Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2012

Ecologie de merde !

Janvier 2012 - Du 23 au 30 janvier, la question de la viande sera au cœur des débats. Cette semaine organisée par les SMAV*, et soutenue par One Voice, donne l’occasion de sensibiliser politiques et citoyens à la problématique éthique de la production et de la consommation de chair animale.

onevoice_logo.jpg 

*Semaines Mondiales d’actions pour l’Abolition de la Viande

Toutes les heures, six millions d’animaux d’élevage sont tués dans le monde pour nourrir la planète. Dans les océans et les parcs d’élevage, ce sont près de 200 millions de tonnes* de poissons qui sont pêchés ou élevés chaque année pour alimenter les rayons de poissonneries. D’une année sur l’autre, ces chiffres sont en constante progression.

L’éthique dans le débat public
Les Semaines Mondiales d’Actions pour l’Abolition de la Viande ont pour objectif de placer la question de la viande sur la scène politique, et non plus seulement entre les mains des consommateurs. C’est donc une approche complémentaire qui s’adresse aux citoyens par le biais d’actions de sensibilisation, organisées plusieurs fois par an. À cette occasion, des débats, des conférences, des journées d’actions, des distributions de tracts sont organisés par différents collectifs œuvrant pour l’interdiction de la production et de la consommation de produits carnés. L’idée : introduire dans le débat public la question de la légitimité de la consommation de produits provenant d’êtres sensibles. Autrement dit, placer l’éthique au cœur du débat.

Animaux d’élevage = êtres sensibles
Aujourd’hui, on ne peut plus ignorer en effet que les vaches, veaux, moutons, cochons, etc. sont des êtres sentients. Ils ressentent douleurs et souffrances, joies et colères. Ils nouent avec leurs congénères, ou d’autres espèces, des relations durables… Toutes les recherches sur la vie émotionnelle des animaux en attestent. Comment accepter alors que ces animaux soient « élevés » comme de simples objets qui se retrouveront sur les étals des magasins ? Comment se nourrir d’êtres de chair, certes, mais aussi de sentiments ? En mangeant de la viande, ne participons-nous pas à ces barbaries ?

Journées sans viande
One Voice milite depuis toujours pour la fin de l’élevage et de la pêche. Tant par respect pour ces millions d’êtres vivants privés de leur vie propre, plus maltraités parfois qu’un vulgaire objet, que pour le devenir de la planète et de la santé humaine. Les conséquences de l’élevage et de la pêche industrielle conduisent indéniablement l’humanité à sa perte. Ces Semaines Mondiales d’actions, que One Voice soutient, sont l’occasion de le rappeler et d’inviter chacun à se poser la question de sa relation à la viande. D’autres semaines auront lieu en mai et en septembre prochains. Une Journée Mondiale pour l’Abolition de la Viande est également programmée le dernier samedi du mois de janvier. Cette année, le 28 janvier pourrait donc être l’occasion d’une journée où les protéines végétales feraient délicieusement chanter les papilles…

tendresse.jpg

Dans un but purement démagogique, Eva Joly prône une journée nationale en direction des religions qui pratiquent le sacrifice rituel d'animaux innocents. (Aïd-el-Kébir & Kippour) mais nous sommes dans un pays laïque : Nom de Dieu ! 

Les commentaires sont fermés.