Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2012

Et oui ! ...

Nicolas Sarkozy, le roi de l'arnaque (R. Muzeau - porte-parole député-e-s FdG)

 

 

Décidément, s'il est un talent qu'il faut bien reconnaître au chef de l'Etat, c'est celui de bonimenteur. A l'occasion de ses vœux aux français, Nicolas Sarkozy a exclu tout nouveau plan de rigueur en 2012, tout du moins jusqu'aux élections présidentielles et législatives... Au nom de quoi, le chef de l'Etat s'apprête à opérer un gigantesque racket sur le pouvoir d'achat de nos concitoyens et concitoyennes par le biais de l'instauration annoncée d'une TVA abusivement dite "sociale". Il ponctionnerait ainsi plusieurs dizaines de milliards d'euros dans les poches des français, le tout, prétendument, pour relancer la croissance!

C'est une immense arnaque, à plusieurs titres. Cet impôt supplémentaire est le plus injuste qui soit puisqu'il s'applique de manière uniforme à tous les consommateurs, quels que soient leurs revenus. Il constituera, de fait, une nouvelle saignée contre leur pouvoir d'achat. C'est également un nouveau cadeau au patronat dont la chef de file s'est aussitôt dite ravie, puisqu'il s'agit ainsi de compenser une baisse des contributions patronales au financement de la protection sociale. C'est, enfin, un coup meurtrier contre le système solidaire de protection sociale fondé, dans notre pays, sur le travail et les cotisations qui s'y attachent.

D'expérience, chacun connaît le résultat de ces mesures qui, loin de relancer l'emploi, augmentent le chômage pour assurer des marges toujours plus importantes aux actionnaires.

Le dernier boniment en date lancé par Nicolas Sarkozy, avec son annonce d'une taxe sur les transactions financières, n'a pas d'autre objectif que de parfaire le numéro d'illusionnisme. Le chef de l'Etat n'a eu cesse, depuis son arrivée à l'Elysée, de servir la soupe aux marchés financiers. Pas plus qu'hier avec l'annonce tonitruante d'une chasse aux paradis fiscaux, ceux-ci n'ont à craindre un changement de menu. Cette cuisine électorale ne leur coupera malheureusement pas l'appétit.

DEPUTE-E-S DU FRONT DE GAUCHE

ROLAND MUZEAU
Porte-parole

why.jpg


Nombre de visites à ce jour : 666 - Diable ! 

10:08 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.