.