Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2011

Précisément, hier c'était l'anniversaire ...

Traité de Lisbonne :

le 2ème anniversaire d'une forfaiture qui coûte cher

Communiqué du 30/11/2011

Demain sera le triste deuxième anniversaire de l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne. C'est l'anniversaire du coup de force de Nicolas Sarkozy soutenu par la majorité du PS, du PRG et des Verts, pour imposer au peuple ce qu'il avait refusé par son vote au référendum Constitutionnel de 2005.

C'est l'anniversaire d'un désastre dont les responsables sont toujours en place. Le Traité de Lisbonne a aggravé la crise en Europe en interdisant toute mesure pour y résister. Interdiction à la BCE de prêter aux Etats. Interdiction de contrôler les mouvements de capitaux. Interdiction de l'harmonisation sociale. Il a organisé les pires abus de dérégulations qui sont autant de failles ouvertes pour la spéculation financière, les abus sociaux et l’impuissance écologique.

Aujourd'hui la coalition du « Oui » s'est reconstituée pour imposer l'austérité aux peuples dans toute l'Europe. Il constitue des gouvernements communs en Italie et en Grèce. Il ne répugne pas à s’allier avec l’extrême droite en Grèce.

Le Front de Gauche propose une autre cohérence conforme au « Non » de 2005. Il propose de s'affranchir du Traité de Lisbonne pour sortir de l’impasse actuelle.

N.B. il s'agit ici bien sûr, d'un copié-collé et non d'un message de propagande en direction d'un parti politique, j'espère que vous l'avez compris mais c'est surtout une incitation à se rappeler ce qui fut et la volonté de se sortir d'une situation aussi insupportable qu'inadmissible ! Car " la gauche " n'est plus là où nous avions coutume de la trouver  ... Certains d'entre nous ont déjà été déçus une fois et il serait dommage de créditer une pseudo gauche qui risque à nouveau si elle revient au pouvoir de faire une politique de droite. Pas deux fois de suite quand même ! Seulement voilà, où est la gauche, la vraie, celle des convictions non des politicards ? ...

AVIS DE RECHERCHE -

11:16 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.