Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2011

Loup, y es-tu ? ... (Véronique Pestel)


__________________

< Les iconoclasteries de Mickey >

Non, non : le loup n'inspire pas toujours n'importe quoi. De même n'est-il pas toujours raplapla : simplement la pauvre bête accuse son grand âge. Du temps de sa folle jeunesse, n’était-il pas d’une insolente santé ? Mais regardons plutôt :


Attention : ceci est à la fois un film cochon et un film d’horreur. C’est dire que certaines scènes sont hélas susceptibles de heurter la sensibilité fragile des moins de quatre-vingt deux ans et demi : aussi est-il fortement déconseillé de le visionner avant le coucher. Par ailleurs, la déontologie de la maison nous interdit vivement d’en dévoiler la fin afin de ne rien dévoiler de la puissante intrigue qui va se nouer sous vos yeux épouvantés. On vous aura prévenus…

__________________

Bannière HF compteur mensuel S2.jpg

16:22 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

30/10/2011

Mozart : Requiem


- Et la pendule qui en un contrepoint implacable égrenne son tic-tac en attendant que l'heure sonne ! 

__________________

< Les iconoclasteries de Mickey >

Mickey Tic et Tac.jpg

- Et Mickey qui, implacable, prend toute la place alors que Tic et Tac (sans leurs graines) sont hors-cadre en attendant que l'encadreur revienne !


- Hihi ! On connaît ses classiques, qu'est-ce que vous croyez ? ...

17:03 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

29/10/2011

ce week-end, enfin ! ... (retour à l'heure d'hiver) -

remember.jpg

changer-heure.jpg

09:18 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

28/10/2011

Comment gruger 12 millions de téléspectateurs ?

Après Sarko l'américain, voici Sarko l'allemand en attendant Sarko le chinois ! C'est beau l'amour de la patrie, vous ne trouvez pas ? Etre fils d'un émigré hongrois, ça relative les choses, il est vrai ... 

Quant au bilan : " c'est pas moi, c'est ma soeur qu'a cassé la machine à vapeur " car si nous en sommes là, ce n'est pas la faute à la Crise, encore moins celle du président mais celle du gouvernement socialiste qui avait fixé la retraite à 60 ans sans oublier Martine Aubry et son idée calamiteuse des 35 heures. C'est du moins en écoutant le monsieur, ce que j'ai cru comprendre ... 

Tout ce qui s'est passé depuis ? … silence. ll faut croire que c'était parfait. Là, ce n'est pas le poète mais Sarko qui a toujours raison. Du reste, il était venu expliquer ce qui se passe aux pauvres demeurés que nous sommes et non se justifier. Petit rappel malicieux,  du style " bis repetita …" Je suis le Président " sous-entendu, vous m'avez voulu, vous m'avez !

 Nous avons vu un Jean-Pierre Pernaut dans ses petits souliers, à croire qu'il avait chaussé ceux d'un môme âgé de 10 ans. Quant à l'éternel Calvi, ce dernier faisait bien des efforts pour paraître insidieux mais à part la question réitérée concernant un second quinquennat, il n'insistait pas trop quand il osait s'aventurer sur un terrain scabreux. Il est vrai que celui-ci était miné et il serait dommage de mettre fin à une carrière journalistique pour avoir posé avec un peu trop d'insistance les questions qui fâchent ! ...

Comme je n'attendais rien de cette interview, j'aurais mauvaise grâce de me déclarer déçue. Disons qu'à l'instar de ces presque 12 millions de téléspectateurs, je voulais savoir à quelle sauce je serais mangée ? 

" La clé, c'est la croissance et le travail ! "

 Mais nous sommes d'accord, simple petit détail, l'un et l'autre sont confisqués. Devinez par qui ?  

Quant à Karachi, le mot rime avec calomnie, par conséquent, circulez, y' a rien à voir ! 

Une seule chose est certaine, il va falloir se serrer la ceinture et pas seulement en se privant de boissons sucrées. Pour le reste, ce sera comme avant - pire qu'avant. 

Si les banques en dépit de leurs affirmations contraires ont besoin d'argent, l' Etat (qui rappelons le est à sec, pire endetté comme jamais) volera une fois de plus à leur secours. Avec quoi ? Mais en nous tondant d'un peu plus près, tout simplement. Pour cela, il faut juste qu'un peu de laine nous repousse. 

 Quant à la Bourse, hier, ce fut le pied, cette dernière s'est envoyée en l'air de première ! Ne vous leurrez pas, elle replongera puisque jouer au yoyo est son passe-temps favori.

 Au fait, vous avez remarqué le mobilier de crise à l'Elysée ? Même les Pompidou n'ont pas fait mieux sur le plan du mauvais goût. Les dorures des cloisons ont bien failli en pâlir d'horreur ! Pour le reste ... alea jacta est ! Attendons 2012 puisqu'il n'y a pas moyen de faire autrement. Dans l'intervalle, on nous promet des pleurs et des grincements de dents et pour une fois, il n'y a pas de mensonge.

 

no-comment.jpg

( no comment ... )